À la recherche du Vrai Mont Sinaï

Houd Houd c’est moi La Huppe!

Je reviens au rapport, avec un gros dossier sous les ailes, un rapport gros comme une montagne!

Cette montagne, ce n’est pas n’importe laquelle, elle est biblique, elle porte un chapelet de jolis noms : Mont Sinaï, Mont Thor, Mont Horeb, Jabal Al Lawz, Montagne An-Nour, avec autant d’emplacements différents sur une carte : En Égypte, en terres palestiniennes, en Arabie Saoudite et au Yémen! Pourquoi tant de noms et d’endroits pour une même montagne? Parce que, comme souvent en matière religieuse, “la mienne, c’est la bonne!..”

Il faudra pourtant bien s’y résoudre, cette montagne sacrée où Moïse a reçu le Message Divin n’existe qu’en un seul exemplaire, l’original!

Ce texte s’inscrit dans la continuité de l’étude intitulée Le Hijaz, Terre d’origine d’Abraham et des Prophètes Israélites de Tarik Ahmad, qui se trouve quelque part sur ce site. Nous recommandons également notre rapport précédent sur La Terre où coulent le lait et le miel, également sur ce site. Si vous n’avez pas lu ces deux articles, faites le dès maintenant avant de continuer cette lecture, vous risqueriez de ne pouvoir appréhender l’étendue du sujet, puisqu’il est question d’histoire et de géographie des Prophètes, et qu’en matière d’histoire, c’est bien connu, il vaut mieux commencer au début! .

Pour les autres, ceux qui ont déjà lu le texte sur le Patriarche Abraham, sur la Septante, Moussa, Fir’aoun, ceux qui auront déjà goûté au miel et au lait Yéménite, et bien c’est à une “Sacrée” ballade qu’on vous invite ici. Imaginez ça, cette recherche du Mont Sinaï va nous faire démarrer dans la péninsule Égyptienne, pour remonter en terres Palestiniennes, avant de redescendre, un peu plus au Sud, en terres Saoudiennes, pour, dans la dernière étape de ce périple, re-découvrir des terres dont très peu d’entre nous auront entendu parler jusqu’ici, des terres de la “Félix Arabia », oui, des terres Yéménites.

Puisqu’il s’agit d’une grande ballade en milieu montagnard, classée catégorie Grande Randonnée, “GR” comme on dit, prévoyez donc du temps. Dans les montagnes bibliques, le terrain peut parfois être glissant, il faudra donc accepter quelques bifurcations, souvent religieuses, parfois historiques. Ceux qui nous suivront jusqu’au bout, les plus téméraires, auront droit à des pauses, souvent gourmandes, car c’est bien connu, les montagnes bibliques sont une “manne” de délices aux goûts divins!

Pour le “GR du Mont Sinaï”, c’est par ici ⇓ 


Image 1


À la recherche du Vrai Mont Sinaï

 

Le choix des Monts commence par le choix des Mots

Où se trouve donc le Mont Sinaï? Pour un début de réponse, s’il en est une définitive, il faut retourner à la langue Arabe, mais pas n’importe laquelle, la langue Arabe du Coran, la parole d’Allah. Les arabophones, en principe, le savent : Si les mots du Coran sont uniques, leur agencement l’est tout autant. Le texte est Divin, il est parfait.

On prête à Ibn ‘Attiyah, le Savant musulman andalou auteur du “Muharrar al Wajiz”, les mots suivants: “Si l’on ôtait un seul mot du livre d’Allah, et que toute la langue Arabe était retournée dans tous les sens pour remplacer ce mot par un autre, cette tache serait peine perdue.”

Chaque mot du Coran est irremplaçable. Si tel mot a été choisi, à tel endroit, c’est dans un but très précis et pas un autre. C’est la règle. Il va donc falloir chercher dans quel but Allah a choisi d’appeler cette montagne par le joli nom de “Tour Sina”.

Cette montagne, d’abord, pourquoi Allah ne l’a-t-il pas nommée Djebel Sina??? Tout le monde sait en effet que djebel signifie montagne. Serait-ce que, comme nous avait prévenu Ibn ‘Attiyah, que Djebel et Tour ne signifieraient pas la même chose?

Dans le Saint Coran, on trouve bien un “Tour”, mais pas de djebel “Sinaï”.

Les lecteurs du Saint Coran le savent : La montagne sacrée où Moussa AS reçoit le Message Divin est toujours un “Tour”, jamais un djebel. Personne n’irait parler de Djebel Sina. À l’appui de cette certitude, le célèbre verset introductif de la Sourate At Tine, Le Figuier:

tour sininTranslittération des deux versets du dessus donne quelque chose comme: V1: Wat tinni wa Zaitoune; V2 « Wa Touris Sinina” (on reviendra sur le bouble “n” de la fin)

Voici donc où nous en sommes : Dans le Saint Coran, notre montagne porte un nom, c’est toujours un Tour. Poussons l’étude un peu plus loin, et voyons ce que les exégètes du Coran pensent de ce nom.

Que disent les exégèses du Livre Saint?

Voici les conclusions, sur ce point précis, de deux Grands noms de l’interprétation du Saint Coran, Quourtubi et Ibn Kathir:

– Quourtoubi, dans son fameux tafsir, nous dit ceci: “Je dis: Midiane est une Terre Sanctifiée, et c’est le village de Shou’ayb. Et il a été dit que le Tour est une montagne où poussent les plantes. Et que ce qui ne fait pas pousser de plantes n’est pas un Tour.”

– Ibn Kathir donne les explications suivantes: “Dieu jure par ses créations, qui sont des témoignages de Son Pouvoir […] Et le Tour est une montagne sur laquelle poussent les arbres, comme celui où Allah a parlé à Moussa, et où ‘Easa a été envoyé. Et ce sur lequel il n’y a pas d’arbres ne porte pas le nom de Tour, mais s’appelle (simplement) une montagne”.

Mes chers lecteurs, à présent nous l’avons votre distinction : Un Tour est une montagne recouverte de plantes et d’arbres. Elle est donc verte! À l’inverse, si cette montagne est nue, comme un gros caillou, sans verdure, en Arabe, elle portera de nom de djebel. Oui, le djebel est nu!

On se répète? Normal, présentez-vous devant une assistance Arabo-Musulmane, et posez la devinette “Quelle est la différence entre un Tour et un Djebel?” et comptez les doigts levés autour de vous, combien de candidats et surtout, combien de bonnes réponses? Et l’ambiance, surtout, elle est plutôt Tour ou plutôt Djebel?…

Qui osera après cela venir nous dire que la langue du Coran n’est pas claire? On pose la question ici parce que, justement, le sens même du mot Arabe, ‘Arabi, est celui-ci : Clair, sans ambiguïté, sans équivoque, précis, au sens cristallin du terme, dans sa forme, c’est à dire dans les lettres qui le composent, dans la sonorité qu’il produit, comme dans son sens, tout se tient, il est parfait. C’est la règle de base, la racine du mot, construite autour de 3 consonnes, en est l’ossature, sur laquelle d’autres consonnes, et d’autres voyelles, vont se rajouter, pour ainsi donner un sens nouveau au mot. En cela on dira que c’est une langue “complète”.

Le Saint Coran est très clair sur ce point: {2. Nous l’avons fait descendre, un Coran en arabe, afin que vous raisonniez. 3. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans ce Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs.} (Saint Coran, Sourate 12 : V2-3)

Arabi” est l’inverse des langues dites ‘ajami, c’est à dire incomplètes, avec chacune son degré d’imprécisions, on parle ici de toutes les autres langues, car la langue Arabe est la langue originelle, la langue maternelle de l’Humanité, la langue des “Bani Adame” (du genre humain)… Celle à partir d’elle que toutes les autres langues ont pris racine pour plus tard évoluer, chacune de son coté, chacune dans son coin du monde. On conjecture? Pas vraiment, les meilleurs historiens des langues, même anciennes, le confirment aujourd’hui : Toutes les langues prennent leur source dans la langue arabe. (1)

Pourquoi pensez-vous que le Coran ait été révélé en Arabe? Serait-ce parce qu’il est apparu en Arabie, lui conférant un caractère statique? Ou bien parce qu’il s’adresse à l’Humanité entière, dans une vision plus dynamique du texte, afin que chaque génération puisse le comprendre selon son propre stade de développement civilisationnel et ainsi mieux l’appréhender?

On vous avait prévenus, le terrain peut parfois s’avérer glissant, revenons donc à notre chemin, et à notre montagne, et commençons par étudier la première de notre série, la où nous sommes restés, c’est à dire en Égypte, dans la péninsule du Sinaï.

Le Mont Sinaï en Égypte

2(Source: Wikipédia)

Les habitués de la Huppe sont catégoriques : Moussa As (Moïse) et son peuple, les Banou Israïl, n’ont certainement jamais mis les pieds en Égypte, pays où aucun Pharaon n’a jamais régné non plus, et les textes bibliques qui placent l’Exode quelque part entre l’Égypte et la Palestine ne sont que des mythes tirés de la Septante, une traduction grecque de la Bible dont les mots ont été écrits par des mauvais traducteurs.

Si vous pensez qu’on divague, alors il vous est fortement conseillé de retourner aux deux textes cités en introduction (sur le Hijaz) car il est désormais établi, de source archéologique, donc historique, que Moïse et son peuple n’ont jamais vécu en Égypte, et que Fir’aoun n’a jamais été un Roi d’Égypte.

Et puis, est-il bien nécessaire de poser la question : Vous la trouvez comment, vous, la montagne du dessus, verte ou bien nue?

La montagne-candidate Égyptienne aura donc échouée dès les premiers entretiens. Sa participation aux sélections pour le rôle de “Montagne Sacrée” doit donc s’arrêter là. Et puis il commence à faire chaud dans ce désert du Sinaï, on va donc continuer notre chemin, vers des espaces plus cléments, direction la Palestine!

Candidat suivant! Le Mont des Oliviers!

Les tenants de la version Mont Sinaï en terres palestiniennes s’appuient généralement sur le passage coranique suivant :

{20. ainsi qu’un arbre (l’olivier) qui pousse au Mont Sinaī, en produisant l’huile servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain.} (Saint Coran, S23:V20)

Comme on ne trouve guère d’oliviers dans la péninsule du Sinaï, et qu’ils en existent en grand nombre en Palestine, c’est dans ces terres qu’ils allèrent chercher leur montagne. Là, ils trouvèrent beaucoup d’oliviers, dont certains poussant sur une colline qui surplombe, vous l’aurez deviné, la ville de Jérusalem. Ils l’appelèrent donc le Mont des Oliviers.

Cette méthodologie porte un nom très facile à retenir : La “Divine Providence”!

Et comme souvent face à ce type de choix, cette divine providence aura le mérite de mettre trois personnages d’accord : Le Rabbin qui voit là ses textes “s’exaucer”, le Prélat Chrétien qui, par “Judéo-Christianisme”, ne trouvera rien à y redire, et notre Imam de Palais, qui de peur de laisser filer un “dernier signe” ne pouvait que leur emboiter le pas : L’endroit sera donc d’abord islamique, car les Musulmans, c’est bien connu, le savent depuis le début!

Résultat de cette “Entente Cordiale” aux tons bibliques, le Mont Sinaï ressemblera à la colline du dessous :

3.jpgLe Mont des Oliviers, vu à partir du Mont du Temple (photo datant de 1952)

Petite question d’acuité visuelle, la notre n’étant plus très bonne : La montagne en forme de colline (d’où l’usage du mot “Mont”) en face, vous la trouvez à moitié verte et boisée ou à moitie rocheuse et nue? Si on insistait un peu, on pourrait presque y compter le nombre d’arbres! En tout cas hors de question pour la Huppe d’y faire son nid! L’entreprise serait bien hasardeuse!

Voila où nous conduisent la lecture et l’interprétation strictement biblique du “Mont Sinaï”. Vers une colline à moitié nue, et où la moitié des quelques arbres répartis ici et là doivent leur présence à cette si favorable “Divine Providence”

Nous voici donc dans le même dilemme que celui de la Terre où le lait et le miel coulent à flots : La réalité du terrain, non seulement historique mais aussi physiologique, ne colle pas avec les textes bibliques, encore moins coraniques. Comme dans les études précédentes, il va donc falloir, là aussi, se tourner vers d’autres montagnes, vers d’autres destinations…

C’est ce qu’un certain nombre d’historiens des textes bibliques et des universitaires allaient faire en s’intéressant de près à une autre montagne, au très joli nom de Jabal Al Lawz. Accélérons donc le pas pour y voir de plus près!

Jabal Al Lawz

4

Située au Nord-Ouest de l’Arabie Saoudite, près de la frontière Jordanienne, la montagne Jabal Al Lawz a toujours été la parfaite candidate – selon les critères Hollywoodiens – pour obtenir le rôle de Montagne Sacrée.

C’est vrai qu’elle avait vraiment tout pour décrocher le rôle de “Montagne Sacrée où Dieu parla à Moïse”: Imaginez un peu, son pic, qui culmine à plus de 1850m, présente l’étrange caractéristique d’avoir noirci avec le temps. Comme si un jour, lointain, comprenez biblique, un feu divin – pardon, la Divine Providence – descendit des cieux pour tout y brûler, ne laissant aucune trace derrière lui! Ça ne vous rappelle pas une histoire çà, le fait d’effacer des traces jamais laissées?

C’est vrai que Jabal Al Lawz avait vraiment tout pour décrocher ce second rôle mythique. Mais, très loin de là, dans la cité des magiciens d’Holly Woods [=Bois magique d’où la fameuse baguette des magiciens/sorciers], un Producteur Khazar et son jury Judéo-Chrétien allaient rejeter sa candidature : Jabal Al Lawz se trouvait bien trop éloignée de leur Jérusalem! Et puis, aussi, Al Lawz, ça sonnait trop arabe, “quand même”, même si le nom signifie « Les Amandes » …

Bref, tout ça ne collait pas avec le “script”, encore moins avec l’orientation de l’entreprise, leur lettre de refus se terminait donc par la formule lapidaire, mais connue de tous : “ne correspond malheureusement pas avec les contours du poste à pourvoir”… La suite vous la connaissez : Une poignée d’historiens de la Bible et quelques passionnés continueront de s’y intéresser.

Quel joli nom pourtant, La “Montagne aux Amandes”!

Remarquez, Jabal Al Lawz, elle non plus, elle n’est pas très verte. Elle est même nue, bien nue, pas un seul arbre à l’horizon, ce qui la disqualifie d’emblée, du point de vue de la lettre, l’Arabe, voire Coranique, à cette prétention religieuse qu’on aurait bien aimé, c’est vrai, lui accorder. Mais les faits sont les faits : Jabal Al Lawz ne correspond pas à la montagne que l’on cherche.

Rassurez-vous, on en trouvera d’autres des montagnes avec des jolis noms, et cette fois faites moi confiance, parole de Huppe, ces montagnes seront couvertes d’un beau vert verdoyant, un vert éclatant, aussi vert qu’une étagère de librairie islamique!

Reprenons notre sentier de montagne, car le chemin est encore long. Selon notre carte géographique de la région, il devrait nous conduire plus au Sud, vers la région du Hijaz et du Yémen, vers l’Arabie. Ce chemin, nous dit-on, aurait été, en son temps, emprunté par Saint Paul, l’apôtre. Il nous suffira donc de suivre ses pas!

Sur les pas de Saint Paul, en Arabie

L’apôtre Saint Paul, que certains considèrent comme l’inventeur du Christianisme (2), affirme très clairement dans une de ses correspondances que le Mont Sinaï est en Arabie (on dit qu’il y aurait même séjourné trois longues années). Dans le Nouveau Testament la mention se trouve au Chapitre 4 de l’Épitre aux Galates :

{ 22 Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils ; l’un de la femme esclave, et l’autre de la femme libre. 23 Mais celui de l’esclave naquit selon la chair ; et celui de la femme libre, en vertu de la promesse. 24 Cela doit s’entendre allégoriquement ; car ces femmes sont deux alliances : l’une du mont Sina, qui engendre pour l’esclavage, c’est Agar 25(car le mont Sina est en Arabie) ; et elle correspond à la Jérusalem d’à présent, car elle est esclave avec ses enfants} (Galates 4, V22-25)

Vous avez bien lu : Paul nous dit, au beau milieu de propos allégoriques au sujet de la personne de Hagar, la supposée femme esclave d’Abraham, que le Mont Sinaï est en Arabie! C’est dans le Nouveau Testament. Ouvrez différentes bibles et vous constaterez que les mots seront presque toujours les mêmes: “car le Mont Sinaï est en Arabie”.

Dans notre quête du Mont Sinaï, le passage du dessus est très intéressant, car il nous apprend plusieurs choses:

Paul fait allusion au Mont Sinaï comme d’une montagne en Arabie. Or ce qui porte le nom de Péninsule du Sinaï aujourd’hui n’a jamais fait partie de l’Arabie. En fait, il semblerait même que cet espace n’ait jamais porté ce nom avant le 4ème siècle de l’ère Chrétienne.

Au point où nous en sommes, force est de constater que le Mont Sinaï n’a jamais eu d’emplacement clair puisque l’on compte aujourd’hui pas moins de quatre différents lieux qui convoitent son emplacement en Égypte, en terres Palestiniennes, en Arabie Saoudite, voire même dans le désert du Néguev. Oui, même celle-la ils l’auront osée! (3)

De quoi s’interroger s’il est possible qu’Allah ait délibérément choisi de nous laisser dans une épaisse brume dès lors qu’il s’agit d’identifier cette Montagne Sacrée.. Ou alors, nous sommes-nous déjà perdus au milieu de nulle part, faute de méthodologie adéquate? La réponse à cette énigme se trouve, semble t-il, à la fois dans le Coran et dans un mystérieux passage de la Bible. Sortons donc ces deux Livres, on va s’en servir comme boussoles!

La Bible et le Coran pour Compas

Sourate At Tour, dans le Saint Coran, débute par un Serment D’Allah, il vaut mieux donc bien le lire:

{1. Par Aṭ-Ṭūr! 2. Et par un Livre écrit 3. sur un parchemin déployé! 4. Et par la Maison peuplée! 5. Et par la Voûte élevée! 6. Et par la Mer portée à ébullition! (au Jour dernier) 7. Le châtiment de ton Seigneur aura lieu inévitablement. 8. Nul ne pourra le repousser. } (Saint Coran, S52:V1-8)

Euh.. Petite parenthèse : Elle fait quoi cette autre parenthèse au beau milieu des paroles Coraniques, (le jour dernier), c’est la parole d’Allah ou celle du traducteur francophone? On y reviendra, fermons la parenthèse.

Le passage du dessus, qui commence en forme de serment, est une promesse d’Allah faite à Mouhammad SAWS, que le châtiment Divin est inévitable. Ce Message Divin est transmis par l’Ange Gabriel (AS) dans des termes que le Prophète peut comprendre, puisque qu’il est question d’une promesse. On est donc face à un message clair, concis qui a pour but d’être très bien compris. Pour faire simple, on dira qu’une promesse, en principe, ne passe pas par quatre chemins (surtout de montagnes) !

Dans son serment, Allah jure par “At Tour”, dès le premier verset, comme pour mettre le Prophète en situation, prêt à écouter le message qui suit. Sinon pourquoi choisir ce nom? De la même façon que le Prophète connait At Tour, mais aussi le “Livre Écrit”, La Maison Peuplée, le ciel qui a été élevé sans piliers, mais aussi cette mer sous laquelle les flammes explosent. Cela signifie donc que le Prophète SAWS vivait sur une terre où tous ces éléments lui étaient connus, familiers, et qu’il vivait donc, entre autres, sur une terre volcanique.

On va trop vite? Si c’est le cas, on va devoir sortir de notre sentier, pour prendre une petite bifurcation, sans aller trop loin rassurez-vous, quelques lignes seulement, mais d’une grande puissance, puisqu’il va être questions de volcans.

Le Saint Coran : Des montagnes et des volcans

Selon vous, qu’est ce que le verset 6 du dessus {Et par la Mer portée à ébullition! (au Jour dernier)} peut bien vouloir dire? Selon les multiples tafsirs (interprétations) du Coran que vous avez lus jusqu’ici, quel sens en avez-vous retenu? Qu’il s’agit de la description d’une scène apocalyptique de la fin des temps, où les montagnes se mettent à exploser, puis à fondre, avant de finir leur course en ébullition au beau milieu des mers et des océans?

N’est ce pas, honnêtement, ce que la petite parenthèse française a voulu nous dire?

Si c’est “au jour dernier” que les traducteurs ont voulu nous renvoyer, et bien nous, également lecteurs du Coran, n’acceptons pas cette interprétation, et encore moins la parenthèse qui va avec!

D’abord pour une raison très simple : C’est qu’Allah n’a jamais eu besoin de parenthèses pour expliquer les choses, les parenthèses, c’est bien connu, c’est pour expliquer les choses pas assez claires. Comme si les paroles d’Allah n’avaient pas été assez claires! Et rajouter des parenthèses au beau milieu d’un texte Divin, donc Sacré, n’est pas lui rendre honneur.

Ensuite parce que les traducteurs, malgré toute la bonne volonté qu’ils y ont mis, ont malheureusement mal interprété ce passage du Coran, car piégés dans une vision biblique des textes sacrés, une vision dont les scènes se passent au Levant, comme la Septante aura réussi à leur faire croire. Le ton est ferme oui, car il en va de l’authenticité même du Coran, donc de son Message.

Pour nous il ne fait aucun doute, la scène du dessus se passe en Arabie. Pour être plus précis, au Yémen, un pays qui compte à lui seul pas moins de onze volcans! Vous ne le saviez pas? Rien de plus normal, le Rabbin, Le Prélat et l’Imam de Palais sont occupés a regarder ailleurs, au Levant, et donc eux-mêmes ne le savent peut-être pas, donc ne peuvent en parler. De toutes façons ils ont les yeux fixés sur la colline d’en face.

D’abord, pour visualiser les choses, voici une carte des volcans du Yémen : Notez comme ils se situent presque tous à la pointe Sud-Ouest du pays.

5Source: https://www.volcanodiscovery.com/yemen.html

Nos imams n’en parlent pas beaucoup de ces volcans, non, ceux qui en parlent le plus, ce sont les volcanologues, et voici ce qu’ils en disent: « Le Yémen […]se situe à la triple jonction entre trois failles : Du Golfe d’Aden, de la Mer rouge et de l’Afrique de l’Est. C’est une des zones frontalières de plaques tectoniques les plus actives au monde. » (4)

Si active qu’il y a quelques années de cela, une éruption volcanique de Jabal Al-Tair aura couté la vie à des soldats des forces de l’OTAN. Tiens donc? L’Otan? Dans la région? Manquait plus qu’eux!

yemen_volcano
Capture d’écran de l’article du Guardian (01/10/2007) (5)

Comme le rapporte The Guardian – dans sa version électronique – ça s’est passé en 2007, bilan de l’éruption volcanique : 8 soldats tués et davantage de disparus. À croire que même les volcans n’aiment pas trop voir les armadas de l’OTAN rappliquer. Alors venir les titiller…

À moins que l’OTAN ne se trouvait là, au carrefour de plusieurs plaques tectoniques, à conduire des tests secrets destinés à ouvrir des portes “spatio-temporelles” vers d’autres mondes, comme pour communiquer avec des intelligences venues d’ailleurs. On ne divague pas, ces “Black Programmes” existent bien, même si pour nous, les seules formes “ET” de la région sont les fameux arbres de l’ile de Socotra!

6

Souvenez-vous toutefois du nom du volcan meurtrier du dessus, Jabal Al Tair, on en reparlera dans un de nos prochains rapports. Les militaires de l’Otan, eux, ils le connaissent bien maintenant, à leurs dépends. Ils auraient pourtant pu éviter ce genre de présentations s’ils maitrisaient l’Arabe Coranique. Il ne leur reste donc plus qu’à se mettre à l’apprentissage de la langue Arabe, à moins qu’ils n’aient déjà commencé à le faire. Si Allah veut toutefois leur accorder cette grâce.

Le verset {Et par la Mer portée à ébullition!} renvoie à l’image du dessous, de lave d’un volcan Yéménite se déversant en ébullition dans la Mer Rouge.

7{6. Et par la Mer portée à ébullition!} (Sourate At Tour, verset 6)

La parenthèse des volcans fermée, reprenons notre Sourate at Tour.

Dans les premiers versets de la Sourate, qu’est-ce que le Tour (montagne verte) a à voir avec Al Bayt et “La Maison Peuplée”? Pourquoi les deux sont-ils mentionnés, cote à cote, dans la même Promesse Divine? On va même être plus directs : Qu’ont donc ces endroits à voir avec la Palestine ou l’Égypte?

Les réponses à ces questions, elles aussi accompagnées de malheureuses parenthèses, trouvent certaines réponses dans le Coran, Sourate Al Mouminoune – Les Croyants – où l’on apprend les choses suivantes :

[ 18. Et Nous avons fait descendre l’eau du ciel avec mesure. Puis Nous l’avons maintenue dans la terre, cependant que Nous sommes bien Capable de la faire disparaître. 19. Avec elle, Nous avons produit pour vous des jardins de palmiers et de vignes, dans lesquels vous avez des fruits abondants et desquels vous mangez, 20. ainsi qu’un arbre (l’olivier) qui pousse au Mont Sinaī, en produisant l’huile servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain. 21. Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation. Nous vous donnons à boire de ce qu’ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités; et vous vous en nourrissez.] (S23:V18-21)

Ici encore, les traducteurs ont rajoute des parenthèses, (l’olivier) juste après le mot “arbre”. Ils ont juge nécessaire de préciser de quel arbre il s’agit, comme si Allah n’avait pas été assez clair et précis.

La version en Arabe :

sourate 23

Sa traduction, tirée du même site internet sur le Saint Coran, en français :

sourate23

Inutile de mettre la référence du site internet du dessus, cette parenthèse est présente dans quasiment toutes les traductions en langue française!

Quel arbre (l’olivier) pousse sur le Tour Sina?

Le mot arabe “shajaratane” signifie un arbre, au sens général du terme, indéfini, de quel arbre s’agit-il? Allah nous dit “et un arbre qui pousse sur le Mont Sina”, et nos traducteurs officiels de s’empresser de préciser, au beau milieu du verset, et non pas dans la partie commentaires, qu’il s’agit d’un olivier. Tout ça sans même en informer le lecteur, comme si deux petites parenthèses avaient décidé de quel arbre il devait s’agir, pour nous.

Et si au final il ne s’agissait même pas de l’olivier??? Oups! Le terrain devient bien glissant par ici, faite attention quand vous passerez par ici…

Une cité, quelle cité?

Posons d’autre questions, moins glissantes que celle du dessus, et bien plus légitimes à nos yeux : A qui les versets du dessus s’adressent-ils? N’est ce pas au Prophète Mouhammad SAWS et à son peuple? Dans ce passage, Allah les invite à contempler la façon dont il fait revivre la nature, comment la pluie fait revivre la terre d’où vont naitre les arbres et toutes sortes de vignes et des “fruits abondants”. Allah leur donne l’exemple de cet arbre qui pousse au Tour Sina, signifiant ainsi que le Prophète et les siens savent très bien de quelle montagne, et surtout, à quelles plantes et à quel arbre il est fait allusion.

Comment dès lors peut-il s’agir d’une montagne en Palestine ou en Égypte?????

Un autre exemple, ailleurs dans le Coran, Sourate At Tine, Le Figuier, que l’on ré-cite entièrement, tant elle a sa place ici :

sourate-at-tin

Traduction:

“Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux”
(formule d’introduction de chaque Sourate / Chapitre du Saint Saint Coran)

1. Par le figuier et l’olivier! 2. Et par le Mont Sīnīn! 3. Et par cette Cité sûre! 4. Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite. 5. Ensuite, Nous l’avons ramené au niveau le plus bas, 6. sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres: ceux-là auront une récompense jamais interrompue. 7. Après cela, qu’est-ce qui te fait traiter la rétribution de mensonge? 8. Allah n’est-Il pas le plus sage des Juges?

De quelle “cité sure” est-il question dans les lignes du dessus? Une cité sure qui se trouve être associée à notre Mont Sinine? Serait-ce le même endroit que celui cité dans la Sourate Al Balad, La Cité, encore elle, dans ses deux premiers versets:

sourate-al-balad{ 1. Non! Je jure par cette Cité ! 2. et toi, tu es un résident dans cette cité }

À qui ces deux versets s’adressent-ils? Si le Tour est en Égypte, ou en Palestine, alors pourquoi Allah l’associe-t-il à “La Cité”? Et de quel pays s’agit il alors? Si à cet instant de notre périple intellectuel et montagneux vous en êtes arrivés à la conclusion que cette cité c’est La Mecque, alors il va falloir s’arrêter un moment, faire une pause, bien méritée, et poser d’autre questions, des bonnes questions rassurez-vous!

Au moins la question suivante : Où, aux alentours de la Mecque, trouve t-on des montagnes boisées, donc vertes, à moins d’un rayon de 500 km à la ronde?

Quand on étudie les passages coraniques très précis et détaillés qui s’adressent au Prophète Mouhammad (SAWS), notamment au sujet du lieu ou Moussa AS a entendu l’appel Divin, vous allez immédiatement réaliser que Mouhammad (SAWS) devait connaitre cet endroit comme si il y vivait.

[ 30. Puis quand il y arriva, on l’appela, du flanc droit de la vallée, dans la place bénie, à partir de l’arbre : «Ô Moïse! C’est Moi Allah, le Seigneur de l’univers».] (Saint Coran, S28:V30)

L’idée est encore plus claire dans le passage qui suit:

{ 44. Tu n’étais pas sur le versant ouest (du Sinaï), quand Nous avons décrété les commandements à Moïse; tu n’étais pas parmi les témoins. 45. Mais Nous avons fait naître des générations dont l’âge s’est prolongé. Et tu n’étais pas [non plus] résident parmi les gens de Madyan leur récitant Nos versets; mais c’est Nous qui envoyons les Messagers. 46. Et tu n’étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais (tu es venu comme) une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un peuple à qui nul avertisseur avant toi n’est venu, afin qu’ils se souviennent. } (Saint Coran, S28 : V44-46)

Vous l’avez vue? La parenthèse, elle est revenue! Dans la traduction française alors que dans le texte original, là encore, le nom “Sinai” n’apparait nulle part, encore moins la mauvaise formulation “Mont Thor”, qui aurait simplement du s’écrire “Tour”, selon la stricte translittération du mot Arabe, comme c’est écrit dans le Coran… Et puis Mont Thor, ça sonne pas comme un oxymore çà?

