Théorie M. le saint-Graal de la physique

La théorie M a été proposée en 1994 par Edward Witten pour unifier les cinq théories des cordes préexistantes, l’objectif ultime étant de représenter de façon cohérente et unifiée l’espace-temps, la matière, l’énergie et les interactions, sous tous leurs différents aspects. La théorie M n’est pas encore achevée.

Lorsqu’un musulman passionné de sciences et un authentique chercheur discutent de la création et des mondes invisibles, cela donne un dialogue fascinant et spontané, où précision scientifique et ouverture d’esprit se conjuguent pour offrir un débat passionnant, instructif et inspirant, prouvant que science et foi ne sont pas incompatibles, bien au contraire.

Les principes Cosmologique pour la solution M. Théorie.

Les piliers de la physique fondamentale – la mécanique quantique et la relativité générale d’Albert Einstein- remis en cause par le chercheur algérien, Youcef Messaoudène : « La théorie des neutrinos pourrait combler le vide scientifique entre le monde physique et le monde métaphysique ! »

Le chercheur en physique théorique, Youcef Messaoudène, est un défroqué de la science. Vous pourrez le croiser à Alger-Centre, dans le Métro ou lors d’un séminaire, vous le reconnaitrez aisément grâce à son gigantesque cartable, avec toujours de très gros volumes dedans, sa chéchia noire, reconnaissable d’entre mille et son visage toujours illuminé par un sourire d’enfant. Infatigable, malgré l’âge, il se fixe comme dernier défi de convaincre les plus sceptiques sur la véracité de sa thèse, qui tend surtout à faire expliquer à la communauté scientifique, qu’oser renverser Albert Einstein, soixante-dix ans après sa mort, fera beaucoup de bien à l’humanité !

Inconnu du grand public, il échange avec les plus grands chercheurs du monde en matière de physique, dans ses détails les plus pointilleux, la M-Théorie, des correspondances de très haut niveau scientifique. Se situant à mi-chemin entre la science et la métaphysique. C’est son ami, le professeur François Vannucci, l’un des plus grands physiciens et chercheurs en physique des particules élémentaires, qui le conforte encore plus dans ses recherches en lui révélant que les physiciens sont à la recherche d’un autre type de neutrino, beaucoup plus massif et plus pesant que les trois autre types déjà connus, et pensent qu’il pourrait faire partie de la masse manquante de l’univers.
C’est la première fois dans l’histoire de la physique fondamentale qu’un chercheur, spiritualiste de surcroit, propose une théorie par la philosophie et la théologie sur cette discipline, considérée par tous les physiciens comme le saint-Graal de la physique : la M-théorie. Surtout ne lui dites pas qu’il est un génie, car il vous répondra humblement que la solution du problème se trouve dans les pages sacrées du Saint-Coran.

Parlons d’abord de l’axe central de vos recherches, les neutrinos. En quoi cette théorie peut-elle combler le vide scientifique existant entre nos connaissances sur le visible et l’invisible ?

Le jour où j’arriverais à démontrer l’existence de ce monde invisible par un protocole d’expérience basée uniquement sur la science empirique devant un jury de chercheurs en physique fondamentale, c’est toute les connaissances actuelles sur les lois de l’univers qui seront chamboulées de fond en comble. Des physiciens de très haut niveau qui ne partagent pas les lois physiques d’Albert Einstein en physique théorique, ni le principe d’incertitude de Heisenberg en mécanique quantique, tels que le prix Nobel, le hollandais Gérard t’Hooft, l’américain Lee Smolin, professeur à Perimeter Institute, au Canada, réclament une révolution dans la recherche en physique fondamentale.

Pour illustrer mes propos, je vous raconte une petite anecdote, si vous le permettez, sur le malaise qui entoure la relativité générale. Lors de sa venue en Algérie, sur invitation du Directeur général de la recherche scientifique, le professeur Hafid Aourag, mon ami, le professeur François Vannucci, à qui j’avais posé la question sur la relativité générale, qui a pour condition sine qua non l’irréversibilité de la flèche du temps, me répond : « Tu me poses une colle et je ne suis pas sûr de la réponse. Intuitivement, je pense que si des informations nous viennent du passé, le paramètre temps doit être changé, alors les estimations actuelles peuvent être différentes. De combien ? Je ne sais pas !». Une telle réponse de la part d’un professeur de physique est plus éloquente qu’un long discours sur la crise que traverse la physique fondamentale.