Ne trouvez-vous pas étrange à présent que ces parenthèses françaises suivent l’ombre de notre Tour tout au long des versets du Coran??? Pour ceux qui lisent l’Arabe, voici le dernier passage du dessus dans sa version arabe, essayez de trouver Sinaï, juste pour voir…

sinai coran

Pendant que les Arabophones cherchent le mot “Sinaï”, posons cette autre question simple : Est-ce que quelqu’un viendrait vous décrire d’importants événements d’un lointain passé par une explication du genre “ça s’est passé là, au croisement de la rue untel et de la rue untel, sous le grand arbre, près du banc. C’est là que ça s’est passé.” Si cet endroit ne vous était pas familier? Autrement dit, quels sens auraient ces détails s’ils n’étaient pas connus du Prophète?

Mouhammad SAWS savait très bien où Tour Sina se trouvait. Il se trouvait dans cet endroit sure, aux alentours de Midyane, dont les habitants, dans des temps reculés, reçurent le Prophète Shou’aib (AS). Ce qui nous porte à croire que c’est bien dans les pas de Moussa AS que le Prophète Mouhammad SAWS se déplaçait. Exactement ce que les passages coraniques du dessus ont voulu dire, en langage Coranique.

Djebel Nabi Shou’ayb

Des noms de Prophètes, les montagnes du Yémen en portent souvent. Mais saviez-vous que Djebel An Nabi Shou’aib est la montagne la plus haute du Yémen? Du haut de ses 3,760 mètres d’altitude, elle domine toute l’Arabie! Allez, une petite blague, et j’espère qu’elle vous plaira : Wiki et les cartes militaires américaines chipotent sur un point : Sa hauteur serait de 3,666 mètres, paroles de Shayatines (soldats de Satan)!

Djebel Nabi Shou’aib sur la carte :

8

Djebel Nabi Shou’aib se présente comme un bloc rocheux très escarpé, difficile d’accès, et surtout, pas très vert, ce qui nous laisse penser qu’il ne s’agit pas de la bonne montagne. Et puis de toute façon c’est un Djebel!

9Vue à partir de Jebel Saudah (Yemen)

Ailleurs, le Coran nous révèle que l’intervalle entre la venue du Prophète Mouhammad SAWS et celle du Messager précédent, Issa AS (Jésus) fut plus long qu’entre les autres Prophètes, comme s’il y avait eu une pause dans la lignée des Messagers. Ce que l’on perçoit très bien à la lecture des versets suivants :

{ 19. Ô gens du Livre! Notre Messager (Muḥammad) est venu pour vous éclairer après une interruption des messagers afin que vous ne disiez pas: «Il ne nous est venu ni annonciateur ni avertisseur». Voilà, certes, que vous est venu un annonciateur et un avertisseur. Et Allah est Omnipotent.} (Saint Coran, S5:V19)

C’est suffisamment clair : Si Allah a envoyé Mouhammad SAWS à un peuple – et une terre – dont les ancêtres n’avaient pas reçu de Messagers depuis plusieurs générations, voire des siècles, ça ne signifie pas non plus qu’aucun Messager n’a jamais été envoyé à ce peuple des siècles avant.

Le Coran nous enseigne également que les intervalles entre les précédents Messagers étaient bien plus courts que ceux précédant l’arrivée de Mouhammad SAWS, ce que l’on comprend facilement à la lecture des versets suivants:

{44. Ensuite, Nous envoyâmes successivement Nos messagers. Chaque fois qu’un messager se présentait à sa communauté, ils le traitaient de menteur. Et Nous les fîmes succéder les unes aux autres [dans la destruction], et Nous en fîmes des thèmes de récits légendaires. Que disparaissent à jamais les gens qui ne croient pas! } (Saint Coran, S23:V44)

Avez-vous remarqué la parenthèse? Elle aussi s’est glissée dans presque toutes les traductions disponibles en français sur internet. On va donc refermer cette parenthèse des intervalles entre les Prophètes.

Parce que maintenant, cher compagnon de voyage, nous allons nous intéresser à la deuxième moitié de la montagne “Tour Sina”, c’est à dire de son coté “Sina”.

Tour Sinine ou Tour Sina?!?

Pour commencer, il faut s’assurer de bien comprendre le sens de ces deux mots. Pour comprendre la signification d’un mot Arabe tire du texte coranique, c’est bien connu, il faut demander l’avis au fameux Ibn Mansour, l’auteur du célébrissime “Lissane Al ‘Arabi”, considéré comme LE dictionnaire encyclopédique de la langue Arabe. Lissane Al ‘Arabi est une oeuvre maitresse de la littérature classique Arabe.

Aussi quelle ne fut pas notre déception, à la hauteur de notre surprise, à la lecture des articles Wikipédia non seulement sur l’auteur (6) mais aussi sur le Lissane (7) : Pas plus de trois misérables lignes pour chacun. Moins de deux pour notre Mansour, une catastrophe littéraire, littéralement.

Les mots sont pesés oui, vous allez maintenant comprendre pourquoi, car on va aller chercher la définition du mot “Sina” dans le Lissane.

Le nom Sina dans Lissane Al ‘Arabi

D’abord la définition pour les arabophones, en Arabe, telle qu’on peut la lire dans dans l’encyclopédie :

lissane-al-arabi

Maintenant l’explication pour les non-arabophones, et prenez bien note de ce que vous allez lire à présent, car on y trouve peut-être la clé de l’énigme de Tour Sina.

Dans l’explication du dessus, Ibn Mansour traite de la différence (et de la relation) qui existe entre les termes Sina (de Tour Sina), que l’on a vu plus haut (S23:20) et Sinine (de Tour Sinine) que l’on trouve Sourate At Tine, Le Figuier (S95:V2). Il nous explique ceci :

a) Que Sina est le nom d’un endroit, d’une zone, d’un espace donné, d’une terre.

b) Que Sinine serait le pluriel de Sininiyy, qui est un type d’arbre. Pour résumer les choses, on dira que l’endroit est couvert d’arbres.

Après avoir pris cette définition, très précise, qui nous conforte dans les explications de Qourtoubi et d’Ibn Kathi, passons à une autre interprétation, beaucoup plus récente, d’un certain Ahmad Dawoud, dans son fameux ouvrage “Les Arabes, les Sémites, les Hébreux et les Enfants d’Israël”.

“Les Arabes, Les Sémites, les Hébreux et les Enfants d’Israël”

Dans son livre “Les Arabes, Les Sémites, les Hébreux et les Enfants d’Israël” qu’il publie, en langue arabe, en 1991 (8), le chercheur Ahmad Dawoud nous explique ce qui suit :

En Arabe :

ahmad dawoud

En français: “Tour Sina était connu par son ancien nom de Tour Siniy, et le nom veut dire “Montagne des Mures”. C’est où Allah s’est adressé à Moussa dans le feu du buisson ardent. Il n’a rien à voir avec la péninsule du Sinaï actuelle, qui n’a pas été connue par ce nom jusqu’au quatrième siècle de l’ère Chrétienne.”

On va devoir s’arrêter ici faire une pause-réflexion, pour se pencher sur les trois points suivants :

1) La première tient au nom “Montagne aux Mures”… quelqu’un a-t-il jamais entendu parler de notre montagne sacrée sous ce nom? Et pour quelle raison? Je vous donne un indice: des mures, appelées “toutes” en Arabe, on n’en trouve malheureusement pas partout dans la région. Faudra donc bien les chercher, et surtout au bon endroit!

2) Ce dont vous venez tout juste d’être témoin, c’est du phénomène très particulier de voir des noms d’endroits, de villes, de montagnes, de rivières, etc, ou de tribus – selon qu’ils existent dans le Coran ou l’Ancien Testament – que l’on retrouve littéralement projetés dans des régions géographiques qui n’ont absolument rien à voir avec ces noms. C’est bien ça oui : Des noms bibliques / coraniques projetés dans d’autres régions. Parmi les noms les plus connus, on trouve Sina, Mydian, Misr, mais aussi Jétro, Hébron, etc. Surpris? Pas encore? Si vous n’êtes pas encore surpris, sachez que l’on compte au total plus d’une cinquantaine de noms d’endroits qui ont leurs doublons dans d’autres terres…au Levant bien sur, dans les Pays de Sham (Syrie, Palestine, Jordanie,), l’Égypte et l’Irak.

Des exemples? Non, pas maintenant, car le sujet est trop vaste pour être traité ici, à lui seul il mériterait un autre rapport, et bien plus long que celui-ci. On l’abordera le sujet, ah ça oui, on l’étudiera même, en long et en large!..

Dans la région du Hijaz où nous nous trouvons à présent, dans la province d’Asir pour être plus précis, la journée et notre “journey” (qui signifie voyage en anglais) est loin d’être finie : On a fait la moitié du trajet. Reprenons donc notre chemin si on veut le trouver notre Tour..

Ahmad Dawood nous révèle que le nom “Sinaï” ne fit son apparition sur la carte de la fameuse péninsule égyptienne qu’à partir du quatrième siècle de l’ère Chrétienne. Et il a entièrement raison, les historiens Juifs et Chrétiens sont unanimes : C’est l’empereur Constantin (272-337 AD) qui donne le nom de Sinaï à la péninsule triangulaire qui se situe entre l’Égypte et la Palestine.

Parmi ces historiens, John D. Keyser, qui explique que : Le monde Chrétien a longtemps cru, depuis l’empereur Constantin, que la péninsule dite de Sinaï est en fait l’endroit où se situe la légendaire montagne dont il est fait état dans l’Ancien et le Nouveau testament, et où l’on dit que Dieu aurait parlé à Moïse. Ce que la grande majorité des gens ne savent pas, c’est que le choix de cette péninsule comme emplacement de la montagne biblique est en fait le résultat de l’opinion personnelle de l’empereur Constantin.”

Constantin avait rêvé que le Mont Sinaï était là, dans la péninsule, pour de basses raisons politiques, et des “Experts” auto-proclamés du Levant (déjà à l’époque) veulent encore donner crédit à son rêve! Ne les dérangeons donc surtout pas et laissons les à leurs rêveries!

Sinine, la montagne dans le Sina, cette “Ardh al Mouqadassa”!

Si l’on considère que l’arbre qui pousse sur le Tour Sinine (son nom d’après Dawood) et qui produit une substance graisseuse ou huileuse est bien l’olivier, cela veut-il dire que les oliviers ne poussent pas naturellement en Arabie? Posons la question autrement : Croyez-vous que les figues et les grenadiers cités dans le Coran ne peuvent venir que du Levant et de la Palestine?

{141. C’est Lui qui a créé les jardins, treillagés et non treillagés; ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses; [de même que] l’olive et la grenade, d’espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n’aime pas les gaspilleurs.} (Saint Coran, S6:V141)

Si vous pensez que les arbres cités dans les versets du dessus, Sourate “Les Bestiaux”, ne peuvent se trouver qu’en Palestine ou au Levant, alors il est temps de revoir confronter ce préjugé à la réalité, car il existe bien des régions vertes, fertiles, ailleurs, cette fois-ci plus au Sud, au Sud-Ouest de la péninsule Arabique. Des terres recouvertes de montagnes variées, de hautes montagnes, très vertes, aux plaines luxuriantes, parcourues par des rivières abondantes, et cela depuis plus de cinq milles ans. C’est une terre qui reçoit, en moyenne annuelle, près de cinquante fois plus de pluie que l’Égypte. Et cette terre n’est pas la Mecque, nulle part dans le Hijaz non plus. Elle est située dans les fameuses montagnes de Sarawat, au Sud Ouest du Yémen.

Voici à présent, pour le plaisir des yeux, quelques photos de cette terre :

10Paysage montagneux près d’Ibb (ville du Sud-Ouest du Yémen)

11Cultures en terrasses sur les hauteurs de la ville d’Ibb

12Un Tour (montagne verte) dans le Sud de la province Saoudienne d’Asir, près d’Abha. N’essayez pas de compter les arbres..

La chaine de montagne de Sarawat se distingue par la richesse de son éco-système, unique dans cette partie du monde, comme un grand parc naturel, dont certaines zones sont classées au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Elle n’est pas seulement belle, elle est riche, de cultures naturelles, parfois sauvages, tout y pousserait, même les plantes tropicales! C’est une terre pourvoyeuse de toutes sortes de plantes, parfois médicinales, et de fruits, parfois tropicaux, où l’homme et l’animal peuvent subsister en parfaite harmonie avec leur environnement.

Tous ces mots peuvent tenir en un seul, un mot Arabe, il dit que cette terre est “Tayyiba”. À l’inverse, “Ardh mayyita” signifiera terre stérile (mayitta voulant dire morte).

Le Yémen, une terre “Tayyibah”

D’abord quelques figues, pour se faire plaisir, car dans cette partie de notre voyage, nous allons voir que le Yémen n’est pas seulement une terre de figues, mais de bien d’autres douceurs du palais, aux goûts souvent paradisiaques!

La figue est Yéménite

13
Des vertes et des pas mures

Le Yémen a une vraie “tradition agricole liée à la culture de la figue. Le timbre du dessous n’en est qu’une petite illustration..

14
(Édition 1967)

Comme vous le savez, les timbres peuvent parfois être trompeurs, aussi fallait-il demander l’avis d’organismes internationaux, avec une petite préférence pour ceux où l’on trouve des gens sérieux . Il semblerait bien que la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, fasse justement partie de cette catégorie.

On dit ça parce que la forêt de Bouraha, dans la région de Hodeida, au Yémen, est une des forêts tropicales les plus riches au monde sur le plan de sa faune et de sa flore. Après avoir été classée au patrimoine de l’Humanité, par l’UNECSO, et bien notre forêt s’est retrouvée défigurée par une route qui la traverse et qui aurait déjà détruit plus du quart de son éco-systeme. La route a été financée par la Banque Mondiale. (9)

15Photo prise le long de la route qui traverse la forêt de Bouraha

Tournons-nous vers des gens plus sérieux, les statisticiens de la FAO, pour étudier la figue Yéménite, en chiffres.

16Source: FAO

Selon la FAO, le Yémen se classe à la huitième place en terme de rendement à l’hectare, qui s’élevait à 118,982 hectogrammes en 2014. Bon à savoir, le Yémen produit neuf espèces différentes de figuiers (10).

Après la géographie, un peu d’histoire. Car si l’histoire des fruits est intéressante, celle des figues, compte tenu de leur poids “biblique”, l’est encore plus… Et bien l’histoire de la figue nous en apprend des vertes et des pas mures!

17

Figs, a Global History”, comme son titre l’indique, est un ouvrage qui raconte la Grande Histoire de la figue. Pourquoi vous parler de ce livre?

Simplement pour partager avec vous le petit paragraphe qui suit, d’une saveur exquise, comme une figue bien mure que l’on vient tout juste de cueillir de son arbre… À vous de juger :

fig-yemen

Traduction: “Les figues cultivées occupèrent une place de premier choix dans la première grande civilisation Mésopotamienne. Elles n’en sont pourtant pas originaires. La plupart des sources fiables en archéologie et en histoire des fruits indiquent que les figues ont d’abord été cultivées en Arabie du Sud. Quel intéressant rectificatif aux préjudices occidentaux modernes que de considérer que la figue, le plus exquis et civilisé des fruits cultivés, fait son apparition dans un voyage du Yémen vers l’Irak.”

Vous avez bien lu : La figue serait originaire du Yémen! Si vous êtes surpris, c’est que vous n’avez pas encore lu “La Terre où le lait et le miel coulent à flots” ainsi que “Le Hijaz, Terre des Prophètes”. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire (si vous aviez quand même décidé de poursuivre cette lecture)..

Les plus surpris sont ceux qui veulent encore faire croire que les sept fruits bibliques viendraient du Levant, du cote de Jérusalem, sur des terres volées, en Israël. (11)

Une belle table “biblique” est incomplète s’il lui manque des figues, mais aussi sans huile, d’olive bien sur! Intéressons-nous donc à cet onctueux liquide, biblique lui aussi, que l’on trouve aussi, oui, au Yémen!

L’olive

18
Olives fraiches

Pour la trouver en quantités industrielles, c’est du coté de Hizanh qu’il faut aller, dans la province de Ghamid, au Sud-Ouest de l’Arabie Saoudite.

Le Yémen a récemment sélectionné l’olive comme cinquième produit stratégique agricole, aux cotes du café, du miel, des dates et des mangues. En 2009, le Yémen comptait près de 800 000 oliviers. (12)

La Grenade

La grenade est une fierté du Yémen, un de ses produits phares, comme le café ou le miel. À l’étranger, ses premiers acheteurs sont ses voisins Arabes, qui apprécient sa qualité. Mais comme vous le savez, le Yémen n’est pas le seul pays à se targuer d’avoir la meilleure grenade au monde, comme Israël qui utilise ce fruit “biblique” pour faire avancer sa cause politique et messianiste.

Chacun tente, à sa façon d’en tirer un maximum de profits. Voici deux photos qui résument à elles seules la réalité de cette difficile confrontation, entre la prétention biblique israélienne menée a coup de stratégies marketing bien huilées et de belles brochures commerciales et en face, la réalité du terrain Yéménite.

Deux images qui résument à elles seules la situation.

7fruits

Ci-dessus, la belle image marketing

Ci-dessous, la réalité Yéménite

20🙂

La mure

21
(mures trouvées sur le net, pas nécessairement Yéménites)

La mure Yéménite, il faut bien sur en parler, puisque la Bible parle du “Buisson ardent” et que la ronce, une fois la saison passée, laisse des buissons touffus et secs qu’une moindre étincelle pourrait faire brûler! Et puis quand on parle de ronces, il y a toujours une belle petite mure, pas très loin!

Avouons tout de même qu’il fut très difficile de trouver des photos de mures du Yémen, que ce soit une photo de cueillette, ou d’étals de marché Yéménite, sans doute parce que ces fruits sont restés à l’état sauvage et qu’ils ne font pas nécessairement l’objet d’une réelle commercialisation.

La mure appartient pourtant bien à la culture culinaire du pays, qui l’utilise dans ses desserts, comme celui du dessous, une tourte aux mures, trouvée sur le blog d’une spécialiste de la cuisine Yéménite, une jolie tourte que l’on voulait vous faire partager! La Huppe s’y connait en mures. Bien entendu, elle préfère la mure encore sur son buisson, de préférence les longues mures noires, comme celles du dessus, un vrai délice!

22
Tourte aux mures, une recette Yéménite (13)

Maintenant qu’on a la patisserie, avançons un peu sur notre chemin, le café ne devrait plus être très loin…

Le café

23Vu le tranchant des arguments de vente, on prendra le sac en entier!

Le saviez-vous? Le Yémen est historiquement le premier producteur-exportateur de café au monde! Les experts sont unanimes : On y trouve parmi les meilleurs graines au monde! (14) C’est même du Yémen que vient le nom, café “Arabica”…

Pour la petite histoire, le premier port au monde à avoir vu des cargaisons de café partir conquérir les quatre coins du monde se trouve au Yémen, non loin du port d’Aden. Bien qu’il ait disparu aujourd’hui, laissant la place à Aden, son nom est très connu des amateurs de boissons chaudes : On l’appelait Mokka!

24Ancienne gravure du port de Mokka, au large de la mer rouge, au Yémen (15)

25Marchands de café

Traduction de la gravure du dessus: “La tradition qui est d’extraire une boisson des fruits du café se perd dans l’antiquité… Le meilleur café au monde est produit dans les montagnes du Yémen. Exporté depuis Mocha, on l’appelle Café Mocha. La gravure montre des marchands en route vers la cote avec le produit de leur plantations de café.”

Le Tamaris et la manne Biblique: “Al Manna Wa Salwa?”

Le Tamaris est un arbuste souvent associé à la fameuse manne biblique (16), cette “Divine Providence” accordée au peuple de Moïse au cours de leurs quarante années d’errance dans le désert.

« Abraham planta des tamarisks à Beer-Scheba; et là il invoqua le nom de l’Éternel, Dieu de l’éternité » (Sainte Bible, Genese 21:33)

“… Les enfants d’Israël regardèrent et ils se dirent l’un à l’autre : Qu’est-ce que cela? car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit : C’est le pain que L’Eternel vous donne pour nourriture. 16Voici ce que l’Eternel a ordonné : Que chacun de vous en ramasse ce qu’il faut pour sa nourriture, un omer par tête, suivant le nombre de vos personnes; chacun en prendra pour ceux qui sont dans sa tente. 17Les Israélites firent ainsi; et ils en ramassèrent les uns plus, les autres moins.…” (Sainte Bible, Exode 16:16) (17)

On dit que cette substance divine aurait poussé sur cet arbre, dont ils auraient récupéré la sève! (18)

26
La récolte de la manne, par Giambattista Tiepolo

On retrouve le Tamaris dans le Coran, Sourate Sabah, mais cette fois-ci pour rappeler comment ce peuple dut subir la colère d’Allah, comme l’indiquent les versets suivants :

{ 15. Il y avait assurément, pour la tribu de Saba, un Signe dans leur habitat: deux jardins, l’un à droite et l’autre à gauche. «Mangez de ce que votre Seigneur vous a attribué, et soyez-Lui reconnaissants: une bonne contrée et un Seigneur Pardonneur». 16. Mais ils se détournèrent. Nous déchaînâmes contre eux l’inondation du Barrage, et leur changeâmes leurs deux jardins en deux jardins aux fruits amers, tamaris et quelques jujubiers.} (Saint Coran, S34:V15)

Contrairement à La Huppe, les connaisseurs de miel vous le diront : Le miel de Tamaris peut réserver de très mauvaises surprises : Peu de temps après l’avoir avalé, il dégage une très forte chaleur (désagréable) dans le corps. Il est des “Signes” qui ne trompent pas!

Les montagnes du Yémen comptent encore beaucoup d’autre plantes et de végétations hautement bibliques, mais il faut aller plus loin dans notre cheminement, car d’autres surprises nous attendent. Reprenons donc notre chemin, car dans les textes relatifs à la Montagne Sacrée, il est aussi question de bétail. Maintenant parlons pâturages.

Dans de telles espaces, une vache est sacrement utile!

Dans le Saint Coran, Sourate Al Baqara (La Vache), nous fournit un autre indice sur l’endroit où trouver Tour Sinine. Après les passages sur la noyade de fir’aoun (Pharaon) et de ses hommes de main, suivi de l’incident de la vache d’or, le Coran nous rapporte l’événement suivant:

{67. (Et rappelez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple: «Certes Allah vous ordonne d’immoler une vache»(21). Ils dirent: «Nous prends-tu en moquerie?» «Qu’Allah me garde d’être du nombre des ignorants» dit-il. 68. – Ils dirent: «Demande pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle doit être». – Il dit: «Certes Allah dit que c’est bien une vache, ni vieille ni vierge(22), d’un âge moyen, entre les deux. Faites donc ce qu’on vous commande». 69. – Ils dirent: «Demande donc pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise sa couleur». – Il dit: «Allah dit que c’est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir». 70. – Ils dirent: «Demande pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions certainement bien guidés(23), si Allah le veut». 71. – Il dit: «Allah dit que c’est bien une vache qui n’a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d’infirmité et dont la couleur est unie». – Ils dirent: «Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité!» Ils l’immolèrent alors mais il s’en fallut qu’ils ne l’eussent pas fait.} (Saint Coran, S2 : V67-71)

Dans les versets suivants, le Saint Coran nous précise que Moussa AS (Moïse) et son peuple vivent au milieu de bêtes de bétail.

{17. Et qu’est-ce qu’il y a dans ta main droite, ô Moïse?» 18. Il dit: «C’est mon bâton sur lequel je m’appuie, qui me sert à effeuiller (les arbres) pour mes moutons et j’en fais d’autres usages».} (Saint Coran, S20 : V17,18)

Les passages du dessus nous apprennent que la région où se situe notre Tour, où Allah a parlé à Moussa (AS), est une région fertile, montagneuse, où coulent de nombreux cours d’eau, avec des volcans dans les environs (il n’y a aucun volcan en Égypte ou au Levant / Sham), et qu’il s’agit donc d’une région faite de terres pastorales où les bétails ont de quoi brouter.

C’est une terre que Mouhammad SAWS connaissait très bien, une terre qui lui était familière. Cette terre n’est pas l’Égypte, ni la Palestine. Seuls les Monts Sarawat du Sud-Ouest de l’Arabie, situés le long des cotes de la Mer Rouge correspondent à ces descriptions, c’est donc dans cette région, également marquée par une forte présence volcanique sur son flanc Sud, que doit se situer notre Tour Sinine.

Sur la carte du dessous, cette zone correspond à la partie marron où se trouve Sanaa.

27

28Légende de droite : Les machines ne conviennent pas au travail sur les terrasses trop étroites. Aujourd’hui, à l’image d’une pratique pluricentenaire, des animaux de trait comme le Zebu oxen et les ânes servent à labourer les champs. (19)

Si la richesse de la terre Yéménite est unique, sa topographie est toute aussi exceptionnelle, avec des reliefs et des paysages qui lui sont propres, comme le sont les fameux “wadis” Yéménites.

Le Yémen, terre de “Wadis”

29Wadi Hadramout

Pour faire court, on dira qu’un “wadi” est un espace en forme de vallon au fond duquel coule un cours d’eau. En Arabe, ce cours d’eau porte le nom de Oued, d’où le mot wadi. Or pour qu’il y ait un vallon, un wadi, il faut qu’il y ait un encaissement, entre deux reliefs élevés, comme dans la photo du dessus. À Wadi Hadramout, il s’agit d’un encaissement entre deux plateaux. Et des plateaux, on en trouve beaucoup au Yémen.

S’il est question de “wadis” dans cette dernière partie de notre exposé, c’est parce que le Coran parle aussi des wadis, notamment dans la Sourate Ta Ha, celle où Allah s’adresse à Moïse, sur notre Tour Sinine. Voici le verset en question :

sourate ta-ha

12. « Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales: car tu es dans la vallée sacrée, Ṭuwā. » (Saint Coran, S20:V12)

Les traducteurs ont traduit le mot wadi du dessus par “la vallée sacrée” comme on dirait la vallée du Nil, par exemple… Dans sa prononciation arabe, le rendu de ce mot donne Elwadi, qui signifie le cours d’eau. Nous préférerons donc le traduire par “le Vallon” sacré, comme on les appelle au Yémen.

Quant au tuwa (Touwa) de la fin du verset, personne ne l’a jamais trouvé, sauf bien sur ceux qui ont décidé qu’il serait au Levant.

Conclusion

Notre périple se termine ici, quelque part au fond d’un “wadi” au beau milieu des montagnes de Sarawat. Vers le Sud, c’est le port d’Aden, l’ouverture vers l’Asie. Vers le Nord, le Hijaz, avec au bout la Mecque et Médine. La chaine de montagnes de Sarawat suit une trajectoire parallèle aux cotes de la Mer Rouge, d’où les marins, nous dit-on, peuvent apercevoir, depuis des temps très reculés, le pic du Mont Al Nabi Shou’ayb, qui s’élève la-haut comme un phare naturel.

On conclura donc notre “GR du Mont Sinai” par une question simple et directe, qui sonne aussi comme une invitation à la méditation :

Quand Allah invite Moussa AS à le rejoindre la-haut dans la Montagne Sacrée, pensez-vous que le lieu d’une telle rencontre, faite de Miséricorde Divine, puisse ressembler à un endroit nu, désert, rocheux, aride, et dépourvu de toute verdure à l’image du Djebel El Lawz Saoudien, de la petite colline clairsemée en terres Palestiniennes, ou encore du Mont Sinaï de la photo qui suit?

30Montagnes du Sinaï : Vous y amèneriez votre bétail pour y labourer et paitre?

Ou envisagerez-vous, désormais, que le rendez-vous Divin a peut-être eu lieu quelque part plus au Sud, dans les riches terres de l’Arabia Félix, sur le flanc luxuriant d’un “Tour” de la chaine des montagnes de Sarawat? Cette terre “Tayyibah”, où toutes sortes de plantes et de fruits poussent, où le bétail peut paitre et aider aux travaux des champs, “et où coulent les ruisseaux”, à l’image du jardin paradisiaque tel que décrit dans le Saint Coran.

Tout porte à croire que c’est au Yémen, quelque part dans les montagnes de Sarawat, que se trouve le Vrai Mont Sinaï, Tour Sina ou Tour Sinine.

31Un petit coin de paradis dans les montagnes de Sarawat, au Yémen (20)

Et Allah sait le mieux.

Wassalam et à bientôt!

32

La Huppe.

(Le Yémen est une terre de migration pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs, dont La Huppe fait elle-même partie. Je vais donc en profiter pour passer quelques temps ici, dans un wadi, à méditer sur ces terres bibliques et nos prochains sujets d’études)


Références :

(1) http://www.mafhoum.com/press8/249C34.htm

(2) http://www.aimer-jesus.com/paul.php

(3) http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-le-buisson-ardent-decouvert-sur-le-mont-carcoum-ou-le-mont-sinai-93033406.html

(4) https://www.volcanodiscovery.com/yemen.html

(5) https://www.theguardian.com/world/2007/oct/01/naturaldisasters

(6) Ibn Mansour https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibn_Manz%C3%BBr

(7) Lissane al Arabi https://fr.wikipedia.org/wiki/Lis%C3%A2n_al-%27Arab

(8) “The Arabs, The Jews, the Children of Israel” by Ahmad Dawood, Dar al Musatqbal, 1991 (ouvrage disponible en langue arabe seulement)

(9) http://www.yementimes.com/en/1553/health/546/Bura%E2%80%99a-Yemen%E2%80%99s-last-tropical-forest-endangered.htm

(10) http://www.figweb.org/Ficus/Checklists/Checklist_Yemen_Ficus.htm

(11) http://www.jerusalemcornerstone.org/resources/articles_main-page/israel-s-seven-species-fig

(12) http://www.sabanews.net/en/news195029.htm

(13) A Yemeniya’s Recipes, Blog, https://yemeniyah.com/2012/04/28/black-berry-cobbler/

(14) http://sprudge.com/coffee-in-yemen-past-present-and-future-76596.html

(15) https://en.wikipedia.org/wiki/Mocha,_Yemen

(16) http://biblique.blogspirit.com/archive/2011/10/07/la-manne-c-est-quoi.html

(17) http://saintebible.com/exodus/16-16.htm

(18) https://fr.wikipedia.org/wiki/Manne

(19) “Yemen, The Haraz Mountains: Nature, Culture, Trekking” Max Kasparek

(20) http://www.easyyementours.com/about-yemen.html 


eschatologiablog

Publicités

50 réflexions au sujet de “À la recherche du Vrai Mont Sinaï”

  1. Salam La Huppe et Cid,

    Un travail colossal La Huppe 🙂 et en plein Ramadan je ne peux être qu’admiratif et reconnaissant pour cet effort et cet excellent travail , puisse Allah swt t’en récompenser , la quête de vérité est un long chemin sinueux , barak Allahu fik.

    Tu as réussi à me faire douter car j’étais persuadé que la montagne en question était le Jebel El Lawz en Arabie et à la lecture de ton article je me rend compte que les choses sont un peu plus compliqués.

    Cependant je reste avec des interrogations et on va laisser l’histoire et l’archéologie de côté pour se centrer sur les Paroles du Tout Puissant (swt) car comme tu le précises parfaitement bien le texte Divin est parfait.