Voyez-vous, si vous, ou une autre entité, quels que soit les moyens utilisés, arrivez à obtenir des informations qui se sont déroulées dans le passé, pour les restituer dans notre espace-temps présent, la relativité générale devient caduque ! Je ne dis pas que la relativité est totalement fausse, je dis tout simplement que cette théorie ainsi que les théories de la physique quantique ne nous expliquent pas les rouages des lois de la nature dans sa totalité. Donc, dès qu’il s’agit de comprendre l’Univers dans sa totalité, la relativité, qui est incomplète, devient forcement fausse puisqu’elle occulte 96% de l’Univers.

Je vous explique pourquoi je maintiens que ma thèse sera validée un jour : l’Univers tridimensionnel est piloté par l’irréversibilité de la direction de la flèche du temps et de la vitesse de la lumière. Tout le monde est d’accord avec cette constatation scientifique qui a fait ses preuves une première fois lors de l’éclipse solaire en 1919, lorsque Sir Arthur Eddington a confirmé que la masse chiffonne le tissu cosmique, ce qui leur a permis de voir une étoile qui était cachée derrière l’ombre de la Terre, et cette constatation avait été prévue par la relativité générale. Deuxième expérience : ce fut lors de l’explosion de la première bombe nucléaire par l’équipe de Robert Oppenheimer, à Los Alamos (1945). Quelques jours plu tard, ce fut le tour d’Hiroshima et Nagasaki, villes nipponnes, de faire les frais de la solidité de la relativité générale, qui stipule l’équivalence entre la masse et l’énergie qui sont deux états d’une même chose liés par la fameuse formule E=MC².

Donc, vous allez me faire remarquer que vue sous cette angle, la relativité générale ne souffre d’aucun handicap physique ou mathématique. La relativité générale épouse très bien l’Univers tridimensionnel où il n’est question, comme je l’ai fait remarquer plus haut, que de la matière, l’espace et le temps. Mais l’Univers n’est pas formé uniquement de ces trois constantes physiques. L’Univers tridimensionnel refuse le retour dans le passé, il refuse les dimensions gelées qui sont les conditions de l’apport de l’information dans le passé, il n’accepte pas la réversibilité de la direction de la flèche du temps, il refuse les dimensions supérieures, pourtant toutes ces constatations physiques ont une réalité qui est prouvée chaque jour que Dieu fait.

 
Des analogies existent-elles entre le quatrième type de neutrinos -que les physiciens pensent qu’il ferait partie de la masse manquante de l’Univers- et les Djinns ?
Je vous retranscris un résumé du professeur physicien et inventeur de la théorie de la gravitation en boucle, Lee Smolin, sur le chaos ou l’entropie, qui serait créée par l’extrême chaleur des lois de la thermodynamique. A la page numéro 30 de son livre intitulé « Rien ne va plus en physique », il écrit : « Nous ne sommes que les descendants accidentels d’un ancien primate, apparu très récemment dans l’histoire du monde.

Il est impossible que la réalité dépende de notre expérience. Il est également impossible que le problème de l’absence d’observateur soit résolu en évoquant des civilisations extraterrestres, parce qu’il y a eu une époque où le monde existait déjà, mais trop chaud et dense pour qu’une intelligence organisée puisse y exister. » Mais j’ai envie de dire à ce grand physicien qu’il se trompe lourdement et son jugement, ou son opinion, ne sont portés par aucun argument scientifique ! Ce n’est que de la spéculation pure et dure.

Smolin oublie que le neutrino qui est créé justement dans le brasier du Big-Bang dans une chaleur extrême ne souffre d’aucun handicap physique : c’est une particule entièrement ordonnée, elle possède un spin, une masse, une vitesse, une oscillation, elle est invisible pourtant massive, et si on arrive avec l’expérience à démontrer que les neutrinos seraient les constituants des Djinns, alors dans ce cas –là, on pourra même lui rajouter la possibilité du libre arbitre. Alors, elle est où cette entropie ?

Ils existent plus d’une trentaine de versets qui nous informent sur l’existence de ce monde métaphysique et il y a aussi deux sourate : « Errahmane » et « les Djinns ». Voyant comme je l’avais dit plus haut les analogies qui existent entre le quatrième type de neutrinos que les physiciens pensent qu’il ferait partie de la masse manquante de l’Univers et les djinns.

Je vous laisse le choix de vos opinions sur les points qui semblent les réunir. J’ai appris par mon ami le professeur François Vannucci, depuis cet été, qu’un nouveau type de neutrino plus massif, appelé stérile est sur le point d’être découvert.

Cette nouvelle m’a comblé de joie, puisque j’ai toujours dit que la seule explication des mouvements cinétiques d’objets macroscopiques où l’apport de l’information ne peut être rendu possible que si les neutrinos sont beaucoup plus massifs que ceux déjà connus.

1- le djinn ramène l’information du passé grâce à sa très grande vitesse ou à la fluctuation de l’espace-temps dans les dimensions cachées. Les deux thèses ne sont pas contradictoires et on peut expliquer ce phénomène par l’expérience devant un jury de scientifique. Une condition sine qua non pour recueillir l’information dans le passé (souvenons-nous de la formule E=MC² à chaque fois qu’il est question du dépassement de la vitesse de la lumière par un objet massif).

2- Le neutrino est invisible, le djinn aussi,

3- Le neutrino est massif, le djinn aussi,

4- Le neutrino a été créé dans le feu ardent des supernovae et du Big-Bang, le djinn aussi a été créé à partir d’un feu ardent sans fumée.

5- Le neutrino traverse toute la matière, le djinn aussi.

6- Le neutrino est dépourvu de charge électrique, le djinn aussi (autrement, en interagissant avec la matière atomique, il aurait causé des dégâts considérables).

7- Le neutrino n’a pas de composition nucléaire ou atomique, le djinn aussi, il est fait d’une matière extraterrestre.

8- Le neutrino ne peut être détecté, le djinn non plus; il est insaisissable et les physiciens ont réussi juste à traquer sa trace.

9-le neutrino ne fait pas partie des constituants de notre matière, il est étranger à notre matière nucléaire, le djinn aussi.

10- Le neutrino est le presque immatériel, un être physique à part entière cependant.

11-le neutrino possède une énergie purement cinétique, une énergie du mouvement ; le djinn aussi.

12- Le neutrino est impalpable et indétectable, le djinn aussi.

13- le neutrino a était créé avant la matière ordinaire, le djinn aussi.

14- le neutrino oscille : il peut se transformer et changer d’aspect, le djinn aussi.
Toute ces analogies entre le neutrino et le djinn son criardes de vérité, mais tout le monde sais qu’il n-y-a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir.

2-Vous expliquez scientifiquement l’existence d’entités invisibles, mais scientifiquement existantes, qu’on peut appeler esprits, gnomes ou djinns. En même temps, vous ouvrez toutes grandes les portes pour les charlatans de tous bords pour duper les gens et commencer à ouvrir à chaque coin de rue une salle d’exorcisme…

Je vous propose une petite liste de livres écrits par des gens très sérieux sur le phénomène de l’existence de ce monde parallèle, et je voudrais vous dire, si vous me le permettez, que le charlatanisme que vous dénoncez, génère dans le monde occidental plusieurs milliards d’euros annuellement. Ces gens-là n’on pas attendu l’arrivée de Youcef pour escroquer les pauvres gens parmi les plus vulnérables.

Moi, au contraire, je suis persuadé de mener un combat juste et dans l’intérêt de l’humanité en démontrant scientifiquement l’existence de ces entités foncement maléfiques, qui occupent le cosmos autant que nous, les humains. Simplement, aujourd’hui, les lois de l’Univers, telles qu’elles nous sont expliquées par la physique, ne laissent pas de place à ce monde parallèle, qui est une réalité physique. La relativité générale et l’irréversibilité de la flèche du temps éliminent cette réalité physique, mais uniquement sur le papier, parce que dans la réalité physique de notre cosmos, ces entités ont bel et bien leur place. Dieu leur a donné un lieu pour exister et la relativité générale fait d’eux des SDF, des sans domicile fixe !