    Voilà donc ma question, en lisant le Saint Coran on est face à un peuple qui doute en permanence qui est en proie à la fin et à la soif.

    Le peuple de Moise (as) reçoit une nourriture descendue du ciel ;

    Allah swt dit ;

    {Et Nous vous couvrîmes de l’ombre d’un nuage, et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles : – « Mangez des délices que Nous vous avons attribués ! » – Ce n’est pas à Nous qu’ils firent du tort, mais ils se firent tort à eux-mêmes.} (2/57-59)

    Ce fait est répété dans 2 autres sourates

    {Nous les couvrîmes de l’ombre du nuage, et fîmes descendre sur eux la manne et les cailles : « Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées. » Et ce n’est pas à Nous qu’ils ont fait du tort, mais c’est à eux même qu’ils en faisaient.} (7/160)

    {Et Nous avons fait descendre sur vous la manne et les cailles. « Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et ne vous montrez pas ingrats, sinon Ma colère s’abattra sur vous : et celui sur qui Ma colère s’abat, va sûrement vers l’abîme.} (20/80-81)

    Ici il s’agit clairement d’un miracle , la manne et les cailles descendus du ciel pour nourrir les israelites.

    Et ça ne leur suffit pas…et se plaignent de l’aridité de la région ;

    Allh swt dit ;

    {Et [rappelez-vous], quand vous dîtes : « ô Moïse, nous ne pouvons plus tolérer une seule nourriture. Prie donc ton Seigneur pour qu’Il nous fasse sortir de la terre ce qu’elle fait pousser, de ses légumes, ses concombres, son ail (ou blé), ses lentilles et ses oignons ! » – Il vous répondit : « Voulez-vous échanger le meilleur pour le moins bon ? Descendez donc à n’importe quelle ville; vous y trouverez certainement ce que vous demandez ! ». L’avilissement et la misère s’abattirent sur eux; ils encoururent la colère de Dieu. Cela est parce qu’ils reniaient les révélations de Dieu, et qu’ils tuaient sans droit les Prophètes. Cela parce qu’ils désobéissaient et transgressaient.} (2/61)

    Ici nous voyons clairement que les juifs demandent à Allah swt de faire pousser les végétaux et légumes car non satisfait de la manne et des cailles qui leur ont permis de survivre jusque là.

    Et il ont soifs ….alors Moussa (as) demande de l’eau à Allah swt ;

    {Et [rappelez-vous], quand Moïse demanda de l’eau pour désaltérer son peuple, c’est alors que Nous dîmes : « Frappe le rocher avec ton bâton. » Et tout d’un coup, douze sources en jaillirent, et certes, chaque tribu sut où s’abreuver ! – « Mangez et buvez de ce que Dieu vous accorde; et ne semez pas de troubles sur la terre comme des fauteurs de désordre ».} (2/60)

    Dieu (تعالى) a dit : {Nous les répartîmes en douze tribus, (en douze) communautés. Et Nous révélâmes à Moïse, lorsque son peuple lui demanda de l’eau : « Frappe le rocher avec ton bâton. » Et voilà qu’en jaillirent douze sources. Chaque tribu sut son abreuvoir.} (7/160)

    Frappe le rocher avec ton bâton !

    Regarde un peu cette magnifique séparation , c’est le rocher du Mont Horeb, un récit similaire que l’on retrouve dans le Pentateuque Exode et Deutéronome situé en Arabie.

    Prière pour une demande d’eau. L’eau ne tombera pas du ciel, mais il sera dit plutôt à Moïse : “Frappe la pierre de ton bâton”. Miracle plus que grandiose !

    Mais ce n’est pas tout, ce qui impressionne dans le seul candidat pour le mont Sinaï en Arabie, c’est le nombre de restes archéologiques que l’on trouve à son pied. La montagne est fort isolée, pourtant il y a des objets de fabrication humaine…

    La notion de miracle semble avoir joué un rôle central dans la naissance et la longévité des israelites, comment alors peut on imaginer une région verdoyante aux nombreux arbres frutiers et bienfaits ?

    Je suis relou 🙂 mais tout ceci me passionne et ce qui m’a vraiment déstabiliser dans ton étude c’est la nuance entre les mots Jebel et Tour.

    Je reviendrais plus tard insha Allah sur un 2ème point , en attendant je t’invite à te rapprocher de tes cousines les cailles 🙂 si toutefois elles veulent bien se mettre à table 😉

    Wa salam aleykoum.

    J'aime

    1. Salaam aleikoum Cid et Tono Tony!

      D’abord un Grand Merci pour vos messages, ca fait enormement plaisir de savoir que cette lecture vous a plu et que le sujet vous a interesse!

      Cid, si l’envie de voler au dessus des terres Yemenites t’interesse toi aussi, je te conseille de visionner ce superbe reportage Ushuaia Nature presente par Nicolas Hulot (le ministre actuel) sur le Yemen il y a quelques annees de cela (c’est deja vieux).
      A l’epoque, notre Nicolas national l’avait survole en mongolfiere! Sur Youtube, le titre du reportage c’est « (31) Ushuaia Nature – Parfums de l’Arabie Heureuse (Yemen Oman) » Un titre qui resume bien les choses: tu vas avoir droit a un voyage dans l’espace et dans le temps a couper le souffle 🙂 A ne surtout pas louper! Voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=dcCG-B7gl6Q

      @ Tono Tony, essaies toi aussi (et tous ceux que ce sujet interesse) de trouver une petite heure et demie pour visionner le reportage, franchement il en vaut la chandelle.. En tous les cas merci pour tes questions, tres interessantes, on va pouvoir creuser le sujet un peu plus! Je vais essayer de t’apporter des reponses, du mieux que je peux, des que j’ai un peu de temps insha Allah, car ici aussi, au fond de mon wadi Yemenite, l’heure est aux preparatifs de fin du Ramadhan. Il se peut meme que des demain on ait droit a un petit dej’ a base de lait et de miel…

      Promis, je reviens sur tes questions au plus tot insha Allah..

      Je ne te le cacherai pas: etudier ce sujet pendant le Ramadhan fut pour moi un pur bonheur! Un vrai delice intellectuel! 🙂

      Je reviens a toi au plus tot insha Allah, des que j’ai termine mes premiers bols de lait au miel! Toi tu sais ce que c’est du bon miel, donc j’aurai pas besoin de mot d’excuse en cas de retard… 🙂

      J'aime

  2. salam a likom, superbe boulot la huppe, respects, pendant la lecture, en visionnant les photos du mont sinai d’egypte, les gens au pied de la montagne servant d’échelle de grandeur, je me suis demander comment Issa alih salam pourrait se réfugier sur ce rocher avec une communauté de musulmans ( combien seront ils?) et fuir gog et magog, le mont egyptien ne me parait pas adequat comme refuge….a moins que ça ne soit une montagne bien haute et bien solide ou l’ont peut fuir en nombre et trouver refuge, voir meme s’y cacher.
    notre prophete muhammed sala alih wa salam est un arabe, originaire du Yemen, ça peut expliquer sa connaissance de la région selon l’article, et enfin ce qui m’a interpeller c’est l’un des signes majeurs de la fin des temps, la fumée venant du yemen qui poussera les gens vers leur « mah’char », les volcans du Yémen…et la ou il y’a des volcans il y’a souvent une végétation luxuriante, ce sont quelques points qui a mon humble avis sont un petit plus dans cette quête du mont sina, en tous ca tres bon boulot et une lecture passionnante, merci a toi.

    J'aime

    1. Wa’aleikoum assalaam et merci Jalil, ca fait beaucoup plaisir de savoir que la lecture t’ait plu! Reste connecte sur le site, d’autres articles vont suivre insha Allah, en complement de celui-ci.

      N’oublie pas non plus de lire l’article sur le Hijaz terre des Prophetes, il n’est pas nouveau certes mais c’est la premiere fois qu’il est traduit de l’anglais au francais, et donc il merite amplement d’etre partage avec ceux qui ne maitrisent pas l’anglais.. L’article sur « Le lait et le miel », c’est juste un petit dessert, entre amis! 🙂

      Stay connected! (reste connecte) 🙂

      @ Tono Tony, desole si je n’ai pas encore repondu a tes questions du dessus, j’ai pas encore eu l’occasion de me poser vraiment, il m’est difficile d’avoir acces a un ordinateur la ou je suis en ce moment, presque un peu trop « naturel » dans le coin 🙂 Promis jure j’y reviens des que je peux insha Allah.. 🙂

      A tres bientot! Wassalam!

      J'aime

  3. @ La Huppe, aleyk salam,

    Prends tout ton temps mon frère, je connais ton emploi du temps très chargé et l’endroit paradisiaque dans lequel tu évolues, bienheureux sois tu Houd Houd.

    Barak Allahu fik pour la vidéo, je vais trouver un moment pour la visionner à tête reposée, seulement elle est bloquée en France…Pas grave je vais la trouver ailleurs.

    La paix sur toi.

    J'aime

    1. Assalam aleik Tono Tony!

      J’espere que tu vas bien en ce debut de mois de Shawwal, l’occasion de te souhaiter a toi, aux tiens, a Sherazade, a Cid ainsi qu’a tous nos lecteurs plein de bonnes choses insha Allah!

      Le cote “bonnes choses” faut d’abord le prendre au premier degre: je vous souhaite donc a tous d’excellents gueulletons en cette periode post-Ramadhan.

      T’as bien compris, je vais tenter de repondre a tes questions sur un ton leger, sans doute a cause de leur cote relou! ☺ (j’ai pas pu m’empecher!) Et puis aussi parce que dans les deux cas tes questions traitent de ce sujet: a) L’episode de la manne et b) celui du fameux rocher aux 12 sources. Y’aura donc a manger et a boire!

      1) L’episode de la Manne

      Ta premiere question, si j’ai bien compris, c’est comment concilier l’impression que les Banou Israil soient en train de vivre un episode difficile de leur existence – en train d’errer le ventre creux on se sait ou – alors que notre geographie des evenements les place au beau milieu d’une nature luxuriante pourvoyeuse de nourritures riches et variees.

      Mon cher Tono Tony, quelle delicieuse question tu m’offres la!

      Pour l’aborder, permets-moi juste d’emmettre, si c’est permis ici (ca l’est ici) un petit doute sur la realite du cauchemar que seraient entrain de vivre nos Banou Israil. Si je te suis bien, on aurait l’impression que les Israelites seraient la, perdus nulle part, depuis belle lurette, en train de tourner en rond au beau milieu de terres inhospitalieres, tout ca en compagnie de Moussah AS apres qu’ils aient fui Misr et qu’ils aient vu Fir’aoun se noyer lui et ses sbires sous les flots. Et bien sache que le Coran ne fait pas part d’une telle desolation. Et qu’il ne sera donc pas necessaire de faire appel a la geographie pour etayer ce point!

      Voici ce qu’Allah nous dit dans le Coran:

      { Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénie. Et la très belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d’Israël s’accomplit pour prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et son peuple, ainsi que ce qu’ils construisaient. } (S7:V137)

      { Ô Enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, (Rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l’époque). } (S2:V47)

      Mon interpretation des versets du dessus: après qu’ils aient vecu sous le regime oppressif de Fir’aoun, Allah a recompense les Banou Israil de plein de “bonnes choses”, tout ca pas tres loin de la terre sacree qu’il leur reserve.

      Alors de quoi ils se plaignent nos Banou Israil???

      Pour comprendre ce point il faut faire un petit saut en arriere, au temps de leur “esclavage” sous Pharaon.

      Souviens-toi, les misrs d’Arabie etaient des citadelles situees le long des routes caravanieres du Sud Ouest de l’Arabie. On peut donc facilement imaginer que ces comptoirs commerciaux regorgeaient de toutes sortes de produits alimentaires en provenance des 4 coins de l’Arabia Felix et sans doute d’ailleurs. Chez Fir’aoun nos Banou Israil avaient donc le choix. Si c’etait aujourd’hui on dirait qu’ils avaient leur Mac Do, le Burger King, KFC et Pizza Hot, et tout ca dans le meme quartier, le “Bonheur”, “la totale” quoi!

      La ou ils sont maintenant avec Moussah AS, au beau milieu de la nature, nos banou Israil sont en train de comparer leur regime alimentaire du jour avec ce qu’ils mangaient dans leur misr, vous savez, la belle prison doree ou ils croupissaient il y a peu, mais ca ils ont du déjà l’oublier…

      Tu l’as bien compris, on peut tres bien faire le parallele entre la prison doree des Banou Israil et celle, tout aussi doree des Musulmans “modernes”, pour qui le Bonheur est directement associe a la sur-consommation de masse, le reste on s’en fout, meme si leur Toutanmacron du jour veille nuit et jour a leur moindre faux pas, surtout quand ils marchent trop droit!

      Croire que nos Banou israil etaient en train de vivre un cauchemar sur terre n’est qu’une perception Tono Tony. Le probleme c’est que tu es loin d’etre le seul avoir ca comme ca: c’est l’idee qui prevaut aujourd’hui, d’ou mes gros doutes du dessus. Cette perception est a la base de la fausse idee selon laquelle le peuple juif aurait trop souffert, depuis trop longtemps, qu’il aurait déjà paye pour ses fautes, et qu’aujourd’hui il y aurait prescription de la peine… Une idee vehiculee jusqu’ici par des textes bibliques inspires par la Septante qui place nos israelites quelque part entre l’Egyte et la Palestine actuelle, dans le desert aride du Sinai, sous la chaleur ecrasante du soleil du levant, autant dire l’enfer sur terre..

      Ou est-il ecrit dans le Coran qu’Allah les a laisses sans manger et sans boire dans le desert du Sinai?

      D’apres le Coran les Banou Israil n’ont jamais fui l’Egypte, encore moins traverse le desert du Sinai. Moussa (AS) ne les a jamais mal traite, en tous les cas pas dans le Coran. Il n’est pas question de geographie ici, il est question du texte Coranique a la lumiere de nos connaissances actuelles. Desole mais il fallait retablir cette verite coranique.

      Mais la question qui nous interesse c’est: de quoi ils se plaignent les Banou israil???

      Il semblerait bien que dans leur ancienne prison doree, celle tenue par Pharaon, nos israelites avaient le choix entre Mac-do, Burger King, KFC, dans chaque quartier. Oui d’accord c’etait la prison a ciel ouvert, dans un Etat fasciste, oppressif, calligulesque, mais maintenant, “quelle galere!!!”, la misere meme… Attends c’est pas fini: le pire c’est que ca se passé en compagnie d’un prophete qui dit communiquer avec Dieu! Comble de l’ironie, a present nos Banou Israil doivent se farcir des plats bio du terroir, des repas frugaux faits de choses simples, nourrissantes certes, mais y’a jamais d’oignons, de concombres, d’ail, et encore moins de sauce ketchup, c’est quoi cet endroit chelou?!?

      Je blague bien sur, mais qu’a moitie, surtout si tu t’amuses a transposer le comportement des Banou Israil de l’epoque sur celui des Musulmans d’aujourd’hui, t’auras vite compris ou je veux en venir.

      T’as vu ca comment La Huppe peut etre reloue elle aussi!

      D’apres le Coran, Allah est au petits soins avec les Banou Israil: au petit dej Il leur sert quelques “bonnes” victuailles: cote vegetal, une substance qui sort des arbres au petit matin nous dit-on (la gomme arabique?), cote proteines animales, des cailles, rien que ca. Un menu des plus equilibre et des plus Saints, a la calorie pres! En gros, Allah est en train de mettre la nature a leur service quand eux ne pensent qu’a une chose, a leur Big Mac XXL de chez Fir’aoun.

      Finalement elle est geniale ta question Tono Tony, moi-meme je ne la voyais pas comme ca au depart, parce qu’elle nous parle plus qu’il n’y parait. Et finalement, quand t’y reflechis bien, c’est pas pour rien non plus qu’Allah nous raconte l’histoire de cette “sacree” tribu du debut a la fin de Coran. On a comme l’impression qu’il veut nous prevenir qu’il vaut mieux eviter de les imiter ceux la, et qu’adopter une posture “peuple elu” peut couter tres cher…

      Le pire dans cette histoire c’est que nos Banou Israil ont juste a se pencher pour ceuillir ces mets tombes du ciel (d’apres ce qu’on sait aujourd’hui), d’ou la fameuse “manne” divine, comme une enniemme Baraka d’Allah, tout ca alors qu’il les connait bien ces recalcitrants, qui n’hesiterent pas en des temps plus recules a tuer leurs prophetes..

      Du point de vue d’Allah, la meilleure chose a manger, pour les Banou Israil, a ce moment la précis de leurs peregrinations, c’est le Manna et salwa , il leur dit lui meme dans ces termes:

      “Il vous répondit : « Voulez-vous échanger le meilleur pour le moins bon ? Descendez donc à n’importe quelle ville; vous y trouverez certainement ce que vous demandez ! ».” (2:61)

      Si elle est une baraka, la manne est aussi un test d’Allah, autrefois les Banou Israil aujourd’hui les peuples Arabo-Musulmans: demande a ces derniers ce qu’ils pensent de la manne petroliere sur laquelle sont confortablement assis leurs dirigeants? J’en connais pas mal qui auraient prefere ne jamais en trouver sous leur sol!

      Les Banou Israil sont en situation de “stand by”, dans une periode transitoire, entre leur precedente vie d’esclaves sous Fir’aoun et la promesse d’une terre benie. Ils sont pour ainsi dire dans un No-man’s land. Ils sont en plein periode de test, excatement comme le fut pour nous le Ramadhan le mois dernier, une periode d’expiation ou la seule vue d’un grand verre d’eau faisait rebattre notre coeur. J’exagere ou pas? ☺

      La difference avec nous, hormis la presence d’un Prophete parmi eux, c’est qu’après avoir mange, eux ne remercient pas Allah, et se plaignent ouvertement, quand nous Musulmans finissons nos repas par un beau “Alhamdulillah” après avoir souffert – en silence s’il vous plait!- toute la journee! ☺

      Une ingratitude qui n’a rien de nouveau.

      En realite jusqu’ici les Banou Israil ont toujours beneficie de la Grace d’Allah, meme après qu’ils aient serieusement faute en demandant a Moussah de leur creer un Dieu pour eux, ca s’est passe juste après avoir traverse le cours d’eau qui allait emporter Fir’aoun sous leurs yeux. Mais ca ils l’ont déjà oublie. Si bien qu’a peine leur fuite terminee, au moment ou ils croisent un peuple s’adonnant a des actes d’idolatrie ils ont le culot de demander a Moussah de leur “creer un dieu” pour eux (peche No.1 en Islaam). Mais Allah leur pardonnera cette inclination au shirk. (S7:V138)

      Plus tard l’elite des banou Israil demande a le voir ce Dieu. Moussah accepte, et la encore Allah, après les avoir drolement secoues (ils s’evanouissent a la vue de la montagne qui eclate sous leurs yeux) Il les remet vite fait bien fait sur leurs pattes, mais cette fois-ci la tete a l’endroit, demi-tour droite, tout le monde descend! Ils se sont juste faits une grosse frayeur, rassurez-vous y’a pas eu mort d’homme, contrairement a la version des textes bibliques.

      De quoi se demander si Allah leur a fixe une limite a ces Israelites…

      { Ô Enfants d’Israël, Nous vous avons déjà délivrés de votre ennemi, et Nous vous avons donné rendez-vous sur le flanc droit du Mont. Et Nous avons fait descendre sur vous la manne et les cailles.
      81. «Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et ne vous montrez pas ingrats, sinon Ma colère s’abattra sur vous: et celui sur qui Ma colère s’abat, va sûrement vers l’abîme. } (S20:80-81)

      La ligne rouge, c’est quand Moussah leur annonce que le moment est venu de prendre la Terre qu’Allah leur a “Promise”. Or cette terre benie, “Ardh al Mouqadassa”, nos Banou Israil refusent d’y aller, sans doute de peur de se battre, et vont meme demander a Moussah d’aller lui et Allah la prendre pour eux, a leur place, pendant qu’ils resteront la assis, a compter les coups, oui, quel peuple ingrat!

      { 21. Ô mon peuple! Entrez dans la terre sainte qu’Allah vous a prescrite. Et ne revenez point sur vos pas (en refusant de combattre) car vous retourneriez perdants. […]24. Ils dirent: «Moïse! Nous n’y entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes». } (S5:V21-24)

      C’est ici que les vraies “galeres” post-Fir’aoun vont commencer pour les Banou Israil: ils vont en prendre pour 40 ans! Et personne ne sait ou ils etaient!

      2) A propos du Mont Horeb et du rocher fendu

      Franchement Tono Tony tes questions sont super interessantes, quel festin! j’y passerais des journees entieres a y repondre, car elles renvoient a des episodes et des themes de notre religion qui sont d’une importance capitale en realite, et pour lesquels quelques lignes en commentaires ne sauraient suffire. Mais je vais quand meme tenter d’y repondre ici, en quelues lignes:

      Le Mont Horeb serait le Mont Sinai

      C’est la these defendue par un certain Ron Wyatt, un Americain, suppose archeologue, feru d’histoire biblique, un type qui aurait reussi a se rendre sur des sites archeologiques saoudiens, dont le Mont Horeb, qu’il associe au Mont Sinai. On trouve toutes ces informations sur son site internet, tres bien fourni en photos et en cartes, ici: https://www.wyattmuseum.com/mt-sinai.htm

      J’ai une petite question: pourquoi, a ton avis, quand Kamal Salibi evoque dans son libre “La Bible est nee en Arabie” l’hypothese que la geographie des prohetes se situe dans la province d’Asir en Arabie ca aboutisse a la destruction totale de ces sites archeologiques par les autorites saoudiennes, presque illico presto, et quand notre Ron Wyatt parle du Mont Horeb les autorites locales s’en fichent? Alors que d’apres son site, il se serait rendu sur cette montagne sans autorisation… Tu ne trouves pas ca louche toi?

      Le Mont Horeb – Mont Sinai pose plusieurs problemes, dont au moins les 4 qui suivent:

      1. C’est plus un djebel qu’un tour.

      2. Il se situe dans la peninsule du Sinai = big probleme! Ben oui, comment envisager que Moussa et sa petite tribu aient eu le temps en l’espace d’une nuit de parcourir les centaines de kilometres qui les separent du reveil de fir’aoun. Car peut-etre ne le sais tu pas, mais Moussa a exactement une nuit pour se sauver, c’est a dire pour prendre suffisamment d’avance sur la garde de Fir’aoun, dont je doute qu’ils aient aient eu, eux aussi, a se deplacer a pied, avec femmes, enfants et vieillards.

      3. Le sud de la mer des roseaux fait une largeur qui va de 19 a 35 kms: il faudrait combien de temps a notre petite tribu pour la traverser?

      4. Incroyable, malgre la distance qu’ils ont creuse pendant la nuit, les Banou Israil voient les armees de fir’aoun les rattraper au petit jour: { Puis, quand les deux parties se virent, les compagnons de Moussa dirent: “Nous allons etre rejoints”. } (S26”V61) Tu expliques ca comment?

      Ca fait pas mal de questions je sais bien, inutile de repondre a chacune, ca vaut pas le coup, car ni Moussa As ni les Israelites n’ont jamais mis les pieds en Egypte, ca releve desormais de l’evidence.

      Au sujet du Rocher fendu

      Allez, je vais la faire simple, et en deux temps: d’abord une question, puis une proposition.

      La question, elle est franche, sincere, simple et surtout, sans aucune tournure d’esprit: penses-tu sincerement que Moussah se soit approche d’un rocher, qu’il l’ait frappe avec son baton de berger, et que 12 sources d’eau en soient miraculeusement sorties?

      Si ta reponse est oui, alors je vais avoir besoin de bien plus de temps pour te repondre, car du point de vue de la Huppe, les miracles humains, meme prophetiques, n’existent pas, et donc n’ont pas leur place dans le Coran. Quel beau sujet d’etudes en effet! Il meriterait bien un rapport non??? Imagines ca: “Les Miracles du Baton de Moussah AS”…

      C’est pas un avis en l’air, c’est mon opinion, murement etudiee, reflechie, travaillee meme, et qui va je le sais bien a contre-courant de nombreuses lectures et interpretations du Coran, mais ma conclusion est celle-ci: le Coran n’est pas un livre des miracles, encore moins un livre de magie. Et donc Moussah n’a pas tape un rocher avec un baton pour en faire sortir de l’eau, comme il n’a jamais jete son baton au sol pour convertir les magiciens de Fir’aoun au monotheisme pure. Les miracles du baton de Moussa, c’est bon pour Hollywood, pas pour les Musulmans, mais j’oubliais, Hollywood s’exporte maintenant tres bien en terres Musulmanes!

      Sinon un petit rapport la dessus, tu penses que ca vaut le coup? ☺ Qu’est ce qu’elle est reloue la Huppe aujourd’hui! ☺

      A+, Wassalam et qu’Allah nous guide tous!

      La Huppe

      J'aime

  4. @ La Huppe, Aleyk salam 🙂

    Al Hamdulilah, tu as l’air d’être en pleine forme et tu m’en vois ravi mon cher Houd Houd 🙂

    Barak Allahu fik pour ta réponse très détaillée et pleine d’humour, un plaisir que de te lire et j’ai bien compris ton raisonnement. Je vais commencer par la fin si tu me le permets et en tant que bon relou 🙂

    Tu dis ne pas croire aux miracles de Moussa (as) en déclarant ;

    « le Coran n’est pas un livre des miracles, encore moins un livre de magie. »

    Pourtant dans le verset que je te propose les choses sont claires ;

    Allah swt lui dit ;

    « Frappe le rocher avec ton bâton. » Et tout d’un coup, douze sources en jaillirent, et certes, chaque tribu sut où s’abreuver !  »

    Un ordre est donné ET TOUT D UN COUP , 12 sources en jaillirent…

    Pour moi ce passage est on ne peut plus clair et il s’agit bien là d’un miracle , depuis quand un gros caillou donne de l’eau ?

    Ce même bâton qui a subjugué les sorciers de Pharaon ;

    Par la permission de Dieu, le bâton de Moussa as se transforma en un gigantesque serpent qui avala tous les autres serpents qui rampaient au sol. La foule se leva comme un seul homme, acclamant Moïse. Les magiciens demeurèrent bouche bée; ils étaient très versés dans leur art, mais ils savaient bien que leurs serpents n’étaient que des illusions.

    Ils comprirent vite que le serpent de Moïse était, lui, bien réel. C’est alors qu’ils tombèrent prosternés, attestant de leur croyance en Dieu.

    Je veux bien adopter un raisonnement rationaliste face à cet épisode , seulement il faudra m’expliquer le tour de passe passe de Moussa as…sinon nous sommes bel et bien devant un autre Miracle de Dieu.

    « Jette ton bâton ! Mais lorsque Moïse le vit s’agiter comme le feraient des djinns, il tourna le dos sans revenir sur ses pas. “Ô Moïse ! N’aie pas peur ! Les envoyés n’ont pas à avoir peur auprès de Moi.” » Les fourmis – An-Naml (27:10)

    « “Que tiens-tu donc dans ta main droite, ô Moïse ?”

    Il répondit : ”C’est mon bâton, sur lequel je m’appuie et avec lequel je rabats le feuillage vers mes moutons ; il me sert encore à d’autres usages.”

    Dieu dit : ”Jette-le, ô Moïse !”

    Il le jeta, et le voici devenu un serpent qui rampait.

    Dieu dit : ”Saisis-le et ne crains rien ! Nous le ferons revenir à sa forme première.” » Ta-Ha (20:17-21)

    « Moïse jeta son bâton, et le voilà qui dévore leurs artifices. » Les Poètes – Al-Shuaraa (26:75)

    Sans parler de l’ouverture de la mer en 2 et toujours avec le baton ;

    Alors Nous révélâmes à Moïse : « Frappe la mer de ton bâton. » Elle se fendit alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne. Nous fîmes approcher les autres [Pharaon et son peuple]. Et Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui ; ensuite Nous noyâmes les autres. (Coran, 26 : 63-68)

    Frappe le rocher, Frappe la mer…si si La Huppe j’insiste ce baton n’est pas un vulgaire bout de bois ni un baton magique, et je ne parlerais pas de tous les miracles de Moussa rapporté dans le Coran qui sont au nombre de 9 , ce n’est pas le sujet même si on a besoin d’éclairage à ce niveau pour comprendre le périple des Banou Israel qui se sont effectivement perdus 40 ans dans le désert à crever la dalle et de soif .

    Enfin, je veux bien imaginer que les sauces Ketchup et barbecue de Pharaon leur manque 🙂 mais leur demande est claire , ce n’est n’est pas une pizza ou un kebab dont ils ont envie ;

    « {Et [rappelez-vous], quand vous dîtes : « ô Moïse, nous ne pouvons plus tolérer une seule nourriture. Prie donc ton Seigneur pour qu’Il nous fasse sortir de la terre ce qu’elle fait pousser, de ses légumes, ses concombres, son ail (ou blé), ses lentilles et ses oignons ! » » 2/61.

    N’importe quel lecteur comprendra ici que la terre est pauvre et qu’elle ne donne rien , d’ou la manne et les cailles descendus du Ciel.

    Je reviendrais insha Allah plus tard répondre au reste de ton développement.

    Wa salam aleyk.

    J'aime

    1. @ Houd Houd 🙂

      Salam , alors voilà j’ai quelques éléments / interrogations à apporter à ton rapport , je tiens à te féliciter pour ton travail et te remercier pour nous avoir appris la différence entre un Jebel et un Tour, chose que je ne connaissais pas … Jazak Allah Khayran …

      Dans ton commentaire juste au dessus tu fais allusion à une explosion de la montagne , « Plus tard l’elite des banou Israil demande a le voir ce Dieu. Moussah accepte, et la encore Allah, après les avoir drolement secoues (ils s’evanouissent a la vue de la montagne qui eclate sous leurs yeux) « 

      Cet épisode est relaté dans le Coran mais c’est pas tout à fait ça …
      C’est lorsque Moussa (as) s’absente pour 40 nuits et laisse son peuple d’ailleurs très peu nombreux à l’avoir suivi ( la plupart se fourvoieront avec le Samiri pendant ce temps , l’épisode du Veau d’Or ) avec Haroun (as) et va au Rendez Vous fixé par Allah swt sur Tor Sinin…

      C’est Moussa (as) lui-même qui a demandé à Allah swt de le voir et s’en repend ensuite , Tor Sinin n’a pu supporté la présence Divine et a presque explosé , c’est dans la sourate 7 Al A’raf verset 143 et il n’y a pas de parenthèses 😉
      —————————–
      Sourate 7 Al A’raf

      Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

      141. (Rappelez-vous) le moment où Nous vous sauvâmes des gens de Pharaon qui vous infligeaient le pire châtiment. Ils massacraient vos fils et laissaient vivre vos femmes. C’était là une terrible épreuve de la part de votre Seigneur.

      142. Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. Et Moïse dit à Aaron son frère: «Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs».