La réalité de ce monde invisible est reconnue par 3 milliards de monothéistes (catholiques et musulmans), 2 milliards d’agnostiques, d’animistes, de bouddhistes et de brahmanistes et par plus de 1 milliard d’athées. Faisons le total : cela nous donne 6 milliards d’êtres humains qui sont confrontés de prés ou de loin à ces phénomènes. Avouez que parmi ce nombre astronomique de gens, il n’existe pas que des crédules, des idiots et des illuminés, et si on se contente de prendre juste 10% parmi cette population, on se trouve avec 60 millions de personnes touchées par le phénomène.

Alors, laissez-moi vous dire que si je pourrais venir en aide à une seule personne parmi la population qui concerne uniquement les 10%, ça suffira à mon bonheur.

Je cite quelques livres que j’ai en ma possession, et qui traitent des phénomènes dit paranormaux, appelés aussi sixième sens, mais qui n’ont rien à voir avec ces désignations inventées de toutes pièces. Je cite quelques exemplaires :

1- Le livre de Matthews Manning intitulé « D’où me viennent ces pouvoirs ? ».

2-le père François Brune, coécrit avec le grand biologiste Français feu Rémy Chauvin ; intitulé « A l’écoute de l’au-delà ».

3-Ernest Bozzano « Les phénomènes de la hantise ».

4-Henry Vignaud « En contact avec l’invisible ».

5-Le père Gabriel Amorth, l’exorciseur officiel du Vatican « Confessions».

6-Patricia Darée « Un souffle vers l’éternité».

7- Jean Prieur « Les témoins de l’invisible»- Allan Kardec « le livre des Médiums ».

8-Père François Brune « Les morts nous parlent »
9- Swedenborg, considéré par les pays scandinaves comme le plus grand mediums.

10-George Barbarin, « L’après-mort ».
11-Mirelle Corva « Les Sciences occultes ». etc.

Des livres qui traient de ce genre d’histoires existent par centaines de milliers à travers le monde, avec des témoins crédibles et de bonne foi. Donc, il serait insultant de prendre ces faits réels pour du folklore ou autres mythologies, et le jour où cette réalité sera prouvée, il serait intellectuellement malhonnête et dangereux pour l’espèce humaine de l’occulter. Le Professeur Jean Staune, par exemple, considère cette recherche comme essentielle dans la compréhension du sens de notre présence dans le Cosmos. Voila le commentaire que j’ai reçu de sa part où il me parlait du père François Brune : « Vous pouvez écrire au père Brune de ma part. Je ne doute pas qu’il soit intéressé par les connections que vous faites entre les neutrinos et les questions spirituelles ».

A l’heure où je réponds à vos questions sur le vide scientifique qui existerait entre le monde physique de la matière visible, palpable, et le monde métaphysique, celui des djinns (entités neutriniques), les physiciens du monde entier qui reconnaissent et adoptent l’Univers tridimensionnel, disent reconnaître qu’il doit forcement exister quelque chose qui leur échappe.

3-Vous vous concentrez aussi sur ce que tous les physiciens considèrent comme le saint-Graal de la physique : la M-théorie. Elle consiste en quoi exactement ?

La M-théorie est une thèse proposée par Edward Witten, un Américain d’origine juive, né à Baltimore, dans l’Etat de New York, dans les années 50, considéré par ses pairs comme étant l’un des plus grands physiciens de notre époque.

La M-théorie est une unification des cinq théories des cordes. Au début, les cordistes voyaient la théorie des cordes chacun sous un angle différent, ils sont arrivés à la conclusion qu’il existe cinq théories différentes appelées plu tard théorie des supers cordes. Cette théorie des cordes nous apprend d’après les physiciens, que ces différentes formes fermées de ces minuscules et invisibles cordes et leurs vibrations qui donnent l’identité des particules, telle vibration donne naissance au proton, telle autre au neutron, ou à l’électron, au quark, au bosons, etc. Edward Witten a réussi à unifier toute ces différentes théories des cordes en une seule et même théorie, qu’il a baptisée M-théorie, mais quand ces collègues physiciens lui demandent la raison de cette énigmatique lettre M, il répond qu’il ne sait pas, certains ont suggéré le M pour mystère, matrice, mère de toutes les théories, d’autres ont poussé la fantaisie pour dire que c’est le W qui désigne son nom écrit à l’envers etc. Mais lui-même propose à celui ou ceux qui découvriront la solution de la M-théorie de compléter son nom.