      143. Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit: «Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie!» Il dit: «Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont: s’il tient en sa place, alors tu Me verras.» Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s’effondra foudroyé. Lorsqu’il se fut remis, il dit: «Gloire à Toi! A Toi je me repens; et je suis le premier des croyants».

      144. Et (Allah) dit: «Ô Moïse, Je t’ai préféré à tous les hommes, par Mes messages et par Ma parole. Prends donc ce que Je te donne, et sois du nombre des reconnaissants».

      145. Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. «Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d’en adopter le meilleur. Bientôt Je vous ferai voir la demeure des pervers.

      ———-
      C’est bien Moussa (as) qui s’est évanoui suite au choc …
      Le verset ne dit rien sur le peuple et précise bien que le Mont a été pulvérisé , ce qui veut dire que ce n’est plus une montagne, doit en rester que  la base et je pense que c’est pour cela que personne ne trouvera le véritable Tor Sinin car ce n’est plus une montagne qu’il faut chercher Allahou ‘Alam , Dieu sait mieux, si quelqu’un a une explication sur ce verset , je lui serai reconnaissante de nous éclairer à ce sujet … Merci d’avance …

      J'aime

  5. @ La Huppe, salam aleyk,

    Je reviens comme promis mon cher frère sur sur ton développement et avant toute chose je tiens à te dire qu’à aucun moment je n’ai parlé de l’Egypte , mais de quelque part en Arabie , à partir de là ce n’est plus la peine de me parler d’Hollywood ou de la septante , ici nous parlons de la Parole du Très Haut swt et sur ce point tu m’as convaincu et ça fait déjà un moment.

    Pour commencer tu m’offres les versets S7:V137 et S2:V47 et je n’en fais pas la même interprétation car il faut prendre l’Histoire de Moussa dans sa globalité , il y’a donc un ordre chrologique a respecter, je vais si tu le permets rappeler quelques points clés ;

    Après la délivrance des hébreux et la destruction de pharaon et de son armée qui moururent noyés (Sourate 26, Versets 63-66 ; Sourate 10, Versets 90-92), Dieu s’adresse aux hébreux par l’intermédiaire de Moïse. Il leur donna rendez-vous au flanc droit du mont Sinaï et a fait pleuvoir à leur intention la manne et la caille (Sourate 20, Versets 78-81).

    1. La tentation du veau d’or

    Après avoir traversé la mer, les enfants d’Israël passèrent devant un peuple qui adorait des idoles et dirent à Moïse de leur faire un dieu semblable aux leurs. Le culte de ces gens les conduits à la ruine et tout ce qu’ils font est sans valeur leur répondit Moïse, les traitant d’insensés (Sourate 7, verset 138-139)

    Arrivés sur le versant droit du mont Sinaï (Sourate 20, verset 80), Moïse partit pendant 40 nuits à la rencontre de Dieu pendant lesquelles les enfants d’Israël se faisaient du tort en adorant le veau en or (Sourate 2, Verset 51 ; sourate 20, verset 88).

    Il demanda à voir Dieu (Sourate 7, verset 147)

    Dieu fit le reproche à Moïse d’avoir hâté sa rencontre auprès de Lui, alors que pendant ce temps les hébreux ont été livrés à la tentation, le Samaritain les égarant (Sourate 20, verset 83-85 ; Sourate 2, Verset 51). En effet selon Ibn ‘Abbas l’adoration du veau eut lieu après la fuite d’Egypte et avant qu’ils n’arrivent à la Terre sainte.

    Lorsque le veau tomba des mains des enfants d’Israël et qu’ils virent qu’ils se sont égarés ils regrettèrent leur acte et dirent « si Notre Seigneur ne nous fait pas miséricorde et ne nous pardonne pas, nous serons du nombre des perdants » (Sourate 7, verset 149)
    Malgré cela, Dieu leur pardonna afin qu’ils éprouvent de la reconnaissance (Sourate 2, Verset 52).

    Furieux et triste, Moïse qui avait avec lui les Tables des commandements (S.7, V.145 ; S.2, V53) retourna après une absence de 40 jours faire des reproches à son peuple (S. 20, V. 86 et S.7, V.142) et à son frère Aaron. Celui-ci lui répliqua qu’il a craint qu’il l’accuse d’avoir jeté la discorde entre les enfants d’Israël alors qu’ils faillirent le tuer lorsqu’il avait essayé de les faire revenir au vrai Dieu (s.20, v.92-94 ; s.7, v.150 ; s.20, v.90-91). Sur ce, Moïse demanda pardon à Dieu pour lui et son frère (Sourate 7, verset 151).

    Moïse expulsa le Samaritain en lui disant de regarder son dieu détruit par le feu et jeté dans les flots (Sourate 20, Verset 97).

    Ensuite, Moïse dit à son peuple : « […] Ô mon peuple, Vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en adoptant le culte du Veau. Repentez-vous donc à votre Créateur, tuez-vous, ceci est meilleur pour vous auprès de votre Créateur qui vous a pardonné. Car il est Plein de mansuétude et de clémence » (Sourate 2, Verset 54).

    Après que la colère de Moïse fut apaisée, il reprit les Tables qui constituent une direction et une grâce pour ceux qui craignent le Seigneur (Sourate 7, verset 154). Il commença sûrement à enseigner aux enfants d’Israël le contenu des textes des Tables, cependant les enfants d’Israël dirent : « Ô Moïse ! Nous ne croirons pas à ta mission que le jour où nous verrons Dieu face à face ». La foudre s’abattit sur eux les tuants. Puis Dieu les rappela à la vie afin de les voir reconnaissants (sourate 2, versets 55-56).

    Moïse choisit 70 hommes parmi les enfants d’Israël pour aller rencontrer Dieu (Sourate 7, verset 155). Selon certains éxégètes, c’est pour se repentir de leur acte, et pour qu’ils demandent pardon pour ceux qui sont restés en arrière.

    Sur le chemin, un cataclysme les atteignit. Moïse invoqua Dieu en sa faveur et celle de son peuple, demandant son pardon afin de ne pas les faire périr à cause de l’acte des sots (Sourate 7, verset 155).

    Dieu répondit que son châtiment tombera sur qui il veut, mais Sa miséricorde qui embrasse toute chose est destinée à ceux qui le craignent, font l’aumône et croient en Ses signes (Sourate 7, versets 155-156).

    A propos de la Sourate 2, verset 54 toutes les interprétations disent qu’il y a eut massacre de ceux qui ont adorés le veau, les traductions donnant « punissez de mort les coupables vous-même ». Ces interprétations viennent certainement de la Bible qui dit que Moïse fit égorger 3000 hommes de son peuple choisis au hasard (Exode, Chapitre 32, Verset 27-28).

    A savoir qu’il n’existe pas de hadith remontant au Prophète Muhammad sur la confirmation ou non de ce massacre.

    J'aime

  6. Suite et fin ,

    2. Les refus des enfants d’Israël de combattre et les 40 années d’errance

    Moïse rappelle les bienfaits de Dieu sur les hébreux qui a fait d’eux des prophètes et des rois (Sourate 5, verset 20).

    Le prophète des hébreux leur demande d’entrer dans la Terre sainte que Dieu leur a destinée, et de ne pas tourné le dos à l’ennemi sous peine de perte (Sourate 5, Verset 21).

    Ce à quoi ils répondent qu’ils refusent d’y entrer car s’y trouve un « peuple redoutable », et qu’ils n’occuperont cet endroit que lorsqu’ils seront sortis (Sourate 5, Verset 22).

    Ibn Kathir, dans son livre « L’authentique des récits des Prophètes » à la page 116-117, rapporte que de nombreux exégètes ont rapporté des récits hasardeux et faux rejettés par la raison et les Textes, et il donne l’exemple sur le fait qu’ils étaient immenses et terrifiants. Il dit que ce ne sont là que des stupidités et des légendes qui n’ont aucun fondement.

    Deux hommes essayèrent vainement de convaincre leur peuple qu’ils leurs suffisaient de forcer la porte de la ville pour remporter la victoire (Sourate 5, Verset 23).

    Les hébreux, qui restèrent sur leur position, répliquèrent à Moïse qu’ils n’y entreront jamais tant que le peuple qu’ils doivent affronter y seront, et allèrent jusqu’à lui dire d’aller combattre lui et son Dieu tandis qu’ils resteront à leur place (Sourate 5, Verset 24).

    Sur ce, Moïse invoqua Dieu contre son peuple, hormis son frère qui suit ses ordres (Sourate 5, Verset 25).

    « Le Seigneur répondit : « Cette terre leur sera interdite pour quarante ans aux fils d’Israël. Et durant tout ce temps, ils erreront sur terre. Cesse donc de t’alarmer pour ce peuple pervers ! » » (Sourate 5, Verset 26).

    Où étaient les enfants d’Israël pendant ces quarante années d’errance ?

    Pendant ces 40 années d’errance sur terre, Moïse part un jour vers le « confluent des deux mers » (S.18, V.60-82), en Irak, pour apprendre plus de science. Qu’est-ce qui nous permet de l’affirmer ? Le Coran seul ne permet pas d’apporter de réponse.

    La suite ;

    https://la-verite-sur-l-islam.blogspot.fr/2011/01/moise-et-les-hebreux-partie-2.html

    J'aime

  7. Voilà La Huppe c’est la meilleur synthèse que j’ai trouvé sur le web et de ce que j’ai compris, tu auras toutes les réponses à tes remarques et bien plus encore géographie mis à part, le peuple de Moussa (as) n’a jamais pénétrer en Terre Sainte et quand tu vois leur négation permanente et leur éternelle ingratitude on ne peut être qu’en admiration devant la Patience et la Miséricorde du Très haut …

    « Le Seigneur répondit :

    « Cette terre leur sera interdite pour quarante ans aux fils d’Israël. Et durant tout ce temps, ils erreront sur terre. Cesse donc de t’alarmer pour ce peuple pervers ! » » (Sourate 5, Verset 26).

    Allah swt qui Dit à une chose soit et elle est ! La très grande Mou’jiza ( Miracle) de Dieu quand il ressuscite 70 morts , Allahu Akbar, si mon frère le Coran nous parle aussi des Miracles des prophètes et je te l’accorde ils ne sont rélement efficace que pour les contemporains…Le Très Miséricordieux swt nous a donné un Miracle permanent , le Saint Coran, cela nous suffit et en cela je suis d’accord avec toi, Al Hamdulilah ( Dieu Soit Loué).

    Allahi hafdek wa salam.

    J'aime

    1. Salaaam Tono Tony,

      Un Grand Merci pour ton eclairage, car l’article que tu cites est tres bien fait, il situe tres bien la chronologie des evenements qui marquent les periples des Banou Israil, ce peuple qu’Allah qualifie « d’ingrats ».. Barak Allahou fik pour l’avoir mis ici, c’est la meilleure synthese ecrite en francais que j’ai lue jusqu’a present, tu nous as rendu un grand service.. Qu’Allah t’en recompense..

      Voici a present un petit complement d’informations qui devrait nous aider a mieux les localiser sur une carte geographique…

      Cet itineraire on va le tracer a partir de l’’origine du mot “Hebreu”, tu vas voir, c’est tres interessant, surtout ca reserve pas mal de petites surprises!

      La premiere surprise, c’est que le terme “Hebreux” vient de l’Arabe ‘Ibri, ‘ibrani au singulier et ‘Ibriyoune au pluriel. C’est un adjectif utilise pour decrire ceux qui ont “traverse, franchi”, ou “qui sont passes d’une region a une autre”.

      Pour connaitre le sens originel du mot ‘ibri, il faut se pencher sur les anciens livres des Grands Geographes Arabes, tels l’Historien-Geographe Yaqout Al-Hamwi, qui nous explique ce qui suit: “La region Ouest de “Phorat”, laquelle comprend la region sauvage d’Arabie denommee “Al ’ibr”. Une region a laquelle sont associes les “Ibriyounes” (Hebreux) dont les Juifs, après qu’ils aient traverse le Phorat” (Ref: Yaqout, Mu’jam al Bouldanes, Vol 4, p.78)

      Un autre grand Geographe du nom de Al-Bakri Al Andalousi, nous eclaire encore davantage sur ce sujet dans son dictionnaire geographique “Mou’jame ma Sti’jame”. Et voici ce qu’il en ressort:

      Tout d’abord, il donne une definition geographique du mot “Tahama”. Voici ce qu’il en dit: “Tahama est la region cotiere qui longe la Mer Rouge et qui abrite, entre autres, les cites de La Mecque, Al’Ibr, Al Tour, Al Jazirah.”

      Donc Al’Ibr se situe dans la region de Tahama, qui represente cette region cotiere qui inclut aussi la vallee actuelle ou se trouve La Mecque. Puis il donne la meme definition de ce “ibr que Yaqout Al Hamwi, en expliquant qu’il s’agit de “la region qui va du Phorat aux terres sauvages de l’Arabie. »

      Au final, nos deux geographes nous disent ceci:

      1) Qu’il existait autrefois une region sauvage connue des Arabes par le nom de Al ‘Ibri, laquelle faisait partie de Tahama, cette region cotiere qui va de la Mecque jusqu’au Sud du Yemen actuel. Certains l’appellent aujourd’hui Tihama.

      2) Cette zone etait bordee a l’Ouest par la cote de la Mer Rouge, et par le Phorat (Chaine des montagnes de Sarawates?) sur son flanc Est.

      3) Tous ceux qui traversaient (ya’bour) cette zone sauvage pres de la bande cotiere (‘ibr), et parvenaient a franchir les montagnes de Sourat (nos montagnes Sarawat ☺ ) qui longent les cotes de la mer rouge portaient le nom de “Ibrane”, ou “Ibraniyyines”, c’est a dire Hebreux.

      Et parmi eux il y eut les Juifs. “Hebreux” n’etait qu’un adjectif, un qualificatif donne aux habitants de la region cotiere et des montagnes de Tahama qui venaient des regions sauvages de l’Arabie, cherchant un refuge dans les ombrages et les ruisseaux des montagnes de Surat (Sarawat). On dit que le premier “Ibri” portait le nom d’Abraham…

      Voila Tono Tony ou nous amene l’itineraire de nos Banou Israil, ces ‘ibris, ces Hebreux, cette tribu Arabe vraiment pas comme les autres…: sur la terre des Prophetes du Monotheisme pure.

      On comprend mieux pourquoi Allah raconte cette histoire, dans le souci du detail, au versant de montagne pres (et pas n’importe laquelle), a Mouhammad SAWS: c’est pour que Notre Prophete sache qui furent ses ancetres. Et que ses contemporains mais aussi ses descendants tirent les lecons de leur histoire.

      Les Banou Israil ont vecu en Arabie, au Yemen actuel quelque part entre les cotes de la mer rouge et la chaine de montagnes de Sarawat. Les banou Israil, ces vrais “Hebreux”, furent donc des Arabes.

      Et Allah est plus savant,

      Wasssalam

      J'aime

  8. @ La Huppe, salam,

    Wal hamdulilah nous finissons par nous mettre d’accord et merci infiniment pour l’origine du mot « hébreux » j’en apprends tous les jours et ce n’est que du bonheur et c’est beaucoup plus clair dans ma tête, ce qui va énormément m’aider dans le suite de mes recherches , notamment en ce qui concerne la suite de l’histoire et de savoir quelle est la direction prise par Moussa (as) par la suite.

    J’attends avec impatience la réaction de Sherazad car je sais qu’elle a une piste voir même un scoop 🙂 l’hypothèse sur l’Irak me parait légère wa Allahu a’lem ( Dieu est plus savant).

    La paix sur toi sur mon frère.

    J'aime

    1. Salam Tony , La Huppe et à tous 😉

      @ Tony

      Tu me fais rire, je sais pas si c’est un scoop , c’est juste mon avis et Allah swt est le plus savant ….

      Tu as écrit :
      « Pendant ces 40 années d’errance sur terre, Moïse part un jour vers le « confluent des deux mers » (S.18, V.60-82), en Irak, pour apprendre plus de science. Qu’est-ce qui nous permet de l’affirmer ? Le Coran seul ne permet pas d’apporter de réponse. »

      Le confluent des deux mers n’est pas en Irak mais à la pointe sud-est de la péninsule arabique , là ou se trouve un pays nommé « Bahreïn » qui autrefois faisait partie intégrante de l’Arabie Félix …
      Et que veut dire Bahreïn en arabe ??? Les deux mers !!! Pourquoi lui a t’on donné ce nom ? Tout simplement parce que cette partie de l’Arabie Heureuse était autrefois nommée ainsi
      « Bahreïn » car connue comme « le confluent des deux mers » et le nom est resté …

      @ Houd Houd

      « du point de vue de la Huppe, les miracles humains, meme prophetiques, n’existent pas, et donc n’ont pas leur place dans le Coran. Quel beau sujet d’etudes en effet! Il meriterait bien un rapport non??? »

      Je ne suis pas d’accord et pas contente avec ton avis sur les miracles du coup là j’ai moins ri, je ne cautionnerai pas un rapport qui irait dans ce sens , tu commences à me connaitre, je suis franche et directe houd houd avec tout le respect que j’ai pour toi je vais te dire ce que je pense …

      Alors oui je crois que la Mer s’est ouverte en deux, oui je crois que 12 sources ont jailli d’un rocher , une pour chaque tribu, oui je crois que la lune s’est fendue en deux, oui je crois que le bâton de Moise(as) s’est transformé en serpent, oui je crois que Jonas/Younes (as) a été délivré du ventre de la baleine sans une égratignure, oui je crois que Jacob(as) aveugle a recouvré la vue après avoir posé la tunique de son fils Joseph (as) sur ses yeux, oui je crois qu’Abraham (as) jeune n’a pas été brûlé par le feu dans lequel on l’avait jeté, oui je crois que Myriam (as) est tombée enceinte en étant vierge, oui je crois à la Chamelle de Salih (as) , oui je crois qu’ Allah swt a fait mourir Uzayr (as) pendant 100 ans puis l’a ressuscité, oui je crois que Issa(as) façonnait des oiseaux en argile de ses mains , soufflait dessus et ils prenaient vie, oui je crois que Salomon(as) se déplaçait dans les airs avec les vents qui lui étaient soumis, je n’ai cité de mémoire que ces quelques miracles qui ont TOUS eu lieu par la Permission d’ Allah swt , et c’est pour Lui chose facile , Gloire et Pureté à Lui le Tout Puissant, IL n’a qu’à dire KOUN FAYA KOUN !!!! SOIS ET C’EST !!!
      Alors le coté rationnel que tu exprimes , tu sais ce que j’en pense maintenant ! Tout ça c’est Hollywood aussi !!!

      Voilà qui est dit sinon merci pour tout le reste … A suivre ma réponse sur la direction prise par Moussa (as) …

      Wa salam

      J'aime

  9. @ Sherazad, aleyk salam,

    Voilaaaaa!!!! 🙂 ;

    « Les deux mers !!! Pourquoi lui a t’on donné ce nom ? Tout simplement parce que cette partie de l’Arabie Heureuse était autrefois nommée ainsi
    « Bahreïn » car connue comme « le confluent des deux mers » et le nom est resté … »

    Pour moi c’est un scoop car je n’ai jamais lu cette interprétation concernant le confluent des 2 mers et elle est tout juste irréfutable , Allah swt t’a facilité la compréhension , bienheureuse sois tu.

    « un pays nommé « Bahreïn » qui autrefois faisait partie intégrante de l’Arabie Félix … » La boucle est bouclée.

    Allahi hafdek.

    J'aime

    1. Salaam Sherazade,

      Je vois que tout le monde est en grande forme aujourd’hui! Ca fait plaisir!

      Voici mes reponses a tes questions:

      1) Concernant les 70 Israelites qui demandent a voir Allah, le passage se trouve un peu plus loin que ceux que tu as cites, Sourate Al A’raf, il fallait juste pousser un petit « shouiya » 🙂 jusqu’au verset 155, que voici:

      { Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit: «Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs. }

      Cet episode est egalement connu des Chretiens puisqu’il est mentionne dans le livre de l’Exode (Chap. 24:1)

      2) Concernant notre Tour Sinine qui s’ecroule

      La aussi je persiste et signe: je ne pense pas qu’Allah ait fait exploser la montagne, du reste aucun exegete n’a jamais effleure cette idée (j’ai pas encore trouve), et j’ai deux petites raisons qui expliqueraient pourquoi:

      1) Dans la version arabe du Coran, Allah demande a Moussah de regarder « Illa al djabali » qui signifie regarder , vers, c’est a dire en direction de la montagne, tu remarqueras aussi qu’il ne s’agit plus d’un Tour. Ici la preposition “Illa” fait toute la difference avec les traductions francaises et anglaises. Puisqu’elle signifie regarder en direction de la montagne. Ca signifie donc qu’Allah a demande a Moussah AS de regarder en direction d’une montagne qui se trouve a cote de la ou il se trouve, pas la montagne ou il se trouve.

      2) La deuxieme raison est plus prosaique: pourquoi Allah exploserait-il la montagne ou se trouve Moussah? L’idee me parait etrange, pas toi???

      3) A propos des “”miracles”

      Concernant les miracles du Coran, je n’en doute pas un seul instant, loin de moi cette idée, Le Coran lui-meme est un Miracle. Les vies des Prophetes sont des miracles. La creation elle-meme est un miracle d’Allah ‘Azzawajjal! Ce que je voulais dire, c’est qu’expliquer le texte Coranique par des miracles fait perdre au Coran l’intelligence de son propos, et donc nous eloigne de son message. N’est ce pas un livre qui s’adresse avant tout a l’intelligence humaine? Combien de fois Allah nous demande de reflechir a Son Livre, a mediter dessus? Qu’est ce qui fait que l’on se convertit a l’Islaam: ses miracles ou l’intelligence de son propos?

      Je ne reprendrai pas la liste entiere des “miracles” que tu as cites plus haut, mais permets moi de prendre juste un seul exemple, celui de Moussa AS a qui Allah demande d’aller convaincre Fir’aoun de l’existence d’un dieu Unique. En somme de partir en da’wah. Question: pourquoi crois-tu que Moussa demande a Allah de lui faciliter l’elocution et de laisser son frère Aroune l’accompagner si c’est pour, une fois arrive chez Fir’aoun, n’avoir qu’a jeter son baton au sol pour convertir l’armee de magiciens qu’il a en face? Et bien moi cette explication ne peut pas me satisfaire, elle sonne faux, et, comme on dit, y’a un truc qui cloche.. ☺

      Elle me pose meme un probleme car s’il est un reproche qui est fait a tous les prophetes, c’est bien justement celui d’etre des magiciens hors normes, un reproche que les Qouraishites ne se priveront jamais de faire a Mouhammad SAWS tout au long de sa predication..

      Ma conclusion sur ce sujet est tres simple: ce qui fait la force du Coran, c’est son intelligence, sa facon de s’adresser a l’intellect humain, pas ses miracles.

      Maintenant tout le monde peut se tromper, et il se peut aussi que cette grille de lecture ne suffise pas a expliquer certains evemements cites dans le Coran, tant la parole d’Allah est profonde, et que cette grille soit trop rationnelle, je ne l’ecarte pas non plus. Il faut donc eviter d’etre categorique sur ses conclusions, surtout en la matiere, c’est pourquoi nous tous ici continuerons, insha Allah, de demander a Allah de bien vouloir nous guider..

      Qu’Allah nous guide Sherazade! ☺

      Wassalam!

      J'aime

  10. Salam La Huppe et à tous,

    Certes nous divergeons sur certains point mais nous nous rejoignons sur le fond et c’est ce qui fait toute la richesse de ces échanges et à Allah swt appartient le Savoir.

    L’épisode du baton face aux 70 sorciers est fondamental pour la compréhension de l’histoire, en effet Pharaon était entouré des plus grands sorciers, les ancêtres même des kabbalistes d’aujourd’hui et autres crypto-franc maçon qui ont utilisés cette magie pour dominer le monde , pas la peine de développer plus , nous avons consacrés pas mal d’articles sur le sujet notamment quant à leur origine première à Babylone avec Nimrod. En témoigne les obélisques et pyramides dans tous les pays du monde…une véritable fascination…

    J’imagine mal Moussa (as) venir et tenir un discours basé sur la raison afin de les convaincre, essaye un peu de raisonner un pédo criminel sataniste qui sacrifie ses proies en l’honneur du démon, bon courage…non il fallait bien un Miracle d’Allah swt pour les faire se prosterner devant la Toute Puissance Divine et les 70 magiciens se jettèrent le front au sol ! Pas besoin de grand discours avec ce genre de dégénérés…

    Les magiciens comprirent tout de suite que Moïse ne faisait pas de la magie, comme eux, et que ce qu’il avait fait ne pouvait s’expliquer que par un miracle. C’est pourquoi ils acceptèrent la vérité et tombèrent prosternés devant Dieu, même s’ils savaient que cet acte serait susceptible de les mener à leur mort, pour avoir désobéi à Pharaon.

    Moussa (as) a beau enchainer les miracles par la suite mais son peuple refusent toujours de croire et ceci Allah (swt) nous le dit clairement , l’histoires de hébreux ne reposent que sur des Miracles et essayer de l’expliquer à la seule lumière de la raison me parait être un exercice périlleux.

    C’est par la suite que le Saint Coran est arrivé avec Muhammad (saws) , le dernier Testament qui n’a besoin d’aucun Miracle pour convaincre les croyants et les gens qui raisonnent, le Livre parfait aussi bien dans la forme que dans le fond et à l’abris de toute souillure humaine, la Parole même d’Allah swt.

    Preuve en est le comportement des compagnons de Muhammad (saws) , dès qu’il donnait un ordre ils s’exécutaient sans poser de question ou très peu à contrario Moussa (as) a bien galérer pour se faire entendre auprès de son peuple. Muhammad (saws) n’usait pas de Miracle mais avait recours à la Parole d’Allah swt qui est au dessus des Miracles et en terme de résultat c’est beaucoup plus efficace, preuve en est ce hadith ;

     » Le Prophète a dit : « Chaque prophète est venu avec des miracles qui ont fait en sorte que les gens croient en lui. De mon côté, j’ai reçu une révélation divine, qu’Allah m’a révélée. J’espère que mes fidèles seront plus nombreux que ceux des autres prophètes, au Jour de la Résurrection. » »

    Chaque prophète est venu avec des Miracles…Les miracles sont accomplis par les prophètes de Dieu et seulement par Sa permission. Les miracles ne peuvent être comparés à de la magie, laquelle, par définition, est une illusion et qui sera l’arme du Dajjal le moment venu…Le Dajjal qui était parmi les hébreux et qui est l’instigateur du veau d’or en la personne du Samiri et Allah swt est plus savant.

    Ou quand le passé rejoint le futur…

    Wa salam.

    J'aime

    1. Salam Houd Houd et Salam à Tony, Cid et à tous 🙂

      Me voilà de retour après quelques jours de vacances, étant donc absente je n’ai pu te répondre plus tôt…

      Houd Houd, oui possible que ce soit une autre montagne, un jebel qui a été pulvérisé près du Tour Sinin, j’y avais songé…

      Tu me dis : « 2)La deuxieme raison est plus prosaique: pourquoi Allah exploserait-il la montagne ou se trouve Moussah? L’idee me parait etrange, pas toi??? »

      A ce sujet je ne suis pas catégorique dans que j’ai avancé , j’ai bien demandé l’avis d’autres personnes ,c’était juste une supposition, et tu dois le savoir maintenant , étrange ou pas, je ne suis (du verbe suivre) pas tout le monde j’envisage toujours toutes les possibilités car Allah swt est Capable de Tout , pulvériser le sommet de Tour Sinin sans que Moise (as) ait la moindre égratignure est chose facile pour Lui, dans le cas ou c’est une autre montagne proche de Tour Sinin qui aurait été pulvérisée c’est un indice important pour la géolocalisation du véritable Sinaï , près de lui se trouverait donc les restes d’une ancienne montagne , bref je te réponds surtout sur le passage concernant les 70 israélites qui ont accompagnés Moïse et permets moi de te reprendre sur ce que tu m’as répondu …

      1) Concernant les 70 Israelites qui demandent a voir Allah, le passage se trouve un peu plus loin que ceux que tu as cites, Sourate Al A’raf, il fallait juste pousser un petit « shouiya » 🙂 jusqu’au verset 155, que voici:

      { Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit: «Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs. } »

      Houd Houd on s’est mal compris, relis bien mon com plus haut, je sais bien que 70 hommes des Banou Israil ont accompagnés Moise (as) sur le Tour Sinin, en fait tu te trompes , j’ai cité le verset qui évoque la pulvérisation d’un Mont et l’évanouissement de Moise suite au choc ….

      La montagne pulvérisée et les 70 israélites qui accompagnent Moise sont deux événements différents, tu as mélangé les deux, c’est pourquoi j’ai rebondi la dessus car dans mon commentaire j’apportais une correction … « C’est bien Moussa (as) qui s’est évanoui suite au choc …Le verset ne dit rien sur le peuple », j’ai écrit le verset pas la sourate 😉

      Allez on reprend :

      Sourate 7 ; Verset 142 : « Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. Et Moïse dit à Aaron son frère: «Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs».

      Après la fuite de Misr , la destruction de Fir’aoun et son armée, la première chose que fait Moise est de mener son peuple au pied de Tour Sinin, sur le versant droit précisément , ils y campent 30 + 10 jours , le verset nous dit bien qu’après ces 40 nuits, Moussa confie le peuple et des instructions à son frère Haroun (as), donc c’est bien qu’ils étaient tous au pied du Mont

      Comment Moise a t-il su que le moment était venu pour lui d’aller à l’endroit où Allah swt lui a parlé la première fois ? C’est bien qu’un Envoyé est venu le lui dire , il ne peut s’agir que de l’Archange Djibril (as) le Délégué d’Allah swt auprès des Prophètes (as) et à mon humble avis quelqu’un de spécial a assisté à cette rencontre, on va y revenir , c’est important pour la suite …

      Puis le Verset 143

      « Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit: «Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie!» Il dit: «Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont: s’il tient en sa place, alors tu Me verras.» Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s’effondra foudroyé. Lorsqu’il se fut remis, il dit: «Gloire à Toi! A Toi je me repens; et je suis le premier des croyants».

      Le verset nous dit qu’à ce moment là, Moise part seul à la Rencontre de Dieu swt , c’est de cela dont je faisais allusion , on est toujours dans le cadre du premier Rendez-vous, le verset parle de la montagne pulvérisée , ceci après la demande de Moise qui désire voir Allah swt et qui s’évanouit suite au choc, une fois retrouvé ses esprits, il se repent de suite , à ce moment précis aucun 70 israélites n’étaient présent …

      Alors que toi tu dis ceci « Plus tard l’elite des banou Israil demande a le voir ce Dieu. Moussah accepte, et la encore Allah, après les avoir drolement secoues (ils s’evanouissent a la vue de la montagne qui eclate sous leurs yeux) »

      On continue …

      Donc Moise est toujours seul au Mont , il reçoit les Tables de La Loi , La Loi = Thorah en Hébreu … A ce propos, j’ai longtemps cogité dessus , bien que tu nous ais expliqué la différence entre un Jebel et un Tour , on peut aussi s’interroger sur la ressemblance des deux noms, Thorah / Mont Thor , la aussi je me pose des questions , le Mont Thor porte t’il le nom de l’endroit où a été Révélé la Loi , la Thorah ? Allahou A’lam …

      Dans le verset 145 : « Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. «Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d’en adopter le meilleur. Bientôt Je vous ferai voir la demeure des pervers. »

      Donc pendant le temps où Moise reçoit la Révélation, son peuple se fourvoie avec l’épisode du veau d’or par l’entremise du mystérieux Samiri , le récit détaillé se trouve dans la sourate 20/Ta Ha qui nous dit bien que seul ce Samiri a vu l’Envoyé , je disais plus haut que c’était important pour la suite, nous y voilà , Moise a bien reçu la visite de Djibril avant d’aller au sommet du Mont … Au verset 96, le Samiri dit : «  j’ai vu ce qu’ils n’ont pas vu », ensuite son âme lui insuffla de prendre de la terre foulée par Djibril (as) , poignée qu’il jettera plus tard sur le veau d’or qui mugira et deviendra un veau bien vivant …

      On en revient au 70 israélites …

      Tu dis : « 1) Concernant les 70 Israelites qui demandent a voir Allah, le passage se trouve un peu plus loin que ceux que tu as cites, Sourate Al A’raf, il fallait juste pousser un petit « shouiya » 🙂 jusqu’au verset 155, que voici:

      { Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit: «Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs. } »

      Oui Houd Houd , mais toi il te fallait juste pousser un « shouiya » 🙂 au dessus de ce verset 155 pour voir que les 70 hommes qui ont accompagnés Moise pour le second rendez vous s’est déroulé APRES l’épisode du veau d’or , c’est le second événement sur Tour Sinin …Et là il n’y a pas eu de pulvérisation de montagne comme tu le dis plus haut et les 70 hommes qui ne croyaient toujours pas en la Mission Prophétique de Moise ne se sont pas évanouis , ils sont tous morts après leur transgression foudroyés par Allah swt qui les ressuscita ensuite , vous vouliez une preuve , la voilà , tous morts foudroyés et ressuscités !!!

      Avec tous les Miracles dont les Banou Israil furent témoins , ils ont toujours été un peuple transgresseur, pervers, à la nuque raide constamment à se plaindre et jamais reconnaissants sans parler de tous les Prophètes qu’ils ont assassinés , que la Paix et la Miséricorde d’Allah swt soient sur eux …

      Je reprends un extrait du lien que Tony a posté plus haut …

      https://la-verite-sur-l-islam.blogspot.fr/2011/01/moise-et-les-hebreux-partie-2.html

      « Après que la colère de Moïse fut apaisée, il reprit les Tables qui constituent une direction et une grâce pour ceux qui craignent le Seigneur (Sourate 7, verset 154). Il commença sûrement à enseigner aux enfants d’Israël le contenu des textes des Tables, cependant les enfants d’Israël dirent : « Ô Moïse ! Nous ne croirons pas à ta mission que le jour où nous verrons Dieu face à face ». La foudre s’abattit sur eux les tuants. Puis Dieu les rappela à la vie afin de les voir reconnaissants (sourate 2, versets 55-56). »

      Les versets en question …Sourate Al Baqara , La Vache

      « 51. Et [rappelez-vous], lorsque Nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant quarante nuits!.. Puis en son absence vous avez pris le Veau pour idole alors que vous étiez injustes (à l’égard de vous mêmes en adorant autre qu’Allah).

      52. Mais en dépit de cela Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnaissiez (Nos bienfaits à votre égard).

      53. Et [rappelez-vous], lorsque Nous avons donné à Moïse le Livre et le Discernement afin que vous soyez guidés.

      54. Et [rappelez-vous], lorsque Moïse dit à son peuple: « Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous- mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur »!… C’est ainsi qu’Il agréa votre repentir; car c’est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux!

      55. Et [rappelez-vous], lorsque vous dites: « Ô Moïse, nous ne te croirons qu’après avoir vu Allah clairement »!… Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez.

      56. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants. »

      Donc Houd Houd tu vois bien maintenant que la montagne pulvérisée et les 70 israélites qui accompagnent Moise sont deux événements différents, le premier avant le veau d’or, le second après …

      Voilà Houd Houd , en ce qui concerne la suite de l’histoire et de savoir quelle est la direction prise par Moise par la suite dont parlait Tony, je te poste rapidement mon avis sur la question…

      Oui où sont allés Moise et ce qu’il restait de son peuple ( beaucoup ont été exécutés pour avoir adoré le veau d’or ) après avoir quitté le Tour Sinin ???
      Il s’est passé quelque chose et ensuite ils ont été condamnés par Allah swt à errer 40 années dans le désert … Et c’est pas au Yémen 🙂

      Et Allah swt est le plus Savant … Oui Houd Houd qu ‘Allah swt nous guide Tous, Amin

      Maa Salama A+ 🙂

      J'aime

  11. Salam Houd Houd, Tony et à tous 🙂

    Voilà la suite 🙂

    Houd Houd, c’est dans la sourate 5 (un peu plus bas) que j’ai trouvé une piste, d’ailleurs nous pourrons reparler du verset 20 , médite bien sur ce que dit Moïse (as) «  Et Il a fait de vous des rois » , de quel Roi issu des Banou Israël fait-il allusion ? Sachant que d’après l’Ancien Testament le premier Roi Israélite est Saül qui est postérieur à Moïse de plusieurs centaines d’années… Quel est ce ou ces rois , Fir’aoun un apostat israélite une fois devenu Roi de Misr ? Ou peut être Youssef (as) ? Allahou A’lam … Si tu as un avis , je suis preneuse , j’ai pas trop cherché sur ce sujet …

    Revenons à ce qui nous intéresse pour l’instant, la direction prise par les Banou Israel après avoir quitté Tour Sinine , je ne fais que partager le résultat de mes recherches, libre à chacun d’être d’accord ou pas avec moi … Je suis désolée pour la longueur de ce commentaire mais j’arrive pas à faire court , il y a tellement à dire … Allez c’est parti 🙂

    Il est bien stipulé dans le Coran ceux parmi les Banou Israel qui crurent en la Prophétie de Moïse (as) était fort peu nombreux, on est très loin des 600 000 israélites de la Septante…

    S10 :83. « Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants ».

    Étaient encore moins nombreux car beaucoup ont refusé de suivre l’ordre de Moise (as), d’entrer dans une ville sainte (v21) et de combattre les occupants, des « géants » qui ne l’étaient point, en fait nous avons encore là une exagération des rabbins scribes et aussi une mauvaise traduction du verset coranique (v22) qui relate ce fait ….

    Seulement deux hommes (v23) ont accepté d’obéir au Prophète, les autres refusèrent et blasphémèrent (v24) ce qui déclencha la colère d’Allah swt s’en suivit la condamnation à errer et l’interdiction d’enter en Terre Sainte durant quarante années (v26) …
    ____________

    Sourate 5 , Al Maïdah

    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    « 20. (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple: « Ô, mon peuple! Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous, lorsqu’Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu’Il n’avait donné à nul autre aux mondes.

    21. Ô mon peuple! Entrez dans la terre sainte qu’Allah vous a prescrite. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants.

    22. Ils dirent: « Ô Moïse, il y a là un peuple de géants. Jamais nous n’y entrerons jusqu’à ce qu’ils en sortent. S’ils en sortent, alors nous y entrerons ».

    23. Deux hommes d’entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient comblés par Lui de bienfaits dirent: « Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c’est en Allah qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants ».

    24. Ils dirent: « Moïse! Nous n’y entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes ».

    25. Il dit: « Seigneur! Je n’ai de pouvoir, vraiment, que sur moi- même et sur mon frère: sépare-nous donc de ce peuple pervers ».

    26. Il (Allah) dit: « Eh bien, ce pays leur sera interdit pendant quarante ans, durant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers ». »

    ___________

    J’ai cherché longtemps qu’elle pourrait être cette fameuse ville et ce peuple ennemi juré des Banou Israël et j’ai trouvé une piste intéressante …

    Ces « géants » ( v22) est une mauvaise traduction juste pour coller avec les affabulations des rabbins de la septante, vers -1200 il n’existait pas de géant n’est ce pas Tony 😉 , ils vécurent bien avant… Un peuple de guerriers grands et costauds oui mais pas des géants, la réalité est qu’il est question « d’un peuple redoutable » dans la meilleure traduction du verset coranique que voici …

    « [21] Ô mon peuple ! Entrez dans la Terre sainte que Dieu vous assigne. Évitez surtout de retourner sur vos pas, car vous seriez les grands perdants !» [22] – «Ô Moïse, répondirent les israélites, cette terre est occupée par un peuple redoutable, et nous ne pourrons nous y risquer que quand ils l’auront évacuée. S’ils en sortent, nous sommes disposés à y entrer.» »

    http://www.hisnulmuslim.com/coran/index.php?num_sourate=5

    Nous avons donc là un peuple redoutable qui occupait une ville en Terre Sainte….

    Pour connaître la direction prise par Moise et son peuple après avoir quitté Tour Sinine , on va jeter un œil sur ce que dit l’Ancien Testament … Je ne reprends que des extraits , ensuite chacun peut cliquer sur le lien plus bas et lire les textes dans leur intégralité…

    Dans « Nombres » chapitre 11 : On en revient aux 70 hommes qui accompagnent Moïse sur le Mont Sinai version biblique…

    16 « L’Éternel dit à Moïse : Assemble auprès de moi soixante-dix hommes des anciens d’Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui; amène-les à la tente d’assignation, et qu’ils s’y présentent avec toi. »

    Après avoir quitté le Mont Sinaï , le peuple campe dans le désert de Paran, ceux qui ont lu le document exclusif , « Hijaz Terre des Patriarches Israélites » sauront que le désert de Paran est la région de la Mecque…

    « Nombres » chapitre 12 : 16 : « Après cela, le peuple partit de Hatséroth, et il campa dans le désert de Paran. »

    Ensuite nous apprenons le nom de ce peuple redoutable, les fameux « géants »…

    « Nombres » chapitre 13. 5 : « 1 L’Eternel parla à Moïse, et dit :
    2 Envoie des hommes pour explorer le pays de Canaan, que je donne aux enfants d’Israël. Tu enverras un homme de chacune des tribus de leurs pères; tous seront des principaux d’entre eux.
    3 Moïse les envoya du désert de Paran, d’après l’ordre de l’Eternel; tous ces hommes étaient chefs des enfants d’Israël. » […]
    […] « 29 Les Amalécites habitent la contrée du midi; les Héthiens, les Jébusiens et les Amoréens habitent la montagne; et les Cananéens habitent près de la mer et le long du Jourdain.
    30 Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse. Il dit : Montons, emparons-nous du pays, nous y serons vainqueurs !
    31 Mais les hommes qui y étaient allés avec lui dirent : Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous.
    32 Et ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré. Ils dirent : Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays qui dévore ses habitants; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille;
    33 et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants : nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. »

    http://www.enseignemoi.com/bible/nombres-13.html

    Notez les similitudes avec les versets coraniques de la sourate 5 que j’ai postés plus haut relatant le refus de combattre ces fameux « géants » en Terre Sainte…

    Dans Exode (17:8-13)
    « En ces jours-là, le peuple d’Israël marchait à travers le désert. Les Amalécites survinrent et attaquèrent Israël à Rephidim. Moïse dit alors à Josué : « Choisis des hommes, et va combattre les Amalécites. Moi, demain, je me tiendrai sur le sommet de la colline, le bâton de Dieu à la main. » Josué fit ce que Moïse avait dit : il mena le combat contre les Amalécites. Moïse, Aaron et Hour étaient montés au sommet de la colline. Quand Moïse tenait la main levée, Israël était le plus fort. Quand il la laissait retomber, Amalec était le plus fort. Mais les mains de Moïse s’alourdissaient ; on prit une pierre, on la plaça derrière lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hour lui soutenaient les mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre. Ainsi les mains de Moïse restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. Et Josué triompha des Amalécites au fil de l’épée. »

    Les « géants » cités dans ce récit qui est dans aussi le Coran (Sourate 5) étaient les Amalécites , un peuple puissant qui régna dans l’Arabie déserte, descendants d’Amalek , d’ailleurs certains historiens arabes affilient Goliath/Jalut à ce peuple , il n’a jamais été des philistins , encore une intox de la septante, pareil pour les géants, les scribes rabbins en fins manipulateurs lors du processus de traduction de la Thorah en grec ont mis le mot géant aussi souvent que possible à la place de redoutable et puissant peuple pour intimider ceux qui voudrait en découdre avec eux et aussi pour plus de prestige du genre  » nous avons battu et exterminé, nous le peuple élu de Dieu , une armée de Géants » …Goliath / Jalut était des leurs …

    Dès lors houd houd pour poursuivre mes recherches, j’avais l’élément principal qu’il me manquait, le nom de ce peuple, les Amalécites , une fois connue la direction prise –> le désert de Paran /Mekka , il me manquait le nom d’ une ville occupée par ce redoutable peuple en Terre Sainte près de Paran …

    J’oriente donc mes recherches sur les Amalécites , et j’apprends qu’ils fondèrent la ville de ….Yathrib !!!!!! Yathrib située dans une région couverte de palmiers et de rizières, et arrosée par de nombreux petits cours d’eau, à savoir que les Yéménites étaient les maitres dans l’art de l’irrigation, Yathrib qui deviendra beaucoup plus tard Médine !

    Extrait : Les plus anciens habitants de Yathrib : Sa fondation.

    « Le premier peuple à avoir occupé Médine avant les Fils Israël était un peuple ancien appelé les Amalécites[7]. Ils faisaient peur à toute la région parce qu’ils étaient un peuple puissant et injuste. Les tribus de Haff, Sad, Al Azra, Matruq étaient parmi celles qui ont occupé Médine. Le roi du Hedjaz était issu d’eux, un homme appelé Al Arqam, qui a vécu dans la région de Tayma et Fadak. Les Amalékites ont occupé la ville et ils avaient de nombreux champs et palmeraies. (Al Isfahani 19, p. 94-98. Al Isfahani, Kitab al Aghani, Le Caire, 1970.).

    Autre : Les Amalécites : Ce fut eux qui fondèrent Yathrib selon les récits les plus acceptés. La tribu d’Obail à laquelle appartenait Yathrib fut un clan des Amalécites. Leur nom signifie géant, car ils se distinguaient par leur grande taille. Ils étaient des descendants d’Amliq[8] fils de Laouth fils de Sam[9] fils de Noé. Ils vivaient auparavant dans la région de Babylone avant de se déplacer dans d’autres régions au sein de la péninsule arabique et quelques-uns s’installèrent dans la région de Yathrib. Il y a aucun doute qu’ils étaient des arabes. L’Imam Tabari considère que leur ancêtre Amliq était la première personne à parler arabe. »

    Article complet ici :
    http://www.le-carrefour-de-lislam.com/Voyages/Yathrib.html

    D’après une légende juive et comme dit souvent Tony, chaque légende à sa part de vérité, des Israélites envoyés par Josué contre les Amalécites se seraient établis, dans la ville de Yathrib et sur le territoire de Khaybar, je ne retrouve pas le lien mais ce qui est le plus intéressant j’ai retrouvé une autre légende dans un pdf « Essai sur l’histoire des Juifs de Médine » (lien plus bas)… L’auteur de cet essai la mentionne mais ne s’attarde pas plus , 3000 ans que ça complote, on va pas tout gâcher… quand même 😉 , la voici …

    « Lorsque Moïse et Aron firent le grand pèlerinage à la Mecque, ville déjà déclarée sainte par Abraham, un grand nombre d’Israélites de leur suite restèrent à Médine, qui se trouvait sur leur route. Moïse et Aron continuèrent leur chemin, mais, à leur retour, Aron mourut sur le mont Ohod situé près de Médine. »

    Vous avez bien lu, une légende juive stipulant le pèlerinage à la Mecque de Moïse et son frère Haroun , Paix sur eux, Haroun qui serait mort sur le Mont Uhud , à savoir que dans la Tradition les Prophètes sont toujours enterrés à l’endroit où ils meurent …
    Sur ce lien pdf , page 2 , (je viens de m’apercevoir que le lien ne passe pas , tapez sur google  » essai sur l’histoire des juifs de médine – Sefarim  » et normalement c’est le premier de la liste proposée, un pdf )

    http://www.sefarim.fr/Hamore/pdf/Essai_sur_l%27histoire_des_Juifs_de_Médine.axd?action=get&xmlData=getapplication%2FpdfArticle.GetPdfPage1%2C1%2C16%2C199%2C8299FR

    Voilà Houd Houd la piste que j’ai trouvée et Dieu Exalté soit Son Nom sait mieux mais je reste persuadée que Moïse et les siens après avoir quitté le véritable Mont Sinaï sont arrivés jusqu’à Yathrib/Médine c’est pourquoi une Thora originelle y est encore cachée , plus précisément à Khaybar … Lire ici l’intérêt grandissant d’Israël pour cette région d’Arabie …
    https://eschatologiablog.wordpress.com/2016/11/19/larabie-saoudite-est-elle-la-terre-promise-des-juifs/

    Le peuple de Moïse refusa donc de combattre les Amalécites et de ce fait libérer Yathrib /Médine , c’est pourquoi Allah swt après leur énième blasphème et transgression …«S5:V 24. Ils dirent: « Moïse! Nous n’y entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes »…. Il swt leur infligea 40 années d’errance dans le désert et l’interdiction de fouler la Terre Promise, le Hijaz …

    C’est beaucoup plus tard que la ville de Yathrib sera reprise aux Amalécites qui seront exterminés ceci sous le règne de Saül devenu roi et chef des 12 tribus :
    http://www.enseignemoi.com/bible/1-samuel-15.html

    Un jeune garçon s’illustrera durant la bataille en tuant d’une pierre le redoutable guerrier Amalécite Goliath/Jalut , ce jeune garçon vous l’aurez compris est le Prophète David (as) qui deviendra le prochain Roi et qui établira son Royaume en Terre Sainte …

    Royaume que voici , une image c’est toujours plus parlant …

    Oui Houd Houd Moïse a fui Fir’aoun avec son peuple du Yémen mais ils se sont dirigés ensuite en direction du Hijaz qui est aussi une terre volcanique et à l’époque la terre étaient beaucoup plus verte qu’aujourd’hui et il se peut que le vrai Tour Sinaï s’y trouve , la fameuse vallée de Tuwa …

    Une fois établis à Médine , certaines tribus ont émigrés vers le nord , en Palestine et non l’inverse sinon pourquoi les juifs de Khaybar , qui seraient des descendants du Prophète Haroun-Aaron, Paix sur lui et Dieu sait mieux, sont-ils restés en Arabie, si la Terre Promise est la Palestine, pourquoi n’ont-ils pas rejoint cette Terre tant désirée?

    Tout simplement parce qu’ils savaient, ils vivaient déjà dans la VRAIE Terre Sainte…

    Pour ceux qui croient encore à la version de la septante et celle de Cécil B de Mille, Moïse/Égypte/ Pharaon qu’ils m’expliquent ce verset …

    Sourate 7 : V137. « Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénies. Et la très belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d’Israël s’accomplit pour prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et son peuple, ainsi que ce qu’ils construisaient. » 

    Allah swt nous dit qu’IL a détruit ce que faisait Fir’aoun avec son peuple et ce qu’ils CONSTRUISAIENT !!! Alors pourquoi les pyramides et autres vestiges antiques égyptiens attribués aux Pharaons comme les Temples sont-ils toujours là , oui qu’on m’explique pourquoi ! 🙂
    Et les savants de la Oumma ils en disent quoi ?!

    Que la Paix et la Miséricorde de Dieu Tout Puissant soient sur Tous Ses Prophètes et Messagers et pour toute chose Il est infiniment Le Plus Savant …

    Paix sur vous tous …

    J'aime

  12. Paix et Benedictions a Tous,

    @sherazad.
    « Alors oui je crois que la Mer s’est ouverte en deux (1)
    oui je crois que 12 sources ont jailli d’un rocher »(2).

    (1) il existe un phenomene geologique qui peut l’expliquer; » l’avulsion « ou transfert de masse d’alluvion qui peut transformer le lit d’un fleuve ou d’une riviere.
    L’avulsion peut être sous-marine, avec alors un rôle plus important de la troisième dimension (la profondeur) lors des transferts sédimentaires qui sont par exemple de type plateau-pente-grands fonds marins. En bordure du plateau continental, ou d’île volcanique ou de certaines structures coralliennes une avulsion brutale peut être à l’origine de tsunamis, voire d’un mégatsunami, tels ceux de Storegga par exemple.
    Les grands phénomènes d’avulsion étaient plus fréquents aux temps préhistoriques et on en connaît beaucoup de témoignages paléohydrologiques.
    Deuxieme possibilite le phenomene thermoalines avec une diffetence de densite et salinite des deux eaux.

    (2) jaillissement source.
    Lac de Gafsa en Tunisie.
    Quand est-il apparu? L’étendue d’eau est apparue presque du jour au lendemain, au début du mois de juillet, dans les environ de Gafsa, dans le sud de la Tunisie. Son volume total serait d’un million de mètres cubes sur une surface supérieure à un hectare. Sa profondeur varierait entre 10 et 18 mètres, Rebaptisé « Gafsa Beach » par les locaux, le lac est rapidement devenu une attraction dans la région.

    Et Dieu seul sait Mieux. (Dieu aime les paraboles…)

    Amicalement.

    J'aime

    1. Salam Cid et à tous 😉

      Non Cid, je ne suis pas d’accord avec ce que tu avances aussi bien dans le point 1 que le 2 ça n’a rien à voir …
      Oui Dieu swt parle parfois en parabole mais quand il s’agit de Ses Miracles , IL est catégorique, Il n’a qu’à dire Soit et C’est !!! Rien est impossible au Créateur de Toute Chose…

      1/ Admettons que le phénomène de l’avulsion explique l’ouverture de la Mer pour faciliter le passage de Moïse et son peuple…
      Comment explique tu que cette avulsion /séparation des eaux se fasse au moment même ou Moïse et son peuple se trouvent pris au piège devant cette Mer ( qui était plutôt un grand fleuve gonflé par les pluies) avec l’armée de Fir’aoun à leurs trousses ?!
      Pourquoi pas avant, ni après, pourquoi à ce moment précis ? Et Pourquoi cette avulsion/séparation des eaux se referme sur Fir’aoun et son armée les noyant tous ? Oui explique moi cela 🙂

      La même chose pour le jaillissement des 12 sources du rocher …Pourquoi apparaissent -elles au moment précis où Moïse et les siens souffrent de la soif , ( Comme pour Hagar et Ismaël (as)) non pas une source mais 12 , une pour chaque tribu israélite, ainsi pas de jaloux car Dieu swt fait toujours très bien les choses….Et elles auraient jailli comme ça , soudainement , naturellement 12 sources d’un coup ? Allez explique moi cela aussi 🙂

      2/ Concernant le lac de Gafsa bof , y’à rien de mystérieux ou d’exceptionnel Cid , son apparition s’explique , il existe en fait depuis 2003, il s’est formé par l’ennoiement naturel d’une ancienne carrière de phosphate…
      Definition ennoiement : Une hausse du niveau de l’eau en relation à la terre, provoquée soit par un affaissement de la terre ou une hausse de niveau de l’eau.

      11 années plus tard, en juillet 2014, le lac de Gafsa devient populaire lorsque une rumeur se développe en le présentant comme une apparition soudaine et mystérieuse et même miraculeuse, comme tu le précises « Gafsa Beach » est rapidement devenu une attraction dans la région, une intox qui a fait un sacré buzz …

      Voilà l’explication, une carrière très riche en phosphate certainement surexploitée qui finit par s’affaisser et fait ressortir des nappes d’eau souterraines et forme un lac, un  journaliste Tunisien Lakhdhar Souid, originaire de la région et qui suit l’évolution du phénomène depuis son apparition affirme que « les premiers jours l’eau était limpide, bleu turquoise. Aujourd’hui, elle est verte et remplie d’algues. Cela signifie qu’elle ne se renouvelle pas et qu’elle est propice aux maladies. » , d’ailleurs la baignade y est déconseillée par les autorités Tunisiennes , le phosphate est susceptible d’avoir contaminé l’eau la rendant alors radioactive et cancérigène…

      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140821.OBS6899/tunisie-l-incroyable-histoire-du-lac-de-gafsa-surgi-en-plein-desert.html

      D’ailleurs ce phénomène s’est déjà produit en France, le lac bleu à Beaumont-sur-Oise surnommé le lac des ciments car il s’est formé sur une ancienne carrière de calcaire, le site est toujours la propriété d’une cimenterie. Après l’arrêt de l’exploitation, dans les années 1960, plusieurs nappes souterraines en communication avec l’Oise ont rempli d’eau un immense trou, lui conférant des allures de lac paradisiaque où plusieurs personnes se noient chaque année, le lac communique encore avec la nappe dont il est issu, des siphons peuvent alors se former et aspirer les baigneurs imprudents vers le fond. .…

      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/08/16/01016-20130816ARTFIG00203-le-lac-des-ciments-son-eau-cristalline-ses-morts-et-ses-irreductibles.php

      Cid l’Islam définit les miracles comme des événements ou actes extraordinaires qui sont contraires aux lois de la nature et qui ne peuvent se produire ou être réalisés que par l’intervention directe de Dieu swt … Le terme arabe pour désigner un miracle est mou’jizah, qui est dérivé du mot-racine ajz, signifiant une chose qui rend impuissant, à laquelle on ne peut s’opposer et qui est unique. Les Miracles sont accomplis par les Prophètes de Dieu et seulement par Sa Permission.

      Allah swt a envoyé des Prophètes et des Messagers Paix sur Eux pour guider l’Humanité. Ils étaient des êtres humains de noble caractère, pieux et dignes de confiance, investis d’une tâche très difficile qui servaient d’exemple et de référence aux gens qui les suivaient. Ils n’ont pas été choisis au hasard, ils possédaient des qualités exceptionnelles car ils devaient faire face à des circonstances et à des épreuves encore plus exceptionnelles au cours de leur Mission Prophétique, un seul et même Message pour tous … Appeler les gens à adorer Dieu l’Unique de manière exclusive.

      Pour rendre chaque Prophète crédible aux yeux de leurs peuples et accepter le Message , Dieu leur a donc accordé des Miracles , alors une fois de plus je persiste, oui je crois et je continuerai de croire à TOUS les Miracles de Dieu Tout Puissant qu’IL nous relate dans Son Livre, le Coran qui est lui même un Miracle et ceci jusqu’à mon dernier souffle , explication scientifique, parabole ou pas …

      Oui Dieu seul sait mieux et Il nous a tout dit dans Son Livre …

      « Et tu guérissais, par Ma permission, l’aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. » (Coran 5:110)

      Avec toute mon amitié et mon estime Cid …

      Paix et Bénédictions sur toi… Que Dieu nous guide Tous, Amin

      J'aime

  13. Paix et Benedictions,

    @Sherazad.
    Salaam,

    Je ne pense pas avoir remis en cause quoi que soit,pour ma part,j’avance en scientifique,j’ai souleve des hypotheses.je souhaite attirer ton attention sur ce fait.Dieu n’est il pas le commandant supreme des Scieux et de la Terre,celle-ci sont bien faites de matiere regit par des Lois (gravite..etc), et bien, Si Dieu dit soit, peut importe le moment ou la forme (il commande la matiere,le temps et l’espace,puisqu’il est le createur de toutes choses).
    Si il dit avulsion,il y aura alvulsion.
    Je ne confond pas le mecanisme physique avec le « Miracle ».Il ne faut pas me faire dire ce que je ne dit pas,c’est a dire remettre en cause ta Foi (d’ailleur,je ne l’ai jamais fait et pas permi de le faire).

    Quand a l’exemple du lac en tunisie,beaucoup se sont gratte la tete avant de trouver la solution,il a fallu faire des prelevements, des carrotages de sol,analyse les sols, quelques heures,voir quelques jours, quelques annees, de travail et de compilation…quoi de plus facile.

    J’attire ton attention sur la thermoalines,le Coran en parle,et les oceanologues et hydraulogues ont mis du temps a expliquer scientifiquement le phenomene.

    N’est ce pas une grande reconnaissance et une admiration porte a Dieu que de rechercher a comprendre la creation et ses mecanismes avec nos propres et humbles moyens !

    Allah a dit :
    Coran 35.28 : C’est ainsi que, de tous les serviteurs de Dieu, seuls les savants Le craignent véritablement.
    Gloire a Lui Seul.

    Je te souhaite Temperence et mes plus sinceres Benedictions, et que le Tout Puissant t’accorde sa Grace a Toi et les Tiens.Louange a Lui Seul.

    Amicalement.

    J'aime

  14. Salam La Huppe, Sherazad et Cid,

    Wayne Grudem définit le miracle ainsi :

    « Un miracle est une activité divine moins ordinaire par laquelle Dieu se rend témoignage à lui-même et suscite de l’admiration et de l’étonnement chez les gens. »

    Et c’est toute l’histoire des hébreux qui est a méditer longuement…

    « Cette définition entre-t-elle en conflit avec l’approche scientifique ? Non.

    Ou bien les miracles existent, ou ils n’existent pas. Mais affirmer leur inexistence revient à un postulat supplémentaire, une forme de scientisme : la science ne peut l’explorer donc cela n’existe pas.

    Pour un croyant, au contraire, la science permet d’étudier le régulier et par là même de discerner des miracles. Aussi, il n’y a pas de conflits entre la science et les miracles mais seulement entre une certaine interprétation de la science et des miracles.

    Ainsi, reconnaissons au moins que lorsque nous rejetons les miracles par principe, nous adhérons à une idéologie naturaliste qui n’est pas conséquence de la science, mais qui s’y rajoute. »

    http://www.foienquestions.eu/?p=127

    Sherazad nous propose ce verset éloquent et explicite concernant Issa (as) ( Jésus) ;

    « « Et tu guérissais, par Ma permission, l’aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. » (Coran 5:110)

    Jésus qui n’a pas eu de père biologique et qui parlait au berceau…n’est ce pas là des signes grandioses pour des gens qui raisonnent ?

    Pour finir merci Sherazad pour avoir situé la ville de Yathrib/Médine et ses premiers habitants les Amalécites qui n’étaient pas des géants , en effet:) mais tout simplement un peuple redoutable,donc Goliath/Jalut ce n’est pas ce que l’on croit, une fois de plus tu tords le coup aux légendes même si elle comportent toujours une part de vérité…;)

    Moise (as), Saul/Talut, David (as)/Goliath/Jalut pour finir sur Suleyman/Dhul Qarnayn (as) qui sera le plus grand roi d’Israel.

    La paix sur vous.