Pour Witten, cette théorie doit donner une explication aux lois de l’Univers. C’est la même théorie rêvée par Einstein appelée théorie du tout ou théorie des champs unifiés 1920. Mais, malheureusement, je dois leur dire à tous ces physiciens que la théorie dont ils rêvent tant, est erronée, elle ne peut se réaliser dans un Univers tridimensionnel parce que la structure géométrique de leur univers sort directement de leurs cerveaux, et n’épouse pas la réalité physique du cosmos.

Moi personnellement, j’ai mon idée sur la signification profonde de cette lettre M, mais je laisse cela pour plu tard, si Dieu me prête vie.

4-j’ai pris grand soin de vous lire avec tout le sérieux que m’imposait l’entretien qui allait suivre. Aussi, je dois vous avouer que s’attaquer à la relativité générale, c’est s’attaquer à la canopée de la science moderne. Ne craignez-vous pas de paraître prétentieux, ou plutôt, disons-le franchement : ridicule, aux yeux de la communauté savante internationale ?

Permettez- moi de vous faire remarquer que je n’ai jamais pensé à manquer de respect à Albert Einstein. Par contre, lui, il a manqué de respect au Créateur, quand il disait à son ami Niels Bohr, à propos des lois de l’Univers, qu’il voulait percer « les secret du Vieux ». N’est-ce ce pas un manque de respect ? Personne ne s’est offusqué de cette familiarité de la créature envers le créateur, et à moi, vous me demandez si je n’aurais pas peur du ridicule ! Bien sûr que je n’aime pas le ridicule, personne n’aime à être ridiculisé, mais je me permets quand même de vous signaler que la seule et unique porte de sortie à tous les béni-oui-oui de France et de Navarre, qui espèrent me ridiculiser en suivant le paradigme einsteinien, c’est de répondre à ces quatre petites questions :

1-Qui peut m’expliquer le mouvement cinétique des objets macroscopiques par une énergie invisible ?

2- Qui peut me dire comment on peut accepter la relativité générale intacte alors que l’irréversibilité de la direction de la flèche du temps est violée ?

3- Qui peut m’expliquer comment peut-on accepter la géométrie d’un Univers tridimensionnel qui refuse l’existence de dimensions supérieures, qui sont la condition sine qua non de l’apport de l’information du passé vers notre espace-temps présent ?

4- Qui peut me dire que le monde invisible n’existe pas ? Je crois que personne n’ose réfuter cette réalité mentionnée plusieurs fois dans le Coran.

Je vous vois venir, si vous voulez éviter le sujet sur la religion dans un entretien qui cherche la rigueur de la science, alors, dans ce cas-là, il fallait commencer d’abord, par le faire savoir aux scientifiques de l’Occident qui ont ouvert les hostilités en premier, tels que Stephen Hawking, pour avoir écrit un livre où il réfute l’existence de Dieu, ( « Y-a-t-il un architecte dans l’univers ? ») les Bogdanoff dans « La pensée de Dieu », Richard Dawkins avec « Comment se débarrasser de Dieu », Don Barker et son « En finir avec Dieu», François de Closets et son « Ne dite pas à Dieu ce qu’Il dois faire », etc.. Donc, je disais, si on reconnaissait l’existence du monde parallèle, on ne peut garder la relativité générale comme une théorie qui reflète la réalité physique de notre univers.

5-Vous ne semblez pas non plus d’accord avec l’âge approximatif de l’Univers estimé par les astrophysiciens de toute la planète à 13 milliards 700 millions d’années lumière…
La réponse à cette question se trouve dans le fait que l’apport de l’information à partir du passé est synonyme de fluctuation de l’espace-temps. La théorie de la fluctuation de l’espace-temps n’est pas une fantaisie ou un scenario de science-fiction; cette théorie appelée (KMS), qui porte les initiales de ses inventeurs – les trois physiciens mathématiciens Kubo-Martin-Swintger- nous dit que la fluctuation de l’espace-temps se réalise quand l’univers est en état KMS, il devient complexe, c’est-à-dire que l’espace et le temps fluctuent et se superposent, et l’apport de l’information ne peut s’expliquer que si on accepte cette idée.

En plus de cet état KMS, l’Univers qui permet l’apport de l’information doit obligatoirement être pluridimensionnel, puisque un Univers tridimensionnel n’accepte pas les dimensions supérieures. Rien que pour cela, je réfute la relativité générale ! Cerise sur le gâteau, c’est un prix Nobel, Gérard t’Hooft, qui propose la théorie des instantons et des monopoles, ce qui se traduit par l’information et l’énergie. Ce monde qui ne nous est pas accessible n’est pas moins réel, et le fait de recevoir des informations du passé ne peut se réaliser que dans ces dimensions où l’information est gelée. On peut considérer ses dimensions gelées comme des archives métaphysiques dans lesquelles l’entité invisible puise ses informations.

6-La géométrie de l’Univers tridimensionnel est une autre idée que vous réfutez totalement. Pourquoi ?

La réponse découle de la réalité physique de l’existence du monde invisible. Un Univers tridimensionnel, comme je l’ai déjà expliqué, ne laisse aucune chance à la réalité physique d’un monde pesant et invisible de se réaliser. Mais la nature n’aime pas qu’on lui force la main : elle se révolte violemment ! S’il y a des preuves et des témoins –c’est le cas pour attester de l’existence de ce monde invisible- l’Univers tridimensionnel devient caduc. Dans les années 1930-40, malgré les preuves apportées par le télescope sur le Mont Wilson d’Edwin Hubble, qui montrent bien que l’univers était en expansion, Albert Einstein à refusé de reconnaître cette vérité.

Il a même réussi à sortir une équation de son chapeau qu’il avait baptisée constante cosmologique qui épousait l’univers stationnaire de Fred Hoyle. Ce n’est que plusieurs années plus tard, qu’il a reconnu que cette constante cosmologique était l’une de ses plus grandes erreurs scientifiques.
Donc, je dis que l’équation d’Albert Einstein paraissait juste, mais uniquement sur le papier ! Dans la réalité, l’Univers n’obéissait pas à son équation : le Cosmos continuait son expansion, selon les lois et les constantes cosmologiques imposées par le Maitre des mondes ! Et j’ai bien peur que l’on soit dans le même cas de figure avec l’idée de l’Univers tridimensionnel. L’histoire et la réalité physique trancheront un jour entre nous.

7-Un autre savant de très haut niveau scientifique, unanimement reconnu, est pris à partie par vos thèses, Stephen Hawking. Vous refusez, sans en donner des motifs sérieux, l’idée unanimement acceptée par la communauté savante que l’Univers a été créé à partir du vide. Vous vous appuyez sur quels arguments pour contredire Hawking ?

Je retranscris ce qu’il a écrit dans son livre intitulé « Y a-t-il un architecte dans l’univers ? ». Ensuite, je lui pose une seule et unique question. Hawking nous dit que c’est l’énergie de la rotation gravitationnelle qui engendre la matière. Il nous explique qu’une loi comme la gravitation existe, l’univers peut se créer et se créera spontanément à partir de rien, et il conclut : « Il n’est nul besoin d’invoquer Dieu pour qu’il allume la mèche et fasse naître l’Univers ! ».

Voici ma question : Monsieur Stephan Hawking, quel est le facteur déterminant, ou la cause, qui a permis aux neutrinos d’acquérir la masse ? Et je ne voudrais pas terminer avec vous sans vous faire remarquer que dans votre livre que je viens de citer, vous écriviez à propos du neutrino qu’il est soumis à l’interaction forte, et j’ai trouvé bizarre qu’une particule invisible qui traverse toute la matière soit soumise à l’interaction forte.

J’en ai alors parlé à mon ami, le professeur François Vannucci, et il a aussitôt décelé l’erreur. Pour lui, il ne fait aucun doute que le neutrino n’interagit qu’avec la force faible.

———————————————————————————————————————

Rencontre entre Science et Foi: Dialogue entre un physicien et un chercheur autodidacte musulman.

François Vannucci est professeur de physique émérite à l’université de Paris. Chercheur expérimentateur, actif en particulier au CERN de Genève, il a longtemps travaillé sur les propriétés des neutrinos. Il a écrit plusieurs ouvrages de vulgarisation sur la physique des deux infinis. Il n’est pas hostile à parler de spiritualité.