    J'aime

  15. Assalam aleikum Sherazade, Tono Tony, Cid et tous les autres!

    Sherazade tu m’as encore double! Quelle echappee fulgurante! Je ne t’avais pas vue venir: par le flanc droit de Tour Sinine! Quelle timing! J’etais sur le point de repondre a ton avant-dernier poste sur les 70 israelites qui demandaient a voir Allah sur le “Tour” et voila que tu deboules le nez dans le guidon avec ce sujet de l’itineraire des Banou Israil vers Medine! ☺

    C’est pas grave, je vais quand meme repondre a ton avant-dernier commentaire, celui de l’etape precedente, apparemment il semblerait qu’on ait pas rate la ligne d’arrivee!.. ☺

    Tout d’abord un Grand Merci pour tous tes eclairages au sujet des “peripeties” de nos Banous Israel en compagnie de Moussah AS. Je pense qu’en lisant ton avant-dernier post et celui de Tono Tony les lecteurs devraient avoir une bonne idée de la sequence des evenements. J’ai moi-meme tendance a parfois m’enmeler les pinceaux a leur sujet, faut dire aussi qu’ils n’en ont pas rate une seule ceux-la! ☺. Enfin, je remets ici le lien fourni par Tono Tony parce qu’il est vraiment tres bien fait, tres concis: https://la-verite-sur-l-islam.blogspot.my/2011/01/moise-et-les-hebreux-partie-2.html

    D’abord deux petits points, en “vrac”

    Au sujet des 40 jours de Moussah AS sur Tour Sinine, on dit qu’ils furent une periode de jeune avant le rendez-vous divin sur Tour Sinine, qu’il s’agirait donc d’une phase de preparation, de purification, de meditation, bref une dimension du jeune qu’on aurait tendance a oublier, bien-sur je parle pour moi! ☺

    Que le nom Torah renvoie au Tour, comme les Lois venues de Tour Sinine, “Why not?”, tres bien vu, c’est tout a fait possible. J’ai fait quelques recherches (depuis que j’ai lu ton post) pour savoir d’ou vient le nom Torah mais je n’ai rien trouve qui vaille, seulement la definition du mot, avec ses variantes selon la Torah et le talmud.. Si quelqu’un peut nous eclairer la-dessus, ce serait tres sympa, la lecture de la Torah m’etant parfois difficile, quant au second, j’ai abdique depuis longtemps.

    Le vif du sujet

    Par contre j’aimerais revenir sur nos deux episodes, a savoir 1) Les Banou Israil qui demandent a voir Dieu et 2) Ceux restes avec Haroun qui se sont adonnes a l’idolatrie et dont on lit ici et la qu’ils furent tues par leur semblables. Dans les deux cas tu nous dis que ces deux groupes seraient morts et que certains auraient meme ete ressuscites.

    Ces deux points ne viennent pas de toi je comprends bien Sharazade, c’est la une interpretation tres classique des evenements que l’on retrouve dans beaucoup de tafsirs, notamment celui d’Ibn Kathir, et bien d’autres encore. Cette idée a donc ete “reprise” dans les traductions francaises selon lesquelles le groupe d’Israelites qui demande a voir Allah seraient “tous morts foudroyés et ressuscités !!!” (je te cite). Mon argumentation ne se limitera donc pas repondre a ton post du dessus mais proposera une “alternative” a l’interpretation classique des passages coraniques cites ici, rien que ca oui. Tu vas voir c’est tres interessant!

    Pou commencer, il faut le dire, j’ai un probleme avec cette version de l’histoire, je ne pense pas qu’Allah 1) ait “tue” ces deux groupes, et 2) qu’il ait ressucite nos 70 israelites zeles. Je sais que ca peut choquer, paraitre iconoclaste, mais plus je lis le Coran et plus j’ai du mal a y croire. N’y vois surtout pas une quelconque “posture” de ma part, c’est juste une lecture posee et reflechie du texte coranique qui m’amene a ces conclusions. Une lecture qui me rassure aussi, et sur une chose en particulier, sur la clemence et la Misericorde d’Allah, car n’est-il pas d’abord Clement et Misericordieux?

    Apres la posture et les assertions venons-en aux explications. Je vais a present t’expliquer pourquoi je pense qu’Allah ne les a pas tues nos Israelites, aussi ingrats et zeles furent-ils.

    Pour demarrer notre argumentation, il va falloir poser des fondations dignes de ce nom, celles qui puisent dans la parole d’Allah, dans notre Noble Coran.

    Les 3 etapes de l’ame, un principe coranique de base

    Dans divers passages du Coran, Allah pose plusieurs principes fondamentaux, des principes de base, comme celui selon lequel l’ame humaine connait 3 “etats” differents qui evoluent selon les 3 etapes suivantes:

    – 1. L’ame qui nous fait vivre dans ce monde. Elle se situe dans ce monde physique.

    – 2. L’ame après la mort, elle se retrouve alors dans le Barzakh, un monde intermediaire et immaterial, en attendant l’Heure.

    – 3. L’ame a l’Heure du Jugement dernier, c’est a dire au lieu du Rassemblement.

    Ce principe islamique de base s’appuie en partie sur les 3 versets coraniques suivants (arretez-vous sur le dernier, il est tres important):

    – Sourate Al Mou’minounes (Les Croyants): {99. …Puis, lorsque la mort vient à l’un d’eux, il dit: «Mon Seigneur! Fais-moi revenir (sur terre), 100. afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais». Non, c’est simplement une parole qu’il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu’au jour où ils seront ressuscités»(6). } (S23:V99-100)

    – Sourate Al Anbiyah (les Prophetes): {95. Il est défendu [aux habitants] d’une cité que Nous avons fait périr de revenir [à la vie d’ici-bas]!} (S21:V95)

    – Sourate Al Zoummar (Les Groupes): {42. Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu’Il renvoie les autres jusqu’à un terme fixé. Il y a certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent.} (S39:V42)

    Pour des gens qui reflechissent, les messages du dessus, surtout le dernier, sont limpides: Allah ne ressuscite pas les morts dans notre monde.

    Comment se fait-il alors que les interpretations classiques soutiennent l’inverse? Pourquoi les hadiths nous expliquent t-ils a renforts de details qu’Allah a tue les 70 israelites qui demandaient a le voir comme il a fait assassiner ceux qui ont cru au veau d’or?

    Pour reponse a ces questions, vous l’aurez devine, il va falloir revenir au Coran, a la Parole d’Allah, dans sa “Lettre” Coranique. Il va falloir s’arreter sur les mots du Coran, les peser, afin de se rapprocher au plus pres de leur vrai sens, celui qu’Allah aurait voulu nous communiquer. Il va donc falloir etudier ces mots dans toutes leurs facettes en tenant compte de leur champ lexical. La Lettre et l’Esprit oui. Enfin, ces mots il va surtout falloir les lire avec les yeux et le coeur grands ouverts, posture indispensable si l’on souhaite percevoir ce qu’Allah a voulu nous dire. Oui, un tel exercice reserve souvent de grosses surprises. Retournons donc a nos versets!

    A/ Le groupe des 70 Israelites

    La traduction francaise

    Que dit le Coran au sujet des 70 Israelites qui demandent a voir Allah? Voici les versets relatifs a cete episode, tres justement cites par Sherazade un peu plus haut.

    Sourate Al Baqarah: {55. Et [rappelez-vous], lorsque vous dites: « Ô Moïse, nous ne te croirons qu’après avoir vu Allah clairement »!… Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez. 56. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants. »} (j’ai garde les caracteres gras, ils vont nous aider)

    Ca c’est la traduction francaise du verset. Une traduction que l’on retrouve partout sur internet, a chaque fois “reproduite” mot a mot!!! J’ai fait l’experience. Faites-la aussi, vous comprendrez alors qu’il n’existe qu’un seul traducteur du Coran en francais, en tous les cas sur le net, un truc vraiment pas tres net… Les anglais eux sont plus chanceux, ils en ont une belle poignee de traductions, on connait meme les noms de leurs traducteurs, ils ne se cachent pas ceux-la, au moins les plus celebres: Pickthal, Youssouf Ali, Mouhammad Sarwar, et encore bien d’autres.. Notre coeur penche plus pour la traduction anglaise d’Aisha Bewley, j’espere un jour vous expliquer pourquoi.. Posez-vous la question: combien de noms de traducteurs du Coran en francais connaissez-vous?

    Le constat est donc celui-ci: toutes les traductions du Coran en francais sont les memes, au mot pres, a la virgule pres, comme si elles avaient ete ecrites par une meme main. Le constat n’est plus nouveau pour ceux qui nous lisent ici. Une main inconnue, malhabile, voire incertaine qui a l’air de peu s’embarasser a employer les mots adequats, les mots justes. Remarquez, faut bien qu’elles servent aussi a quelque chose ces parentheses!… ☺

    La sequence des evenements

    Une petite question au passage: si Allah tue les 70 israelites, pourquoi termine t-il ce verset par “afin que vous nous soyez reconnaissants?” Reconnaissants de les avoir ressuscites ou tues? Pour bien comprendre cette question, il faut poser la sequence des evenements de cet episode, que re-voici:
    1. Les Israelites demandent a voir Allah, afin qu’ils croient en Lui.
    2. Moussah accepte, ils le suivent..
    3. Allah leur envoie la foudre qui les tue tous sur le champ.
    4. Allah les ressuscite.
    5. Allah leur demande d’etre reconnaissants.

    Si cette sequence d’evenements vous parait logique, chez nous elle souleve pas mal de questions. Comme on l’a déjà dit , rien ne “colle” dans cette version, tout y “cloche”, et ce pour au moins les 3 raisons qui suivent:
    – Allah ne ressuscite pas les morts dans ce monde. Un principe de base vu plus haut.
    – Moussah accepte qu’ils le suivent. A l’arrivee Allah les tue. C’est pas coherent.
    – Allah les tue, les ressuscite pour ensuite leur demander de lui en etre reconnaissant: reconnaissant de quoi? Un peu “radicale” comme methode de conviction religieuse non?

    Tout ceci nous amene a croire que la version francaise de cet episode ne traduit ni la tettre ni l’esprit du texte coranique original. C’est ce que nous allons tenter d’expliquer maintenant.

    Des traductions mot a mot, erreurs comprises!

    Voici le verset en question dans sa version originale, en Arabe :

    ٱلتَّوَّابُ ٱلرَّحِيمُ ﴿٥٤﴾وَإِذْ قُلْتُمْ يَٰمُوسَىٰ لَن نُّؤْمِنَ لَكَ حَتَّىٰ نَرَى ٱللَّهَ جَهْرَةًۭ

    فَأَخَذَتْكُمُ ٱلصَّٰعِقَةُ وَأَنتُمْ تَنظُرُونَ ﴿٥٥﴾ثُمَّ بَعَثْنَٰكُم مِّنۢ بَعْدِ مَوْتِكُمْ

    لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ ﴿٥٦﴾وَظَلَّلْنَا عَلَيْكُمُ ٱلْغَمَامَ وَأَنزَلْنَا عَلَيْكُمُ ٱلْمَنَّ

    Phonétique : 2 : 55. Wa-ith qultum ya moosa lan nu/mina laka hatta nara Allaha jahratan faakhathatkumu alssa’iqatu waantum tanthuroona

    -Premier mot et premiere possible erreur d’interpretation

    ٱلصَّٰعِقَةُ

    Selon les interpretations classiques du Coran (appelees tafsirs), le mot arabe assa’ikatou (tire du verset du dessus) signifierait quelque chose comme “le coup de foudre”, celui de la tempete. En gros les Banou israil auraient pris un éclair sur la tete.

    Que disent les dictionnaires de l’Arabe Coranique?

    Dans son célèbre “Dictionary of the Holy Qur’an” (1), le linguiste Abdul Mannan ‘Ummar nous explique qu’en plus de signifier une calamite destructrice et la mort, le mot sa’ikatou signifie aussi punir, chatier, mais aussi, chose tres interessante, ce mot renvoie aussi a l’evanouissement, la perte de connaissance, le choc mental, comme quelqu’un qui serait choque, abassoudi, aujourd’hui on aurait dit “sonne”.

    La voici la definition de assa’ikoune: s’evanouir suite a un trop gros choc, comme celui produit par le bruit d’un coup de foudre. Cette interpretation n’est pas exclusive a Abdul Mannan Ummar, d’autres savants de l’Islaam, tel le Sheikh Mohammad Ali, qui aura retenu la meme interpretation dans son ouvrage “The Holy Qur’an, Arabic Text, English Translation and Commentary” (Le Saint Coran, texte arabe, traduction et commentaires en anglais”) (2)

    Resumons: le mot sa’iqatou ne signifie pas seulement coup de foudre, il renvoie aussi a la perte de connaissance. Gardez bien cette idee, on en aura besoin plus loin, rassurez-vous, sans coup de foudre a l’arrivee! ☺

    – Deuxieme mot et possible erreur d’interpretation

    مَوْتِكُمْ

    Tous les arabophones vous diront sans hesitation que “Mawtiqoum” signifie “votre mort”. La base du mot, “mawt”, signifiant mort. Ca c’est pour la traduction dite de “la rue Arabe”, celle donnee par tout Arabophone. Mais qu’en est-il de l’Arabe Coranique? Quels sens le Coran donne t-il au mot mawt? Seulement Mort? Et bien la aussi, il semblerait bien que la rue Arabe ait encore pris le dessus sur l’Arabe Coranique. Retournons donc a nos dicos.

    Pour le Professeur Abdul Mannan Ummar, Mawt signifie aussi reprendre ses esprits, comme s’il s’agissait d’une petite mort spirituelle, selon lui, la racine meme du mot, le fameux “mawt” qui signifie d’abord “mort” renvoie en fait a une multitude de sens dans le Coran avec autant de variantes qu’aurait le mot “vie”: ici il est question de perte de force, perte de sens, physique, moral, perte de vigueur, degenerescence physique, intellectuelle, morale, etc. Bref, dans le langue du Coran, Mawtiqoum ne veut pas seulement dire “votre mort”, mais bien plus que ca. Ca peut aussi vouloir dire “votre perte de conscience”, une interpretation egalement reprise par le Sheikh Mohammad Ali dans sa traduction du Coran en anglais citee au dessus.

    Que faut-il deduire des definitions du dessus? Qu’il ne faut pas deranger l’ordre etabli des tafsirs classiques? Qu’il faudrait garder ces explications bien cachees dans les pages de leurs dictionnaires respectifs, au fond des etageres de l’Histoire des religions?

    Et bien non, nous les dicos d’Arabe coranique on les sort, on les lit, on les compare, et surtout, on s’en sert pour mieux lire notre livre saint, le Coran. Et si on tentait un petit jeu? Les mots, c’est aussi fait pour ca non? Et si on tentait une interpretation du verset 55 sur la base des explications du dessus, quel en serait le resultat? Ca vaut le coup d’essayer non? Et bien voici ce que donnerait cette interpretation “alternative”…

    Une traduction alternative de l’episode des 70 Israelites

    Cette traduction “alternative” donnerait quelque chose comme ceci: “55. Et quand vous dites(*): Oh Moussah, nous ne croirons jamais en toi jusqu’a ce que l’on puisse voir Allah de facon manifeste, la punition vous fut alors infligee tandis que que vous la regardiez s’abattre sur vous. 56. Puis nous vous relevames de votre stupeur afin que vous nous remerciiez.”

    C’est pas pareil, en effet. C’est surtout moins violent, pas de morts, au pire un gros choc, puis le reveil, on sent meme la compassion, vous ne trouvez pas? Ca tombe bien, car c’est bien de compassion dont il est question dans les versets qui precedent ce passage (verset 54) mais aussi ceux qui le suivent (verset 57). Jugez-en par vous-memes:

    – Verset 54:{54. Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple: «Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»… C’est ainsi qu’Il agréa votre repentir; car c’est Lui, certes, l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux!} (Coran; S2: V54)

    – Verset 57: {57. Et Nous vous couvrîmes de l’ombre d’un nuage; et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles: – «Mangez des délices que Nous vous avons attribués!» – Ce n’est pas à Nous qu’ils firent du tort, mais ils se firent tort à eux-mêmes.} (Coran; S2:V57)

    L’importance du champ lexical

    L’episode des 70 Israelites se situe tres precisement entre un verset (54) ou il est question de compassion, de repentir, de misericorde d’Allah pour aboutir, a sa fin, verset 57, sur la Bonte et la Generosite d’Allah qui les couvre d’un nuage clement avant de les rassasier d’un repas delicieux servi sur un plateau divin, “naturellement”… Les veinards, ils n’auront qu’a se pencher pour se servir! ☺

    En prenant compte de ce champ lexical fait de Compassion et de Misecorde divine, comment et pourquoi vouloir voir des morts, 70 morts au total, au beau milieu, en plus des Israelites, les favoris de Dieu, tous tues d’un coup de foudre, puis ressuscites, avant qu’Allah ne leur ouvre les portes de sa Clemence divine… Oui, le champ lexical donne tout faux a l’interpretation classique des versets 55 et 56 selon lesquels nos Israelites seraient morts foudroyes et ressuscites.

    Meme la Bible etait claire au sujet de nos 70 israelites, au livre de l’Exode, Chapitre 24, comme on peut le lire dans les deux versets suivants (3):

    {1Puis il dit à Moïse : monte vers l’Eternel, toi et Aaron, Nadab et Abihu, et soixante et dix des Anciens d’Israël; et vous vous prosternerez de loin. 2Et Moïse s’approchera seul de l’Eternel, mais eux ne s’en approcheront point, et le peuple ne montera point avec lui.}

    Un peu plus loin, versets 9 a 11: { 9Puis Moïse, Aaron, Nadab, Abihu, et les soixante et dix Anciens d’Israël montèrent; 10Et ils virent le Dieu d’Israël, et sous ses pieds comme un ouvrage de carreaux de saphir, qui ressemblait au ciel lorsqu’il est serein.11Et il ne mit point sa main sur ceux qui avaient été choisis d’entre les enfants d’Israël; ainsi ils virent Dieu, et ils mangèrent et burent.}

    D’autres versets coraniques qui traitent du groupe des 70.

    Sourate Al A’raf: {155. Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit: «Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs(18).} (S7:V155)

    Sourate al A’raf: {171. Et lorsque Nous avons brandi au-dessus d’eux le Mont, comme si c’eût été une ombrelle. Ils pensaient qu’il allait tomber sur eux. «Tenez fermement à ce que Nous vous donnons et rappelez-vous son contenu. Peut-être craindrez vous Allah»(22).} (S7:V171)

    Supplications, Compassion, admonestations, Pardon, Crainte d’Allah, ou sont l’effroi, la mort, les ressuscites dans ces deux autres versets qui traitent pourtant du meme episode suppose fatal a nos israelites? Nulle part, car Allah ne les a pas tues, contrairement a ce que les interpretations classiques ont faire dire au texte coranique. La seule question qui reste est donc de savoir d’ou vient cette idée de vengeance divine et de mort collective. Une idée qui ne figure nulle part dans les diverses versions de la Bible lues jusqu’ici. Si quelqu’un a une idée la-dessus, qu’il nous fasse signe!

    Voila Sherazade ou nous enmene l’etude des mots arabes du Coran: a une vision plus sereine de cet episode ou personne ne meurt foudroye par un éclair mais simplement sonne par un terrible grondement de tonnere. Comme tu le vois, l’interpretation de ce passage a besoin d’un grand depoussierage.

    Apres avoir vu le Groupe des 70, interessons-nous a present aux idolatres du veau d’or, ce peuple dont Sherazade nous dit que “beaucoup ont été exécutés pour avoir adoré le veau d’or”..

    B/ L’episode des idolatres

    C’est la meme question que celle posee au sujet des 70 Israelites: y a t-il reellement eu mort d’homme au retour de Moussah AS? Allah aurait t-il sanctionne l’idolatrie par l’epee? Qui plus est une epee portee par les siens? Compte tenu des interpretations alternatives formulees au dessus, la question nous parait legitime ici aussi, ne serait-ce que pour donner une petite chance de survie a nos Israelites adorateurs du veau d’or, puisqu’eux, apparemment, n’auraient pas eu droit a la resurrection!

    D’abord le verset du Coran traduit en francais, ou l’on retrouve notre mysterieux traducteur “officiel” qui ne veut toujours pas dire son nom. Allez sur des sites comme http://www.al-hamdoulillah.com ou bien http://www.islam-fr.com – des sites tres bien faits par ailleurs – et vous tomberez sur la traduction qui suit, mot a mot, a la virgule pres et bien evidemment a la parenthese près:

    { 54. Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple: «Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»… C’est ainsi qu’Il agréa votre repentir; car c’est Lui, certes, l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux! } (Coran; S2:V54)

    Ouvrons la parenthese: il fait quoi ce [rappelez-vous] en intro, et puis ce “donc” après “tuez”, ils sont vraiment dans le texte original ces mots? Et “les coupables”, ils viennent d’ou ceux-la? Du chapeau magique du traducteur? Fermons la parenthese, ca vaut mieux! ☹

    Sherazade avait raison, d’apres cette traduction bien francaise, pas de chance pour nos Israelites idolatres, la sentence est claire et ne laisse aucun doute: Allah ordonne aux Croyants de les passer par l’epee, bref de les tuer. C’est dans le texte, Allah ne leur epargne pas la douleur de l’execution, ni chez les idolatres ni chez les Croyants. Ici pas de miracle divin, nos Croyants vont devoir tuer leurs proches de leurs propres mains! Et ne comptez-pas etre ressuscites, c’est pas le bonne episode!

    Cette interpretation ne vous pose pas un probleme de conscience vous? Elle vous satisfait? Ce peuple vient juste de fuire leur Misr oppresseur et decadent, laissant leurs biens derriere eux, parfois meme leurs familles. Puis, dans une scne oh combien dramatique, ils ont vu Pharaon les rattraper dans leur fuite avant que ce dernier ne finisse emporte par les flots, par un ennieme miracle d’Allah Le Protecteur. Et maintenant ce meme Dieu demande a ses fideles de tuer ceux parmi eux qui ont sombre dans l’idolatrie. Comment pensez-vous que les Croyants aient pris cet ordre d’execution? Positivement? Aveuglement? Et puis ces idolatres? Dans la resignation? Genre si c’est Dieu qui le veut, et bien ma foi, vas-y mon frère, porte le ton coup, mais porte le bien je t’en supplie, “pour l’Amour de Dieu”…

    Comme pour le Groupe des 70, cette histoire ne tient pas debout, meme si le scenario parait tres porteur, il est trop mal ficele, meme un petit Tarantino assoife de sang et en mal de gloire hollywoodiennee n’en voudrait pas. Trop d’incoherences, a plusieurs niveaux, car comment expliquer que les idolatres doivent finir executes, en plus par leur propres frères, soeurs et parents quand peu de temps avant ils fuyaient tous ensemble leur Misr après y avoir tout laisse derriere eux, tout ca nous pour l’amour de Dieu? Comment reconcilier ces deux scenes? Meme l’imaginer nous est difficile.

    On va donc revenir au texte coranique dans sa version arabe dans l’espoir que la langue du Coran nous reconcilie avec notre conscience, notre foi et qu’elle offre aussi une petite lueur d’espoir a nos Israelites, pas les Croyants, les idolatres bien sur! ☺

    Dans sa version arabe, le verset 54 donne ceci:

    ٱلْكِتَٰبَ وَٱلْفُرْقَانَ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ ﴿٥٣﴾وَإِذْ قَالَ مُوسَىٰ لِقَوْمِهِۦ يَٰقَوْمِ

    إِنَّكُمْ ظَلَمْتُمْ أَنفُسَكُم بِٱتِّخَاذِكُمُ ٱلْعِجْلَ فَتُوبُوٓا۟ إِلَىٰ بَارِئِكُمْ فَٱقْتُلُوٓا۟

    أَنفُسَكُمْ ذَٰلِكُمْ خَيْرٌۭ لَّكُمْ عِندَ بَارِئِكُمْ فَتَابَ عَلَيْكُمْ ۚ إِنَّهُۥ هُوَ

    ٱلتَّوَّابُ ٱلرَّحِيمُ ﴿٥٤﴾وَإِذْ قُلْتُمْ يَٰمُوسَىٰ لَن نُّؤْمِنَ لَكَ حَتَّىٰ نَرَى ٱللَّهَ جَهْرَةًۭ

    “Fa Aktoulou Anfousakoume”

    Le passage-cle de la traduction francaise: “Tuez donc les coupables vous memes” renvoie ici a “fa Aktoulou Anfousakoume” qui s’ecrit ainsi:

    فَٱقْتُلُوٓ ا۟ أَنفُسَكُمْ

    Maintenant faites cette experience, appelez un ami Arabo-Musulman qui parle correctement l’arabe et posez lui cette question “que signifie, en arabe, l’expression Fa aktoulou anfousakoum”? Il vous dira bien-sur que fa aktoulou anfoussakoume signifie tuez-vous vous-memes! Suicidez-vous, c’est bien ca oui! Faites vous hara-kiri! En tous les cas c’est la version “rue Arabe”: suicidez-vous!

    Quittins cette rue arabe et essayons de trouver la bibliotheque coranique la plus proche: qu’en est-il de l’interpretion plus elaboree de ce passage du Coran? Cette fois-ci a partir d’une approche basee sur l’etude des mots, sur leur syntaxe, sur le champ lexical du verset du dessus? Et bien voici ce qu’on trouve dans ces dicos du Coran:

    “Aktoulou” ne signifie pas seulement “tuez”

    La racine du mot, “K-T-L” (ou qatala), ne renvoie pas toujours au sens litteral de “tuer”. Qatala signifie aussi mener une guerre, combattre l’ennemi, sans ne jamais baisser les bras, jusqu’au bout, sans relache. L’idee essentielle qui se degage des 170 emplois de ce mot dans le Coran (3 est bien celle d’un combat sans relache. Retenez bien cette idée centrale, elle est essentielle pour comprendre le mot qui suit, “anfousakoume”.

    “Anfoussakoume” ne veut pas seulement dire “vous-memes”

    A la surface, Anfoussakoume signifie “soi-meme”. La racine de ce mot, c’est a dire “nafs”, renvoie pourtant a un sens plus profond, a une multiples de subtilites semantiques, bref, nafs a un sens bien plus large qu’un simple “soi-meme”. En effet, tous les arabophones connaissent le mot nafs, la personne ou “nafsi” qui signifie “moi-meme”. Mais nafs veut aussi dire l’esprit, le (profond de) soi, le desir interieur, la passion. Le mot nafs renvoie aussi a l’ame, mais cette partie de l’ame dont on aimerait bien se debarasser, cette petite voie qui nous fait glisser vers notre nature animale. Le nafs empeche l’etre humain de s’elever dans sa dimension humaine, il le plaque au sol, on parle donc ici des instincts humains, des pulsions physiques qui plombent l’etre humain dans sa dimension animale. C’est ca le nafs, cette partie de soi qui nous ramene vers le bas.

    Chez les Isrealites restes avec Haroun, on imagine que cette petite voix leur dire quelque chose comme: “Un Dieu qu’on ne voit pas, a quoi ca sert??? Il est ou ce Dieu de Moise? On ne le verra donc jamais ce Dieu nous? Et si toi, Oh Peuple prefere de Dieu, tu te faisais ton propre Dieu? Un Dieu que tu puisses toi-meme concevoir, donc voir, a l’image des croyances ancestrales de ton Peuple, c’est a dire a l’image d’une belle vache, jaune oui comme tes aieux les ont toujours aimees: une belle vache jaune qui aurait la couleur de l’or”… La suite vous la connaissez.

    Vous pensez qu’on est alle trop loin? Pas vraiment, car les Banou israil ont toujours eu une grande faiblesse pour les belles vaches, si possible couleur jauneatre, certains la voient meme rousse, c’est vachement plus realiste.. (desole) (4). Ces vaches, les Rabbins Israelites les ont toujours “adorees”, c’est meme pour ca qu’Allah y consacre le plus grand chapitre du Coran: pour regler cette question une bonne fois pour toute avec cette croyance, c’est pourquoi il leur demande d’aller la chercher cette vache, de bien la choisir, et une fois qu’ils l’auront trouve cette vache, Allah ordonnera a nos Banou Israil de la tuer cette vache, comme pour symboliquement tuer leur Dieu. C’est aussi ca le sens de la sourate La Vache. De ce point de vue on a quand meme l’impression que ce veau d’or n’aura jamais totalement disparu depuis… Mais la on s’eloigne, revenons a nos idolatres.

    “Fa aktoulou Anfoussakoum”, vous l’aurez compris, est un ordre d’Allah qui s’adresse directement aux idolatre. Allah leur ordonne de se reprendre, tres serieusement, de combattre une bonne fois pour toutes les croyances et pulsions primitives qui les habitent. Allah leur demande de mener un vrai combat, sans relache, contre leur nafs. C’est comme cela qu’il faut comprendre “Fa aktoulou anfoussakoume”. Enonce a l’heure de la revelation du Coran, c’est un message qu’Allah envoie, par la voix de son Prophete Mouhammad SAWS, aux idolatres Mecquois qui rejettent le message Monotheiste.

    Vu sous cet angle, voici comment on pourrait traduire d’une maniere “alternative” ce verset:

    { 54. Et lorsque Moïse dit à son peuple: «Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, annihilez vos pulsions: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»… C’est ainsi qu’Il agréa votre repentir; car c’est Lui, certes, l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux! } (Coran; S2:V54)

    Oui, la parenthèse d’intro a “dégagé”, ca donne un bien meilleur rendu au texte.

    Contrairement a la version classique (celle des parentheses) qui paraissait statique, car strictement liee a l’idolatrie des banou israil, cette lecture plus dynamique du texte coranique la rend quasi intemporelle. Dans cette version Allah s’adresse a tous ceux qui ont du mal a surmonter leur “nafs”, Il s’adresse nous tous, comme si ce fameux veau d’or avait lui aussi traverse les siecles et les espaces…

    Pourquoi les interpretations classiques ont-elles traduit fa aktoulou anfoussakoum par “Tuez donc les coupables vous memes”? N’etaient-ils pas eux-memes arabophones? Pourquoi une telle distortion entre le sens du texte coranique et les interpretations qui ont ete faites de ce passage? Les auteurs de tafsirs avaient-ils un probleme avec l’arabe du Coran??? Compte tenu du poids et de la portee de la question, on va laisser cette question ouverte, comme une large porte entrouverte oui, suffisamment entrouverte pour laisser passer la petite explication qui suit…

    Un episode biblique refute par le Coran

    L’Histoire des idolatres qu’Allah ordonne de tuer est connue des Chretiens, elle fait reference au peuple de Levi. Faites une recherche Gougueule “peuple de Levi + massacre + Moise, et l’histoire de cet episode biblique se deroulera a vous. Pour la resumer, voici le passage en question, Livre de l’Exode Chapitre 32:

    { 27Il leur dit: Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël: Que chacun de vous mette son épée au côté; traversez et parcourez le camp d’une porte à l’autre, et que chacun tue son frère, son parent. 28Les enfants de Lévi firent ce qu’ordonnait Moïse; et environ trois mille hommes parmi le peuple périrent en cette journée. 29Moïse dit: Consacrez-vous aujourd’hui à l’Eternel, même en sacrifiant votre fils et votre frère, afin qu’il vous accorde aujourd’hui une bénédiction. } (Sainte Bible, Exode C32:V27-29)

    Vous avez bien lu, 3000 israelites viennent d’etre tues par leurs parents, sur ordre de “l’Eternel”. Ce massacre n’est pas tire du Coran, mais bien de la Bible.