Youcef Messaoudene s’intéresse de près à la physique moderne et se présente comme chercheur autodidacte. Il a lu tous les livres de vulgarisation scientifique qui paraissent. Il décide ainsi un jour de discuter de son idée avec le professeur Vanucci : les neutrinos sont invisibles et pesants, les djinns de la religion musulmane sont invisibles et pesants ; les neutrinos ont été créés à partir d’une énergie colossale, les djinns aussi, dans un feu ardent ; les neutrinos traversent toute la matière, les djinns de même ; les neutrinos oscillent, idem pour les djinns : n’existe-t-il pas un rapport entre les deux entités ?


http://science-culture-2014.kazeo.com/
Tono Tony
eschatologiablog

Publicités

8 réflexions au sujet de “Théorie M. le saint-Graal de la physique”

  1. J’ai longuement pensé que la nature des jinns était d’origine électromagnétique voir thermonucléaire mais il n’en est rien , ces entités sont de nature neutrinique. Je cite ;

    1- le djinn ramène l’information du passé grâce à sa très grande vitesse ou à la fluctuation de l’espace-temps dans les dimensions cachées. Les deux thèses ne sont pas contradictoires et on peut expliquer ce phénomène par l’expérience devant un jury de scientifique. Une condition sine qua non pour recueillir l’information dans le passé (souvenons-nous de la formule E=MC² à chaque fois qu’il est question du dépassement de la vitesse de la lumière par un objet massif).

    2- Le neutrino est invisible, le djinn aussi,

    3- Le neutrino est massif, le djinn aussi,

    4- Le neutrino a été créé dans le feu ardent des supernovae et du Big-Bang, le djinn aussi a été créé à partir d’un feu ardent sans fumée.

    5- Le neutrino traverse toute la matière, le djinn aussi.

    6- Le neutrino est dépourvu de charge électrique, le djinn aussi (autrement, en interagissant avec la matière atomique, il aurait causé des dégâts considérables).

    7- Le neutrino n’a pas de composition nucléaire ou atomique, le djinn aussi, il est fait d’une matière extraterrestre.

    8- Le neutrino ne peut être détecté, le djinn non plus; il est insaisissable et les physiciens ont réussi juste à traquer sa trace.

    9-le neutrino ne fait pas partie des constituants de notre matière, il est étranger à notre matière nucléaire, le djinn aussi.

    10- Le neutrino est le presque immatériel, un être physique à part entière cependant.

    11-le neutrino possède une énergie purement cinétique, une énergie du mouvement ; le djinn aussi.

    12- Le neutrino est impalpable et indétectable, le djinn aussi.

    13- le neutrino a était créé avant la matière ordinaire, le djinn aussi.

    14- le neutrino oscille : il peut se transformer et changer d’aspect, le djinn aussi.
    Toute ces analogies entre le neutrino et le djinn son criardes de vérité, mais tout le monde sais qu’il n-y-a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir.

    J'aime

  2. Les neutrinos, nouveaux messagers du cosmos.

    « Produits à profusion, les neutrinos sont la particule idéale pour raconter l’Univers et résoudre certaines de ses énigmes les plus tenaces. En voici trois principales.

    L’ANNONCE EST SURVENUE AU COEUR DE L’ÉTÉ, en juillet 2018 : un messager invisible, quasi immatériel et pourtant truffé d’énergie a percuté les glaces de l’Antarctique. Cet événement exceptionnel s’est produit en septembre 2017.

    L’analyse a montré que le neutrino, ainsi qu’il a été identifié, concentre une énergie colossale de 290 téraélectronvolts (TeV), soit 20 fois plus que celle déployée dans le grand collisionneur de hadrons (LHC) du Cern, à Genève… alors que cette particule est bien plus petite qu’un atome (subatomique) ! »

    https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/les-neutrinos-nouveaux-messagers-du-cosmos_128033

    J'aime

  3. Cet article est fondamental pour comprendre la véritable nature des jinns , les origines de la Création , le lien et les observations chelous et récentes du soleil ;

    Neutrinos : le Soleil à cœur ouvert

    Les physiciens de l’expérience Borexino ont mesuré pour la première fois le flux des neutrinos produits par la fusion de protons au centre du Soleil, les témoins directs de la production d’énergie de notre étoile.

    https://www.pourlascience.fr/sd/astrophysique/neutrinos-le-soleil-a-coeur-ouvert-11976.php

    Coran 15/27 :

    « alors que Nous avions, auparavant, formé les djinns d’un feu subtil.  »

    Un feu subtil, ardent et sans fumée…

    J'aime

  4. Une question se pose alors , comment les jinns- shayatins seront torturés en enfer alors que leur nature provient d’un feu ardent ?

    L’Enfer porte différents noms dans les textes islamiques. Chacun fait référence à une de ses caractéristiques. En voici quelques-uns :

    Jahim – feu – à cause de son feu ardent.

    Jahannam – Enfer – à cause de la profondeur de son gouffre .

    Ladthaa – feu flamboyant – à cause de ses flammes.

    Sa’ir – flamme ardente – car il est allumé et il brûle.

    Saqar – à cause de l’intensité de sa chaleur.

    Hatamah – fragments ou débris – parce qu’il brise et écrase tout ce qui y est jeté.

    Haawiyah – gouffre ou abîme – car celui qui y est jeté l’est du haut vers le bas.

    « Je le lancerai dans le feu intense de Saqar. Et qui te dira ce qu’est Saqar ? Il ne laisse rien et n’épargne rien ; il brûle la peau et la noircit. Ils sont dix-neuf [anges] (à veiller dessus). » (Coran 74:26:30)

    Le prophète Mohammed a dit :

    « Le feu, tel que nous le connaissons, n’équivaut qu’à un soixante-dixième du feu de l’Enfer. » Quelqu’un dit : « Ô messager de Dieu! Il nous suffit tel qu’il est! » Il répondit : « Le feu de l’Enfer est soixante-neuf fois plus chaud que celui que nous connaissons. » (Boukhari)

    Et il aura fallu attendre le 21éme siècle et la physique quantique pour comprendre ces saintes paroles ou du moins essayer d »imaginer un tant soit peu la réalité du feu ardent…

    Gloire à Allah Seul dans son infinie grandeur.

    J'aime

  5. Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: “Je vais établir sur la terre un Khalifa ”. Ils dirent: “Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te vénérer et à Te glorifier?”. Il dit: “En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas! ”

    A partir de là, on peut se poser la question du :  » comment les anges savaient-ils cela? C’est à dire avant la venue de l’Homme sur Terre.
    C’est que, forcément, la terre était déjà habitée, mais par qui?
    Djinns ou neutrinos, neutrinos ou djinns? Il y eut donc un grand désordre sur terre, avant même la création de l’Homme, car il est la dernière création.
    « Nous n’Avons Créés les Djinns et les Hommes que pour qu’ils se soumettent à leur Créateur ».
    Depuis la mythologie grecque ( et autres) une question m’a toujours taraudé l’esprit. Comment Hésiode, Homère, Platon….savaient-ils tout cela. Où ont-ils puisé tous ces récits? Qui leur a enseigné tous ces « mythes »?
    Il y eut forcément « quelqu’un » ou une entité qui pouvait ramener le passé vers le présent et c’est cette publication qui m’a interpellé, en effet, tout colle.
    Ces récits de géants et d’autre créatures fantastiques n’est, je crois, que le fruit d’une union entre humains et djinns. Ces djinns qui n’ont pas été tous exterminés par les anges, il y eut des rescapés et il y eut aussi des bons et des méchants, des djinns musulmans et d’autres mécréants.
    La civilisation dite atlante et sumérienne, je crois aussi que c’est eux, ils ramenaient des informations d’on ne sait où pour les enseigner aux hommes.
    J’ai lu quelque part que les Atlantes croyaient en un Dieu Unique.
    Le livre d’Hénoch ( apocryphe) nous renseigne un petit peu sur ces êtres étranges. Dans ce livre on les identifie comme « anges déchus » qui ont été séduits par les filles des hommes, et dans les mythologies à  » des dieux ».

    J'aime

Lire la charte avant de saisir votre commentaire, veuillez respecter le sujet de l'article, aucun HS ne sera toléré, les commentaires hors sujet seront systématiquement effacés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s