    Cette confusion ne vient pas de Sherazade, oh non, on ne lui jetera pas la pierre, la faute revient aux interpretations dites “classiques” du Coran ou “fa aktoulou anfoussakoume” signifie encore aujourd’hui, en 2017, “Tuez donc les coupables vous memes”. Une traduction qui ne vaudrait pas grand chose sur la copie d’un etudiant d’Arabe litteral, mais qui aura pourtant a reussi a traverser des siecles de culture dite “Arabo-Musulmane”!

    Vous l’aurez compris, cette explication de texte – francais et arabe – etait necessaire. Elle etait longue aussi, aussi va t-il falloir maintenant la conclure, mais avant cela, un petit point de semantique ou on va parler du champ lexical des passages du dessus. Il semblerait bien en effet que si l’on peut degager un champ lexical commun aux versets cites plus haut, que ce soit au sujet du Groupe des 70 ou des idolatres du Veau d’Or. En effet, il appparait clairement que ce champ lexical releve du Pardon et de la Compassion d’Allah.

    Un champ lexical du Pardon et de la Compassion divine

    Pour faire simple, on peut dire que le champ lexical c’est ce a quoi l’ensemble des mots et des expressions d’un texte font penser. C’est l’idee, l’impression qui s’en degage, sur la base de l’etude des mots. Or, quand on lit les versets qui nous ont interesse dans cette etude, il s’avere que nulle part Allah ne laisse entrevoir de la colere qui aboutirait a une forme de vengeance collective fatale.

    Meme s’il est question de punition divine, l’idee principale qui ressort de ces passages tient a la compassion divine. C’est en tous ca ce qui resort des mots “repentir”, “accueillant”, “misericordieux” rencontres au verset 54 des idolatres.

    L’episode des 70 qui voulaient voir Allah se termine quant a lui par une invocation / supplication (dou’a) que Moussah AS adresse a Dieu, en ces termes, tres clairs: { “Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs(18). } (S7:V155)

    Conclusion

    Vu la longueur de ce “commentaire”, resumons-le ici en guise de conclusion:

    1) Les 70 zeles qui demandent a voir Allah ne meurent pas, ils prennent simplement “un gros coup sur la tete”, le choc emotionnel est si fort qu’ils s’evanouissent. Allah les reveille et les rassure sur leur sort. Il n’a donc pas besion de les ressusciter, ce que confirme l’etude approfondie de la traduction francaise et du texte Coranique. De toute facon Allah ne ressuscite pas les morts dans ce monde, c’est un principe qu’il edicte Lui-meme dans le Coran.

    2) Les idolatres du veau d’or ne meurent pas non plus, car Allah ne les fait pas tuer, Il leur commande simplement de combattre leurs basses pulsions, leur nafs, avant de leur rappeler qu’il est Le Pardonneur. C’est ce que nous revele l’etude poussee du texte Coranique dans sa langue d’origine, l’Arabe. Cet episode n’etant pas coranique mais biblique, on pourra en deduire que le Coran est venu retablir la verite sur leur sort.

    3) Le champ lexical des deux evenements du dessus renvoie essentiellement aux notions de punition suivies de pardon, de compassion, de misericorde d’Allah.

    4) Que conclure des points du dessus, si ce n’est que la punition divine n’a de sens que si elle vise a ameliorer la condition et le destinee des ceux qui ont faute. Allah ne punit pas pour punir, comme pour montrer Sa force, car absolument tout lui appartient. Il punit pour qu’on se rappelle a lui, pour qu’on se repente. Prise dans ce sens, la punition ne sert qu’a donner une ennieme chance. En fait le message transversal qu’on peut lire tout au long de ces passages c’est qu’en Islaam comme dans le christianisme pur, existe toujours cet espoir de redemption divine, et donc que le desespoir n’a pas sa place dans le Monotheisme pure. Le Coran ne nous rappelle t-il pas qu’Allah est “Clement et Misericordieux”, en introduction de chaque sourate, c’est a dire au moins 114 fois!

    Pour terminer (pour de bon) cette demonstration, il faut revenir au Coran, verset no. 153 de Sourate Al Nissah (Les Femmes) qui resume “parfaitement” ces 4 derniers points:

    {Les gens du Livre te demandent de leur faire descendre du ciel un Livre. Ils ont déjà demandé à Moïse quelque chose de bien plus grave quand ils dirent: «Fais-nous voir Allah à découvert!» Alors la foudre les frappa pour leur tort. Puis ils adoptèrent le Veau même après que les preuves leur furent venues. Nous leur pardonnâmes cela et donnâmes à Moïse une autorité déclarée.} (Saint Coran; S4:V153)

    Et Allah sait le mieux.

    Qu’Il nous guide dans “la voie droite”, “Sirrate al Moustaqime”!

    La Huppe
    _________________
    (*) “Dites” est ici employe au passé simple.
    (1) “Dictionary of the Holy Qur’an”, Abdul Mannan ‘Ummar, ed. Encyclopedia of Islam
    (2) “The Holy Qur’an, Arabic Text, English Translation and Commentary” de Maulana Mohammad Ali
    (3) http://saintebible.com/mar/exodus/24.htm
    (4) https://www.youtube.com/watch?v=Obx4J8xsGAc

    J'aime

  16. Salaam a tous,

    Les citations qui devaient apparaitre en arabe et en francais dans mon commentaire du dessus ne sont pas passees lors de la validation de mon post, le rendant incomprehensible.. C’est des captures d’ecran de passages du Coran en Arabe et en francais, SOS! SOS!.. L’un de vous peut-il m’aider?? Merci d’avance..

    J'aime

  17. Salaam Sherazade!

    J’ai lu ton post du dessus ou tu proposes Yathrib (Medine) et le Hijaz comme destinations des Banou Israil, c’est ce que je pense aussi, ils ont tres bien pu finir leurs peregrinations dans le Hijaz. Ca confirme qu’ils venaient bien du Sud, de la chaine des montagnes Sarawat. ☺

    J’ai lu quelque part qu’entre Moussa AS et Mouhammad SAWS, on compte pas moins de 10 Prophetes parmi lesquels Dawoud AS, Souleiman AS, ‘Issa fils de Marie La Pure (dont il est toujours bon de rappeler cette qualite), pour n’en citer que quelques–uns.. Je pense que chacun d’eux aura eu a les “gerer” a sa facon cette elite des Israelites.

    Avec ‘Issa AS fils de Marie la Pure (Esau / Jesus), on peut localiser notre tribu dans la region d’Asir, these avancee par Kamal Salibi dans son fameux “La Bible est nee en Arabie”, sur le flanc Nord des montagnes Sarawat. Or c’est justement dans l’Asir que se trouvait jadis la ville historique de Najran ou se dressait nous dit-on la plus grande et la plus belle Eglise du Christianisme naissant (on parle meme de cathedrale) celui des Nassariyines (premiers Chretiens). Comme toujours, l’elite des Banou Israil rejettera le message d’Allah, cette fois-ci jusqu’a manigancer la mort de Son Prophete!… Enfin, si je raconte ca, c’etait juste pour les situer sur la carte, dans l’Asir, pas pour dire qu’ils se sont plantes de personne, sur la croix.. (oups!)

    On pourrait aussi penser que certains d’entre eux sont alles s’installer dans le Nord-Ouest de l’Arabie, la region cotiere qui va d’Oman au port de Basra (Irak actuel), cet espace geographique dont les anciens geographes Arabes nous disent qu’elle s’appelait a l’epoque Bahraini, qui signifie « les deux mers”, on est bien d’accord..

    Certains Grands geographes Arabes dont Hammadani et Bakri affirment que les anciennes routes marchandes entre ces deux zones cotieres, Mer rouge et Bahraini, (d’une duree d’un mois a dos de chameau) furent tres actives en Arabia Felix.. Et puis faut-il le rappeler ici, cette partie de l’Arabie, le Najd, n’a pas non plus tres bonne reputation dans l’eschatologie islamique (voir autre article du site sur le Game of the thrones des Banou Kalb). Tout ca pourrait faire croire qu’une partie de nos Banou Israil ont tres bien pu finir leur course du cote de ces “Emirats Britanniques du Golfe!” ou les qiblas mentales des elites locales pointent etrangement vers les magasins Harrods de Londres..

    Petite precision: les archeologues ont retrouve beaucoup de vestiges d’anciens monasteres Chretiens dans le “Bahraini”. Avec l’avenement du Christianisme, il semblerait que cette region ait connu un certain essor economique lie au commerce des perles.. Les perles, la joaillerie, ca te fait penser a qui toi Sheazade? Sotheby’s ou Place Vendome? ☺

    Il ne faut pas perdre de vue non plus deux evenements majeurs qui chacun leur tour vont secouer la destinee des Israelites: les campagnes assyrienne et babylonienne qui vont les disperser encore plus loin puisqu’ils finissent quand meme a mille lieux de leurs terres d’origine. On trouve bien de grandes communautes Juives en Iran… On en trouve meme en Inde, situees autour de la ville de Cochin, ou des communautes juives disent descendre des banou Israil.

    Et on pourrait continuer comme ca encore plus loin, tres loin meme vers l’Est, jusqu’au Japon meme! Non c’est pas une blague, juste un secret imperial mal garde.. La Verite finit toujours par vaincre, c’est la une Sounnah (regle infaillible) d’Allah.. Cote Ouest les secrets de famille sont moins bien gardes, il suffit juste de lire l’histoire de quelques familles sefarades d’Afrique du Nord pour s’en convaincre: a croire que l’exil babylonien a eu lieu avant-hier…

    Concernant cet itineraire des Banou Israil, j’ai deux questions qui me taraudent encore aujourd’hui: une assez lourde de sens, l’autre plus legere. Les deux ont leur place ici:

    Question 1: Comment faut-il interpreter la deuxieme partie du passage coranique suivant (sourate “Banou Israil”)?

    { “103. [Pharaon] voulut donc les expulser du pays. Alors Nous les noyâmes tous, lui et ceux qui étaient avec lui. 104. Et après lui, Nous dîmes aux Enfants d’Israël: «Habitez la terre». Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en foule.} (Saint Coran; S17:V103-104)

    La question c’est: Le passage “habitez la terre” au verset 104, fait reference a quelle terre???

    Dans la version originale du texte, en arabe, “habitez la terre” se lit “Asskounou al ardha”, qui veut bien dire habitez la terre, occupez la, elle est a vous, bref, elle vous revient. La ou ca pose probleme, c’est que dans le verset d’avant (No.103), Allah emploie le meme mot “Ardh” mas cette fois-ci pour designer la terre de Fir’aoun! Aie..

    Lu en arabe, ce passage dit ceci: “103. Puis il voulut les chasser de la terre, alors nous l’avons noye lui et les siens. 104. Et plus tard nous commandames au Banou Israil d’habiter la terre.”

    Il ne vous posent pas un probleme ces deux versets, vous?

    Pour preuve que ce passage pose de serieux problemes aux commentateurs classiques du Coran, le traducteur “francais”, n’a rien trouve de mieux, lui, que de l’esquiver cette question. Gros malin qu’il est, il aura bien pris soin d’utiliser deux mots differents pour traduire cette “ardh”: ce qu’il traduit par pays au verset 103 devient une terre au verset 104. Tout ca alors que le Coran emploie le mot “ardh” dans les deux cas!

    Verset 103: “Fa arada an yastafizzahoum minal ardhi”
    Verset 104: “Asskounou al ardha”

    Pourquoi employer deux mots differents en francais alors que le texte sacre en arabe n’en emploie qu’un seul, ardh? Serait-ce que la langue Arabe soit soudainement devenue imprecise et incomplete, donc ‘ajamie, et que le Francais soit devenu la langue pure, c’est a dire ‘Arabiyya? ☺

    Si on lit bien le passage coranique du dessus dans sa version arabe, Allah nous dit qu’Il a donne la terre de Firaoun a nos Banous Israil. Vu sous cette angle, on comprend mieux le coup de passe-passe semantique de notre traducteur francais. Finalement il commence serieusement a nous plaire celui-la, on va donc lui dire ce que nous on pense de tout ca!..

    En realite notre traducteur francais a un “petit souci”: s’il emploie le mot “terre” dans les deux versets, le lecteur francophone posera la question de savoir si Allah a donne la terre de fir’aoun a nos Banou israil. Et alors, vous me direz, c’est quoi le probleme? Le probleme, c’est que les interpretations classiques veulent que les Banou Israil aient fui l’Egypte, or, si Allah leur commande de recuperer les terres de Fir’aoun, ca voudrait dire que les Israelites ont gouverne, a un moment donne l’Egypte. Rien que ca oui. Ca y est? Maintenant vous le voyez le gros probleme??

    Mon impression c’est que ces deux versets signifient qu’Allah a donne Misr aux Banou israil. Misr n’etant bien entendu qu’une petite citadelle situee quelque part dans la region du Sud Ouest de l’Arabie, le long des routes marchandes, l’hypothese devient alors plausible. Et puis et puis rappelez-vous, quelques generations plus tard, un enfant est jete dans un puit, des caravaniers le sauvent, avant d’en faire quelque “maigre profit” au marche du Misr suivant… Relisez ces passages (coraniques) de la vie de Youssef AS, et vous verrez, combien cette hypothese tient bien la route…

    La deuxieme question est plus legere, disons qu’elle est bete, meme si au final elle me pose de serieux problemes de reflection.

    Cette question je la dedicace a Tono Tony (Salam!), car a chaque fois que je me la suis posee cette question,“elle m’a tuer”… ☺ Fais gaffe mon ami, elle tue vraiment celle-la, aussi j’espere malgre cela avoir ton opinion… ☺

    Question 2: Comment un peuple peut-il “errer” dans un endroit grand comme la Peninsule Arabique pendant quarante longues annees?

    Quarante piges!!! Quarante balais!!! Ca fait long ca non??????? C’est bête comme question je sais bien, c’est pourtant celle que je me pose le plus au fur et a mesure que j’etudie leurs peregrinations! Tu me diras aussi, des questions bêtes, venant de La Huppe, rien de bien surprenant! ☺

    Donne moi ton avis, il m’interesse! Sherazade, Cid, les autres, vos avis (si vous en avez) m’interessent aussi.

    Conclusion

    Etudier les Banou Israil a travers une loupe a deux verres, historique et geographique comme tu l’as propose Sherazade ne peut etre que benefique, ne serait-ce que pour tenter de situer certains evenements importants du monotheisme pure, donc tout le merite t’en revient. Je pense que si Allah prend le soin de nous raconter les peregrinations de ce peuple dans le sens du detail, au mot coranique (sans s) pres, c’est que cette destinee devrait nous interpeler.

    Les lecteurs du Coran doivent donc bien comprendre cette histoire s’ils ne souhaitent finir comme nos Banou Israil, car tourner en rond pendant quarante longues annees, autant dire une eternite, meme symbolique, au beau milieu de la Grande Histoire du Monotheisme pure, triste sort tout de meme pour un peuple qui se croyait “Elu”… Surtout quand on sait qu’il leur suffisait juste de suivre un chemin un peu droit pour s’en sortir… Tous ceux qui se sont perdus un jour, physiquement ou spirituellement, connaissent cette regle.

    Chere Sherazade, chers Tono Tony, Cid, Poutchino, Jalil et tous les autres qui ont une sainte horreur de tourner en rond au beau milieu de nulle part, surtout a l’heure ou la planete entiere semble lancee dans la spirale talmudique “moderne”, qu’Allah nous guide sur La Voie Droite, Le “Droit Chemin”, “Sirate Al Moustaquime” dont Il nous dit, des la premiere Sourate du Coran – Al Fatiha, L’Ouverture – qu’elle nous comblera de Ses faveurs et nous evitera Sa “colere”…

    Sourate Al fatiha (l’Ouverture) traduite en Francais, lisez-la jusqu’au bout svp:

    1. Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    2. Louange à Allah, Seigneur des mondes.

    3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

    4. Maître du Jour de la rétribution.

    5. C’est Toi seul que nous adorons, et c’est Toi seul dont nous implorons secours.

    6. Guide-nous dans le droit chemin,

    7. Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

    Amine..

    Wassalam!

    J'aime

  18. @ La Huppe,salam,

    Mon cher Houd Houd ami et frère c’est toujours un plaisir de te lire , la paix et les bénédictions d’Allah swt sur toi.

    Excellente question, comment imaginer tout un peuple errer dans le désert pendant 40 ans alors qu’ils leur suffisait tout simplement de longer la côte…et bien figure toi que c’est aussi une question que je me suis posé et il y’a longtemps déjà…

    Le chiffre 40 occupe une place importante en Islam au même titre que le chiffre 7, on ne parlera donc pas d’Ali Baba et les 40 voleurs ou encore du CAC40 🙂 , on va rester sur les saintes écritures , le déluge à l’époque de Noé (as) aurait aussi duré 40 jours et 40 nuits…Muhammad (saw) a eu la révélation à l’âge de 40 ans , Le règne de David sur Israël dura 40 ans, de même que le règne de Salomon à Jérusalem. (1 R 2,11 et 11,42; 2 Ch 9,30), Les 40 années de repentir d’Adam après sa prévarication…Le nombre 40 est employé 98 fois dans la Bible….

    Revenons en à Moussa (as) ;

    Moussa (as) partit pendant 40 nuits à la rencontre de Dieu pendant lesquelles les hébreux se faisaient du tort en adorant le veau en or (Sourate 2, Verset 51 ; sourate 20, verset 88).

    Moussa (as) et son peuple sont condamnés à errer 40 ans dans le désert.

    Selon la Bible Moïse avait 40 ans lorsqu’il fut appelé par Dieu et qu’il tua un Égyptien, pour ensuite prendre la fuite dans le désert de Madian. Il garda le troupeau de Jéthro pendant 40 ans, en menant une vie de solitude, une vie patriarcale. Il demeura enfin 40 jours et 40 nuits au sommet du mont Sinaï avant de recevoir les tables de la Loi. (Ex 24,18)

    Ca fait beaucoup de 40 pour une seule et même histoire…

    Alors voilà une question en guise de réponse mon cher Houd Houd, doit on prendre ce chiffre au sens propre ou figuré ?

    Allah swt a crée le monde en 7 jours ? Ou en 7 périodes ?

    Les hébreux ont errer 40 jours, 40 mois , 40 semaines ou 40 ans dans le désert ?

    Voilà la question que je me pose sachant que les 7 jours de la Création ne sont pas le lundi, mardi, mercredi etc :), on sait qu’il a fallu des milliards d’années pour la création de l’univers tel que l’on connait aujourd’hui.

    Je n’ai malheureusement pas les moyens d’aller plus loin par manque de compétence , je ne suis pas un linguiste et je fais donc appelle à tes lumières et à celles de Sherazad, les spécialistes de la sémantique et de la traduction 🙂 pour nous expliquer le terme exact et donc le temps passé dans le désert par les hébreux.

    J’ai une deuxième hypothèse partant du principe qu’Allah swt fait ce qu’il veut , ils sont rentrés dans un multivers un peu comme le Dajjal sur son ile qui n’existe sur aucune carte…:) et paf !!! dans tes plumes :)…Bah wé… tu me connais , on finit en beauté avec un scénario à la Rod Serling 🙂

    Allahi hafdek akhi wa salam et salam à Sherazad 😉

    J'aime

  19. Salam tout le monde

    On entend souvent dans les films ou séries policière que, lorsque il y a un crime, vol, casse, etc….un policier, inspecteur, détective ou celui qui mène l’enquête, dire « il nous faut un début de piste », ou alors  » c’est un début de piste » etc….
    Dans un verset il est dit que Dieu a détruit tout ce que firaoun et ses sujets ont construit . Soit!
    Maintenant voyons cette Egypte où toute cette histoire d’exode, de firaoun de Moussa (as) eut lieu et voyons s’il reste un « souvenir » de ce firaoun.
    Hé bien hormis les pyramides, qui ont été construites bien avant firaoun, en effet il reste rien de ces vestiges laissés par firaoun Et là, nous avons la preuve que tout a été détruit, donc pour nous, profanes, l’histoire s’est bien déroulée en Egypte ou Misr, pour donner plus de consistance au pays, puisque cité dans le Noble Coran.
    Mais voilà, le coupable ou criminel laisse toujours un détail, une trace, une empreinte….bref, ce qu’on appelle : une piste !!!
    Où allons-nous trouver cette piste? en Egypte? Non! beaucoup plus loin et les Parisiens passent et repassent par ce lieu ou cette preuve, par milliers et matin et soir !!!
    Vous n’avez pas encore trouvé? Non, c’est pas la pyramide du Louvre, la «  »chose » qui nous intéresse est beaucoup plus visible, car très haute et elle se trouve à la Bastille, c’est l’Obélisque de Louxor !!!!
    C’est un obélisque « offert » à Napoléon 1er par le Pacha d’Egypte, Mohamed Ali, et c’est sous Louis Phillipe que cet obélisque a pris la mer vers Paris en l’an 1830, en Novembre.
    Mais d’où provient cet obélisque? On a dit d’Egypte ou de Misr. Oui, et alors?
    Alors, et c’est là que ça devient intéressant, il faut chercher louxor et la date de la création ou construction de cet obélisque.
    Chose aisée et avec des détails bien précis, puisque on nous donne même qui régnait à l’époque : un certain Ramsés II qui, selon leurs propres écritures, était contemporain de Moussa (as). Ce qui fait que firaoun ( Ramsés II) et Moussa sont ceux qui sont cités dans la tradition cultuelle et/ ou culturelle judéo-chétienne.
    Si tout a été détruit de ce que firaoun et son peuple ont construit et, hormis les pyramides, que faisait cet obélisque en Egypte en cette année de 1830 avant qu’il ne soit transféré vers paris? Capito?
    On va la faire simple: si cet obélisque n »‘avait pas été détruit c’est que, forcément, cela ne s’est pas passé en Egypte, mais ailleurs !!

    Nous avons poussé nos investigations encore plus loin, toujours en suivant ce début de piste. Si on tape « Mont Sinaï », ça nous mène tout droit au Sinai, ce grand désert qui se trouve, effectivement en Egypte ou Misr (-_-), en rabe on le nomme même  » djebel Moussa », mais le hic c’es le lieu Madyan où Moussa (as) a rencontré la famille de Jéthro ( ancien et nouveau testament) et là, ça coince.

    A suivre……

    J'aime

    1. @ Poutchino, aleyk salam,

      Un gros morceau comme pièce à conviction dans une enquête qui me tiens déjà en haleine.

      Le plus vieux monument de Paris ( Bar Isis) et pièce majeur dans l’axe de la Défense ;

      Temple de Louxor ou il ne reste plus que le gauche ;

      Un deal d’initiés…

      Vraiment curieux de connaitre l’origine de ce monument du diable et si on peut le retracer.

      Ce qui est certain et au même titre que les pyramides c’est leur antériorité aux pharaons qui n’ont fait que reprendre la sorcellerie de Nimrod qui lui habitait Babylone donc Bagdad…Voilà aussi et pourquoi les pierres dressées sont formellement interdites dans le Coran.

      J’ai donc cherché du côté de Babylone et j’ai trouvé un artefact pour le moins surprenant…

      l’obélisque noir du British Museum : Shalmenasar III

      http://lecours.kazeo.com/l-obelisque-noir-du-british-museum-shalmenasar-iii-a122373408

      Pour situer la découverte avec une carte de l’époque ;

      Voilà inspecteur ma modeste contribution à ta réflexion et au plaisir de lire la suite de l’enquête.

      Salam.

      J'aime

  20. Salaam Tono Tony et Poutchino!

    @ Tono Tony

    J’ai ete bluffe par ce ce que tu nous as presente au sujet du nombre 40: c’est tout simplement impressionant.. Pour te dire, moi, la seule chose a laquelle ce 40 me faisait penser, c’est aux 40 voleurs de Fernandel! Sesame ouvre toi quoi! 🙂

    Donc un tres grand merci d’avoir pousse ce point aussi loin que le cac40..ses occurences dans le Coran ou la Bible.. En effet ca donne matiere a reflechir et surtout ca donne envie de creuser le sujet un peu plus.. Tres interessant.. Qu’Allah t’en recompense!

    @ Inspecteur Poutchino

    Ta « piste » situee le long de la rue de Rivoli m’interesse beaucoup, j’ai toujours aime faire une pause au jardin des Tuileries, j’attends donc l’episode suivant avec beaucoup d’impatience.. Apparemment t’es comme Sherazade toi, t’aimes doubler par la droite, les echappees belles quoi, je dis ca parce que j’etais sur le point de te faire un petit topo sur ton avant dernier poste, celui sur le cafe.. mais je vais d’abord attendre la suite de ton enquete..

    Wassalam!

    J'aime

  21. Salam à nos amis Tony et à la Huppe et à Shérazed qui tarde à pointer (-_-)
    ….et salam à tous les passionnés de la page « Eschatologiablog »,

    Merci @Tony et @ Houdhoud pour l’intérêt que vous portez ) notre modeste contribution.

    Bravo pour l’image que tu as publiée concernant l’obélisque qui se trouve en Egypte, ce qui renforce encore un peu plus nos convictions que l’Egypte n’est pas cette Misr citée dans le Noble Coran, car, en réalité, on constate le vide laissé par le second obélisque qui se trouve à Paris. L’ironie de l’histoire c’est que les 2 obélisques « appartenaient » à la France, mais seul celui qui se trouve à la Bastille a pu être acheminé vers le lieu où il se trouve actuellement. Le second n’a pu être « rendu » à l’Egypte que dans les années 80, par Mitterrand, et qu’il n’a jamais quitté cette Egypte.
    Cette image est une preuve « vivante » que tout le récit sur le LIEU de l’exode est une fable. Si, dans le verset où Dieu dit ;
    « وَأَوْرَ‌ثْنَا الْقَوْمَ الَّذِينَ كَانُوا يُسْتَضْعَفُونَ مَشَارِ‌قَ الْأَرْ‌ضِ وَمَغَارِ‌بَهَا الَّتِي بَارَ‌كْنَا فِيهَا ۖ وَتَمَّتْ كَلِمَتُ رَ‌بِّكَ الْحُسْنَىٰ عَلَىٰ بَنِي إِسْرَ‌ائِيلَ بِمَا صَبَرُ‌وا ۖ وَدَمَّرْ‌نَا مَا كَانَ يَصْنَعُ فِرْ‌عَوْنُ وَقَوْمُهُ وَمَا كَانُوا يَعْرِ‌شُون »
    « Nous avons détruit tout ce que firaoun faisait avec son peuple et ce qu’ils construisaient », c’est que, forcément, tout a été détruit! Alors que l’on voit sur l’image que le temple et l’obélisque existent toujours. A moins que Louxor ne faisant pas partie du Misr!! mais alors que faisait firaoun dans cette cité? On parle de cité commune dans pays commun où Moussa (as) et Ramsés II vécurent ( selon ancien et nouveau testament).
    Oublions Louxor et revenons au lieu où les hébreux étaient concentrés, c’est à dire en basse Egypte et dans ce lieu qui est cité dans leurs écrits ; Goshen.
    Cette ville ou ce lieu que l’on peut situer à peu-près dans l’actuelle Caire ( nom qui n’existait pas encore à l’époque mais qui le sera des siècles et des siècles plus tard. Nom donné par les Fatimides berbères vers le 11è siècle  » Al Qahira= la triomphante, la victorieuse – ceci dit en passant).
    Goshen est donc situé en Basse Egypte, tout près ou à proximité du Nil et c’est de là que Moussa (as) prit son bâton de berger et s’en alla rejoindre le pays de Jethro, Madyan, fuyant la colère du tyran firaoun.
    Il prit donc le chemin à travers le grand désert jusqu’à ce pays ou cette contrée qu’on appela Madyan, il fit connaissance de jethro et se maria avec l’une de ses filles, Séphora. On décrit Jethro comme un bédouin pâtre et prêtre, ce qui fait que ses filles ne pouvaient qu’être que bergères.
    Pour arriver à Madyan, Moussa (as) ne traversa aucun fleuve, cours d’eau ou autre, toute sa traversée le fut à travers le grand désert, mais…..lorsque on voit la carte du Mont Sinai et le pays de Madyan, on voit que cette terre est située au-delà du golf d’Aqaba. Où est le problème?
    C’est là que ça grince. Les filles de Jethro, comme signalé, sont des bergères et Séphora l’est encore plus.
    Si le mont Sinaï est visible de Madyan, donc pas très loin, comment faisait Séphora pour faire traverser son troupeau le golf d’Aqaba???
    Elle le faisait pas traverser, car Madyan se trouve à proximité du Mont, mais alors pourquoi toutes les cartes la situe au-delà du Golf?
    Voyons le problème sous un autre angle : Séphora ne faisait pas traverser le troupeau, mais tout simplement contourner le Golf, donc sur la terre ferme.
    De Madyan ( lieu où Jethro a établi ses tentes) jusqu’au Mont Sinaï, ça fait une sacrée trotte ! ce sont des dizaines de kilomètres et on voit mal une bergère expérimentée faire tout ce long voyage pour faire paître son troupeau dans une région où il n’existait ( n’existe) aucun pâturage!!!

    https://www.google.fr/maps/place/Mont+Sina%C3%AF/@28.4760361,31.832166,7z/data=!4m5!3m4!1s0x1454855532dfc1cf:0x8f6d107a766ebf7!8m2!3d28.5392576!4d33.9749193

    Ceci pour le premier voyage de Moussa (as) à Madyan et au Mont Sinaï, maintenant voyons comment s’est déroulé l’exode.
    Moussa (as) s’en est retourné donc, sur Ordre d’Allah (swt) ), à Misr (Goshen) pour libérer le peuple juif du joug de firaoun.
    Et on arrive à l’épisode de la traversée de la mer coupée en 2. De quelle mer s’agit-il?
    Il se pourrait que tous les Hébreux aient pu tous rejoint Louxor et; de là, ils aient pu franchir la mer rouge. Possible ou impossible??
    Impossible, bien-sûr! D’abord il y a la crhonologie du temps, il eut été impossible que toute cette imposante foule ( plus d’un demi-million, selon l’exode) de descendre de Basse Egypte à Louxor qui, au bas mot et en ligne droite, faisait au moins 500 kms et que de Louxor aux rives de la mer rouge ça fait comme-même au moins entre 150 et 200 kms. Et combien-même ils auraient fait tout ce long trajet et qu’ils aient pu traverser la mer rouge qui fait, à ce endroit, quelques 250 ou 300 kms de largeur et qu’ils se seraient retrouvés en…….Arabie, plutôt qu’aux alentours du Jourdin et, de là, ils remonteraient jusqu’au Mont Sinaï. Hmmmmm! tout ça est incohérent, et puis ils ont tout fait, et ils le font encore, pour éviter qu’on associe la terre d’Arabie aux juifs.
    Là où la largeur est moindre, de la mer rouge, se trouve, ô miracle, au golf d’Aden, au Yemen ( cet Yémen qu’on trouve un peu partout, décidément). La reine de Saba, le Habachi, Souleymane (as), Houdhoud ( hé oui) , Moussa (as) et ses trophées ramenés d’Ethiopie ou d’Abyssinie, les sahabas qui sont allés se réfugier chez ce roi juste d’Abyssinie, la Nubie, les Kouch,…ça vous dit rien? Étrange, comme-même ! Mais restons sur le sujet.
    Il nous reste, alors, 2 mers ou 2 golfs : le golf de Suez et celui d’Aqaba.
    On élimine celui d’Aqaba car il se trouve à droite du Mont et s’il y a traversée on l’aurait faite du côté de l’Arabie. La mer ou le golf qui se trouve à droite de la Basse Egypte et du Nil est celui du golf de Suez ( ne pas confondre avec le canal du même nom car inexistant à l’époque).
    Lors de son premier périple, Moussa (as) n’eut à traverser aucun fleuve, rivière, mer, cours d’eau….-(c’est dans l’Exode), mais dans celui qui va suivre, si ! et c’est une Vérité absolue, authentique, émanant du Créateur, Maître des Cieux et de la Terre !
    Est-ce qu’il eut été possible qu’ils traversassent ce golf? oui, si l’on se réfère à la largeur moyenne qui est entre 20 ou 30 kms et, à certains endroits, même pas. Mais le hic c’est que ils étaient une multitude, avec des chargements, du bétail, des enfants, des personnes âgées, etc…ils n’auraient pu faire les 20 kms, distance moyenne, en 1 jour ou en quelques heures car firaoun s’est, de suite, mis à leurs trousses et les rattrapa.
    Admettons que tout s’est déroulé ainsi et que la mer en question est bien le golf de Suez ( toujours selon l’Exode), car on ne voit aucune mer autre que les 2 golfs. Mont Sinaï se trouve bien entre le golf de Suez et celui d’Aqaba, et le seul lieu où les hébreux étaient supposés traverser est le golf de Suez, car si on le traverse on se retrouverait, effectivement, au Sinaî et son mont. Mais voilà, comme l’ont signalé nos amis avant nous, c’est que cette terre n’offrait aucune forme de vie, c’est juste une montagne de granit et on a la preuve ( fournie par le récit de l’Exode) Que Moussa (as) et son peuple se trouvait bien au Mont Sinaî, seul lui, est monté dans la montagne sacrée et que, eux; l’attendaient, au bas du mont et ce, pendant 40 nuits.( 30 nuit dont Allah (swt) en Rajouta 10).
    Tout ceci nous prouve que le Misr dont il est question ne fait , forcément, pas allusion à l’Egypte, et ce n’est point ce nom arabe donné au mont ‘ »djebel Moussa » qui va nous faire changer d’avis.
    Si on trouve ou on arrive à situer où se trouve réellement Madyan, alors, la vraie montagne sacrée ne sera pas loin.
    Allah – que Son Nom soit Glorifié- est le plus Sachant.

    J'aime

  22. Salam à tous …

    Suite…

    Madyan; Midyan, terre ou peuple de Madyan…..si on arrive à le localiser, alors, forcément, la Montagne Sacrée ne serait pas loin !
    Notre ami Houdhoud, de par son travail titanesque, l’a bien trouvé !!!!
    Comment? C’est le Noble Coran qui va lui donner le lien car tout, absolument tout, est consigné dans ce Livre des Miracles.
    Sourate El A’raf, verset 85 :  » Et aux Madyan, leur frère Chu˒aïb: «Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Une preuve vous est venue de votre Seigneur. Donnez donc la pleine mesure et le poids et ne donnez pas aux gens moins que ce qui leur est dû. Et ne commettez pas de la corruption sur la terre après sa réforme. Ce sera mieux pour vous si vous êtes croyants. »
    On ne peut dissocier le nom de Madyan à Choueïb (as) et il se trouve que la tradition orale au Yémen appelle un lieu, une montagne, un mont…. »djabel Choueïb » !
    Pourquoi ce nom n’existe pas au Mont Sinaï, en Egypte? Pourtant ils ont bien fait appeler ce mont par « Djabel Moussa », ils auraient pu aussi appeler ou rajouter une appellation à cette vallée ou contrée de Jethro par  » wadi Choueïb », non?
    A moins que que Jethro n’a absolument rien à voir avec le prophète Choueïb (as), c’est peut-être vrai et on le concède. Mais alors si Madyan se trouve à l’Est du golf d’Aqaba et dans une partie de l’Arabie, comment Moïse (as) et sa femme ont fait pour aller au Mont Sinaï, qui se trouve en Egypte? Comment? Ils ne pouvaient faire traverser tout le troupeau par le golf, et ils ne pouvaient faire traverser ce même troupeau ce grand désert !!! Surtout que Séphora venait faire paître son troupeau dans ce lieu , fréquemment!
    Ce qui fait que le pays de Madyan ne pouvait se trouver que là où où se trouvait le prophète Choueïb, là ou l’on appelle encore ce lieu « Djabel Choueïb ».Wa Allahou A3lam. Dieu est plus Sachant.
    Continuons….
    Nous avons le lieu, maintenant il faut chercher par où Moussa (as) et son peuple y sont passés, quelle est cette mer qu’ils ont franchie? C’est un peu coton, car si on arrive à trouver le passage, alors, forcément, on arrivera à savoir le lieu ou le pays où ils étaient , avant l’exode.
    « Et Nous révélâmes à Moïse : « Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous serez poursuivis. »
    Ils seront poursuivis et rattrapés, ce qui fait que la distance qui séparait le peuple de Moussa(as) et firaoun n’était pas aussi importante, surtout que, d’après l’exode, ils étaient 600 000 personnes, les unes chargées, les autres vieilles et aussi beaucoup d’enfants…..
    Combien de kilomètres ont-ils parcourus avant que firaon et ses troupes ne les rattrapassent? Une dizaine, une quinzaine, plus, moins,….??
    Ils ont commencé à marcher la nuit et, au lever du jour, ils se sont fait rattraper, juste là , devant la mer. Mais quelle mer? car il s’agit bien d’une mer, et non d’une rivière ou d’un oued…. Le golf de Suez?
    Oui, pourquoi pas. On va prendre l’extrémité de ce golf et le relier au lieu ou Moussa(as) et son peuple sont supposés entamer leur marche : la Cité du firaoun, qu’on peut situer dans les environs du Caire ou l’ancien Memphis, mais le hic c’est que ça fait dans les 120 ou 130 kms, de ce lieu jusqu’aux abords de cette « mer » !!! 120 kilomètres en une nuit, avec 600 000 individus, c’est quasiment surréaliste. Ajoutons à cela la marche qu’ils devraient effectuer pour atteindre le mont Sinaï ( on préfère ne pas vous donner la distance). Toute cette histoire d’exode de la terre d’Egypte au Mont Sinaï ne colle pas, Cet itinéraire ne colle pas avec les faits et la géographie, topographie des lieux.
    A suivre…

    J'aime

  23. Salam tout le monde

    Quelle est donc cette mer traversée ou franchie par Moussa (as) et les Banou Israil?
    Toutes les éventualités et/ou possibilités ont été évoquées dans le sujet, mais si on se réfère sur les montagnes Sarawat, au Yémen, et un mont qui porterait le nom comme celui de  » djebel Choueîb », alors il nous faudrait descendre plus bas que l’Egypte ou Misr (si vous préférez), mais il faut aussi trouver un fleuve au nom du Nil, autrement nous aurions tout faux. Cela ne veut pas dire, pour autant, que ce que nous allons développer est la vérité vraie, non, c’est juste des suppositions ou supputations, car Seul Allah-SWT, Est Sachant.
    LE NIL :
    « Ce fleuve africain, issu de la rencontre du Nil Blanc et du Nil Bleu, traverse donc forcément plusieurs pays : le Burundi, l’Égypte, le Rwanda, la Tanzanie, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Soudan et le Soudan du Sud.

    Mais avec ses lacs, le Nil est présent également au Kenya ainsi qu’en République démocratique du Congo. De plus, l’un de ses affluents passe en Érythrée.

    En savoir plus sur :
    http://www.jaitoutcompris.com/questions/quels-sont-les-pays-traverses-par-le-nil-3961.php#arxe3KpPaVSxSqGH.99

    Bien, cette petite recherche nous enseigne que le Nil traverse, et nous n’allons prendre en considération que les pays ayant un rapport avec la mer et qui, surtout, font face au Yémen : le Soudan, l’Éthiopie, l’Égypte et l’Érythrée.
    Je ne sais pas si cela est du au hasard de l’histoire ou est-ce vraiment fait délibérément !!!! Vous auriez , et très certainement, remarqué que le Soudan est scindé en 2 depuis quelques années et que l’Éthiopie ou ancienne Abyssinie l’est également.

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article437

    Si vous cherchez la carte de l’Éthiopie vous constateriez qu’on a isolé ce pays de toute mer, de cette mer qu’on appelle « rouge » !!! et que l’Érythrée est une sorte de « langue » côtière qui fait l’ensemble de ce pays. (ce pays a été séparé de l’Éthiopie en 1993 et le Soudan le sera en 2011).

    Autres indices ou détails ; l’état sioniste a vite fait de « rapatrier » les juifs éthiopiens falashas* vers israel, comme il le firent pour les juifs du Yémen, dans les années 40 et 50, ceci pourrait, peut-être, expliquer cela.
    *Falashas ne voudrait pas dire dans leur langue « maison d’israel » ???

    https://www.google.dz/search?q=%C3%A9rythr%C3%A9e&rlz=1C1AOHY_frDZ740DZ740&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjzmIuziNDVAhXLvBQKHXDLAUsQ_AUICigB&biw=800&bih=485#imgrc=d_YSxLVxchujWM:

    Ceci d’une part, d’autre part on constate aussi que le Soudan, dont le nom originel est « pays des noirs », bilad essoudan – arabe, a aussi été coupé en 2, et malgré cela le Nil existe toujours et en face il y a toujours cette mer rouge.

    Mais descendons plus bas pour que les montagnes du Yémen nous fassent face, et pour cela nous allons, le plus logiquement du monde, prendre le chemin le plus court pour traverser la mer et ce chemin se trouve sur une partie que l’on appelle « Bab al mandab ». Mais le hic c’est qu’il se trouve en Somalie et je n’ai aucune idée si ce pays existait à cette époque sous ce nom et double hic c’est que le Nil ne le traverse pas.

    Conclusion: si la montagne sacrée, le Mont Sinai ou Djabel el thour ou, plus simplement, la montagne ou Dieu Parla à Moïse et où Jethro et ses filles vivaient et faisaient paître leur troupeaux, bref la région qui est appelée « Madyan ou Midyan », cette contrée où vivaient le peuple Madyan à qui le prophète Choueîb s’adressait et dont le nom est toujours resté au Yémen et qu’ils nomment « Djebel Choueîb », alors….alors, il faudrait chercher dans l’ancienne Abyssinie, donc de l’actuelle Érythrée ( wa Allahou A3lam)

    J'aime

  24. oulala encore une coquille FACE et non fasse. c’est à la cause de la connexion que j’ai envoyé rapidement de peur qu’elle ne se coupe.

    ____________________

    Modération : Corrections faites Poutchino

    J'aime

    1. Assalam aleikoum Poutchino!

      D’abord un Grand Merci pour tes commentaires, ca fait enormement plaisir de savoir que ce sujet t’interesse autant…

      D’abord desole si je reponds avec quelques trains de retard, une vieille habitude, tres mauvaise je sais bien, j’ai toujours couru apres les trains, et la j’ai pas mal de wagons a rattraper avec tes commentaires, Je vais quand meme tenter de prendre le train en route cette fois-ci, meme si on va faire un arret a la station “tapis volant”, tu vas voir, c’est une station pas comme les autres..

      Sache d’abord que je reviens de chez gougueule ou j’ai vu la superbe gueule du lion des Cafes Mokka (Niziere), tres belle image en effet, je ne connaissais pas, apparemment elle se passe du cote d’Alger cette histoire, ou je me trompe?? Sur Ebay j’ai trouve une mini boite de 4cm de haut (ca existe ca?) qui daterait de 1930 d’apres la fiche-produit, tout ca “Cher monsieur Poutchino” au prix imbattable de 50 euros!!.. Un peu fort de cafe le prix tu trouves pas?!?! ☺

      Treve de plaisanteries, meme si j’aurais bien aime continuer avec le kawa, surtout dans le train, pour en revenir a notre geographie des textes bibliques et coraniques car tu as entierement raison Poutchino, l’histoire des Juifs qui sont etablis a Yathrib / (Medine actuelle) a l’arrivee de Mouhammad SAWS n’a rien de surprenant. Et donc vouloir nous faire croire qu’ils seraient descendus de Palestine avant atterrir dans le Hijaz, ca par contre oui, c’est vachement fort de café!

      Non mais tu te rends compte Poutchino?!? La aussi ils ont inverse la geographie de l’Histoire. En effet, vouloir faire croire que les Israelites seraient partis de Palestine et de Sham pour plus tard s’etablir en Arabie, plus au Sud, au Yemen, celle-la fallait vraiment l’oser! Les descendants des banou israil ne sont jamais venus du Nord, (Palestine/ Sham) pour peupler le Hijaz et l’Arabie pour une raison tres simple: parce qu’ils ont toujours ete la, en Arabie.

      L’Arabie, ca a toujours ete “chez eux”.

      La terre des Banou Israil, c’est l’Arabie du Sud, (Sud de la peninsule arabique actuelle, le Yemen), et si quelques siecles plus tard on en trouve en Palestine et un peu partout ailleurs, ca s’est fait dans un mouvement migratoire inverse, du Sud vers le Nord, un mouvement qui demarre en Arabie, tres precisement dans la pointe Sud-Ouest de l’Arabie, dans la region montagneuse de Sarawat et de Hadramawt.

      Les Yemenis sont tres fiers de hadramawt qu’ils considerent comme le lieu de naissance de l’islaam. Demandez donc aux descendants de grandes familles Yemenites comme les Al Habshi ou Al Attas (pour ne citer qu’eux) quelle relation ils entretiennent avec la ville de Hadramawt. Ils vous repondront tous du tac-o-tac qu’Hadramawt est le lieu de naissance du Prophete Mouhammad SAWS et de l’Islaam, le berceau de l’Islaam, rien que ca oui.. C’est pourtant ce qu’ils me repondent a chaque fois que je leur pose la question! Et vu leur tete quand ils me disent ca, crois-moi, je cherches pas a les contredire, surtout en ce moment, c’est pas le moment non.

      A un moment donne de leur histoire, ces populations juives sont montees vers le Sham, jamais l’inverse. C’est donc un mouvement Sud-Nord qui se dessine, pas Nord-Sud. Exactement le meme mouvement que les khazars leur imposeront dans l’ »operation “Tapis Volant” pour peupler les terres volees a nos Freres Palestiniens. Oui, leur tapis Volant, il allait dans quelle direction?????

      « Operation Tapis-Volants »: Vols gratuits au depart de Sanaa!!!

      La promo khazare du dessus, elle va bien evidemment du Yemen a la Palestine, du Sud vers le Nord la aussi, pas l’inverse. A chaque fois que je pense a cette histoire de “tapis Volant” j’imagine que les khazars auront du leur faire une offre que nos pauvres Juifs Yemenites “ne pouvaient refuser”, oui c’est bien ca, facon “Le Parrain” de Scorcese, si tu vois ce que je veux dire Poutchino… Les khazars ont du forcer certaines familles juives Yemenites a quitter des terres auquelles ils etaient enracines depuis des lustres. Pour la methode de “deracinage”, je pense que les khazars auront agi comme a leur vieille habitude, en bon (et seuls) vrais terroristes qu’ils sont et qu’ils ont toujours ete. Tournez les pages de l’histoire du terrorisme international, vous trouverez toujours un khazar planque quelque part entre les lignes. Les Yemenites n’ont pas choisi de quitter leur pays pour israel, au contraire, tout porte a croire qu’ils y auront ete forces, d’une maniere ou d’une autre, car personne ne quitte sa terre de plein gres, alors une terre biblique…

      Les khazars etaient prets a tout pour peupler les terres volees aux palestiniens, mais ils avaient besoin de mains qui sachent les cultiver ces terres. Faut dire que les khazars n’ont jamais cultive la terre non plus, ils ont meme une aversion pour l’agriculture. Chez eux l’agriculture, la terre, tout ca renvoie a l’enracinage, l’ancrage terrien, ils ne supportent pas, regardez ce qu’ils ont fait a nos pauvres paysans de France, la premiere Categorie Socio-Professionnelle (CSP) a preferer se suicider! Tout ca parce que la « La Terre ne ment pas » (slogan vichyste de 40): les khazars lui en voudront pour toujours.

      C’est un peu la meme chose avec les juifs Yemenites, avec eux, les khazars faisaient d’une pierre plein de coups, des coups aussi tordus que leurs delires talmudiques, de coups tordus comme ceux qui suivent:

      1. Les Yemenites, vrais Juifs, apportaient avec eux une “legitimite” biblique..
      2. Quand on vient de voler des terres, et qu’on n’aime pas la cultiver, ca sert beaucoup un peuple qui possede une vraie “tradition agricole”, hum hum…
      3. Donnons-leur des ruches et des vaches, le resultat sera biblique!
      4. Si les vaches refusent de se preter au jeu, on finira les stocks avec de l’UHT, ca na jamais “tuer” personne.. 🙂 Pour l’ecoulement, l’Europe devrait pouvoir nous aider. Si elle refuse on leur fera un scam, l’ancetre de la taxe carbone.
      5. Pour les abeilles et le miel, on fera exactement la meme chose: un mélange de mauvaise qualite, l’UE le financera. De toutes facon elle nous doit bien ca, c’est nous qui l’avons creee, faudrait pas qu’elle l’oublie non plus!

      La suite tu la connais Poutchino, les khazars ont une telle haine de la vraie histoire qu’ils font absolument tout pour l’effacer. Or les populations Juives du Yemen et de la corne de l’Afrique (Falashas) sont la preuve vivante de leur mauvais tour de passe passe historique, geographique et demographique. Au final, ces satanistes n’auront pas trouve d’autre “option” que de les genocider nos pauvres Juifs Yemenites, a coups de guerres bacteriologiques avec ce cholera qui semble s’en prendre, chose a peine croyable, aux populations Yemenites seulement: un holocauste est en train d’avoir lieu sous nos yeux Poutchino, cette fois-ci pour de vrai, c’est meme pour ca que personne n’en parle. Si tu veux en savoir plus, c’est par ici: http://www.veteranstoday.com/2017/05/17/yemen-cholera-israel-and-wmds/

      En regle generale, quand un peuple cherche une terre, il se dirige vers ou? Vers les terres arables c’est bien connu, par instinct de survie: de l’eau, des terres cultivables, c’est ce qui compte au depart. Les terres agricoles en Arabie elles se trouvent ou? Dans les montagnes de Sarawat, la ou tombent pres de 80% des pluies de toute la peninsule Arabique.

      Maintenant ces terres et montagnes de Sarawat, aussi petites soient-elles, devaient bien « appartenir » a quelqu’un avant que nos Israelites y debarquent, puisque tous les peuples, en principe, « aiment bien » les terres agricoles. Le probleme Poutchino c’est que les textes bibliques, mais aussi l’histoire de cette region n’ont jamais fait etat de tels conflits territoriaux dans cette zone de l’Arabie, encore moins des conflits menes par les Israelites. Et puis une tribu Arabe qui aurait tente de deloger une autre tribu Arabe pour s’accaparer sa terre « Tayyibah », ca se saurait, le bruit du conflit en resonnerait jusqu’a aujourd’hui!

      Il faut donc se rendre a l’evidence: si les Israelites n’ont jamais eu a conquerir ces terres, c’est simplement parce qu’ils etaient la depuis l’aube des temps, ca veut dire que ces terres leur ont toujours appartenu.

      Les Israelites – Banou Israil sont originaires de l’Arabie du Sud-Ouest, c’est a dire du Yemen actuel, la seule region au monde a voir vu un jour decoller des « Tapis Volants », pour de vrai!..

      (A suivre…)

      Wassalam,

      Le petite boite a cafe a 50 euros est ici: http://www.ebay.fr/itm/Mini-boite-H-4cm-du-moka-NIZIERE-ALGER-le-roi-des-cafes-annee-1930-/262974301229

      J'aime

  25. Salaam a tous! Salaam a toi Poutchino!

    Je suis bien content parce que tu nous as fait voyager toi aussi, l’Egypte, la corne de l’Afrique, l’Erythree, etc, c’est toujours sympa les voyages.. Enfin, ca fait plaisir de voir que certains se posent des questions sur cette supposee traversee de la mer rouge par nos Israelites.

    Et il y a ce Misr, que beaucoup continuent de placer en Egypte, et la question du million, pas le pactole, je veux parler du demi-million, d’accord on va pas chipoter, des 600,000 israelites – nous dit-on – qui auraient fui Misr.

    D’abord Misr c’est ou? En Egypte ou en Arabie?

    Dans l’antiquite, ce que l’on appelle aujourd’hui l’Egypte ne portait pas le nom de Misr. En Arabe, ca s’appelait Al Ghibt, pas Misr. L’explication est dans mon article du dessus, ainsi que dans celui de Tariq Ahmad sur “Le Hijaz terre d’Abraham et des israelites”. Je suis entierement d’accord sur le fait qu’il ne s’agit en aucun cas de la verite “absolue” j’en suis bien conscient Poutchino, mais on a quand meme affaire a une piste de recherche tres serieuse, menee par des historiens et des geographes tout aussi serieux, qui font que ces travaux meritent de s’y pencher serieusement. (rassure toi si je prends ce ton c’est pour que mon message soit bien clair sur ce point, c’est pas pour toi ☺)

    J’allais oublier les archeologues, qui confirment qu’ils n’ont jamais trouve une seule trace de presence Israelite – Banou israil en terres egyptiennes, c’est aussi simple que ca.

    Les historiens, les geographes, et maintenant les archeologues nous disent tous que l’Egypte ancienne n’a pas connu d’Israelites bibliques. Et puis de toutes facons, comme l’a tres bien releve Shehrazade quelque part, il n’est fait mention nulle part de pyramides dans la bible, et ca c’est quand meme tres genant je trouve. Oui, il n’y a pas de pyramides dans la bible, les pyramides, ils ne les ont pas vues, ou c’etait pas important… La bonne blague oui!

    Par contre de l’autre cote de la mer rouge, en Arabie ancienne, des « Misr » on sait ce que c’est. Les historiens en ont trouve, beaucoup meme! C’est le nom que portaient les citadelles situees le long des routes marchandes de la Felix Arabia: des sortes de depots commerciaux le long des fameuses routes de l’encens. La aussi c’est l’histoire et la geographie de la region qui nous le disent. Lis des Grands auteurs comme Hammadani “Geographie de l’Arabie”, tout y est consigne: les noms de tribus, de villages, de montagnes, de rivieres, et tu verras que des Misrs, dans l’Arabie ancienne, c’est comme nous on dit un patelin! ☺

    Tout porte a croire donc que notre Misr biblique ne fut qu’une citadelle Arabe le long d’une route commerciale de l’encens. Moussah AS (moise) et les siens auraient donc fui un Misr oppresseur, en Arabie, pas en Egypte. Si ca t’interesse, des (vrais) historiens ont meme trouve, semble t-il, le vrai nom de fir-aoun (c’est vrai), sa genealogie meme, et les noms sonnent plutot Arabe! ☺

    Quant a la petite momie allongee dans le Musee egyptien du Caire, ne me demande pas qui c’est Poutchino, j’en sais absolument rien, et de toute facon, elle ne m’a jamais laisse de souvenir marquant. Tout ce dont je me souviens, c’est de lui avoir rendu visite un jour, passage oblige d’un sejour touristique, et je me souviens tres bien lui avoir adresse un beau “Assalam Aleikoum ya Fir-aoun! Ahh, tu fais plus le malin maintenant!” ☺ Et c’est tout. Au final, “Pharaon”, c’est juste un nom, une marquee depose, bref, un truc qui vend tres bien, jusqu’a Paris, rue de rivoli!! Limite scam quoi.. Bah ca alors, encore un scam!

    La fuite de Misr

    Maintenant venons-en a nos 600,000 fuyards. Tu les as trouves ou ceux-la toi aussi??? Rassures toi, si je te demande ca moi c’est parce que y’en a certains, « la verite si je ments”, ils avancent le chiffre de 1 million!! Attends, ne pars pas, reste la Poutchino, y’a meme des rabbins, des gens supposes tres serieux, qui avancent le chiffre magique de 2 millions! Oui poutchino: 2 millions! Rassures toi, ils ont dit 2 millions comme ils auraient tres bien pu dire 3, 4, 5 ou 6 millions..

    A moins que… a moins que nos 70 rabbins n’y soient alles la main un peu trop lourde sur leur septuaginte, tu sais, la bible sacree parce griffonee de leurs propres mains. On lit meme ici-et-la qu’ils auraient rajoute des zeros, chut, faut pas le dire…quelques petits zeros, des petits, oui, allez bof, juste 2 ou 3 zeros, ca fait pas de mal un zero.. Alors ils ont decide d’en rajouter TROIS des zeros. Trois zeros oui. Ils ont donc rajoute trois zeros a 600, le chiffre semble t-il le moins loin de la realite.

    D’ou je sors ce 600? Et bien je m’en vais t’expliquer tout ca mon ami de voyage (le long du nile?). Suis bien ce qui va suivre, c’est d’une importance « Biblique »!… On va faire un peu de demographie, tres basique, et aussi remonter un peu dans le temps, avec un peu d’histoire.

    Si Moussah est le fils d’Imran,
    Et qu’Imran est le fils de Qahat,
    Qahet le fils de Azar,
    Azar le fils de Lawi,
    Lawi le fils de Ya’koub (Jacob),
    Ya’koub fils de Is’haq,
    Et que Is’haq est le fils d’Ibrahim AS…
    Alors on est en face d’un tres tres tres GROS PROBLEME.

    Le probleme, c’est que les textes bibliques nous disent que le nombre d’Israelites qui accompagnent Jacob en Egypte est de 70 pelerins (70 ou 75 on n’est plus tres surs). Maintenant tu fais le calcul: de Jacob a Moussah, combien de generations? T’as compris l’embrouille? Tu l’as situe le probleme? Tu penses qu’il faudrait combien de generations pour passer d’un groupe de 70 personnes a une population de 600,000 personnes?

    Inutile de te creuser la tete, je vais t’aider, on va la faire “a l’envers”, nous aussi on sait faire ca.. ☺ en verlan meme: si tu calcules disons dans les normes demographiques de l’epoque (pas de guerre, pas de famine), a cet endroit de l’Arabie, Moussah et son peuple sont moins de 1,000 personnes maximum, grand maximum meme. C’est la science demographique qui le dit, pas moi, mais j’y crois, car j’aime bien la demographie. Parce que c’est une science, et qu’on peut pas lui faire raconter n’importe quoi, comme dire qu’un peuple peut passer de 70 a 600,000 en l’espace de moins de 10 generations. Du point de vue de la science demographique, on appelle ca prendre les gens pour des cons! (dans le dico!) ☺

    Voila ou nous enmenent ce chiffre de 600,000, alors l’histoire du million ou des 2 millions… On se croirait en train de regarder le film “Les 4 Freres”, tu sais, le million…

    Au final, comme pour Misr et beaucoup d’autres recits bibliques, le nombre d’Israelites, un vrai pactole cette histoire, crois-moi, une affaire guarantie je te dis pas Poutchino, un de ces scams, une affaire en or!

    Wassalam et a +!

    J'aime

  26. Salam alaïkom, si j’ai bien compris vous pensez que Moïse et les Hébreux se sont installés dans le Hijaz après les 40 années d’errance. Il y a trois raisons qui me font penser qu’ils se sont installés en Palestine :
    1) La stèle de Mérenptah qui cite les israélites (peuple sans terre) parmi d’autres peuples de Canaan vaincus par Mérenptah (https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A8le_de_M%C3%A9renptah)
    2) La présence du royaume d’Israël à partir du Xème siècle jusqu’au VIIIème siècle avant JC en Palestine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_d%27Isra%C3%ABl)
    3) Avant le royaume d’Israël, dans les hautes terres s’y sont installés les premiers israélites vers -1200 dont on sait qu’ils sont juifs (https://fr.wikipedia.org/wiki/Donn%C3%A9es_arch%C3%A9ologiques_sur_les_premiers_Isra%C3%A9lites)
    Les trois points sont des faits historiques.

    Sinon barakAllah fikom pour vos compliments.

    J'aime

  27. salem 3aleikoum,

    vraiment barakaAllah oufikoum
    c’est passionnent je suis sur ce blog depuis ce matin ^^ et il est maintenant 22h35
    je chercher ce genre de blog depuis un moment et hamdouLah j ai trouvais .
    merci infiniment!

    J'aime

  28. selem 3aleikoum ,

    s’ils vous plait ,je me pause la question sur cette fameuse tour que demande fir’aoun à haman,pour ceux qui lise l’arabe aidez moi à comprendre, si fir’aoun etait au yèmen cette tour qui pourrait être une pyramide ( c’est prouvez scientifiquement que c’est à base d’argil chauffer à haute température) est ce que le pays de -gypt- (l’Égypte) etait aussi un territoire du fir’aoun ? Ou y-a t-il des tours d’argil au yèmen meme ?

    Al Qassas-28-38-Et Pharaon dit: «O notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Hâmân, allume-moi du feu sur l’argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu’au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu’il est du nombre des menteurs».

    là c’est en Français je me demande ce que sa donne en arabe!

    merci d’avance ,cette affaire des pyramide est très curieuse .

    J'aime

    1. @ Malie, aleyk salam,

      Cette question a été abordée dans les commentaires du sujet ;  » La Barrière des GM partie 2″ , je t’invite donc à lire les commentaires nombreux certes mais très instructifs ;

      https://eschatologiablog.wordpress.com/2017/03/08/un-autre-regard-sur-dhul-qarnayn-et-la-barriere-de-gog-et-magog-2/

      Une pyramide ne peut être une tour et inversement et Pharaon n’est pas stupide à ce point pour demander une simple tour à son maitre d’oeuvre pour atteindre Dieu…

      Dans le verset que tu cites Pharaon demande à Haman dans un premier temps d’allumer du feu sur de l’argile et ensuite de lui construire une tour, ça ne veut pas dire que la tour est en argile…non ici il est question de symbolisme occulte, le feu et l’argile doivent avoir un pouvoir alchimiste méconnu des profanes.

      Exemple de rituel de sorcellerie incluant le feu et l’argile ;

      https://books.google.fr/books?id=p_dRAAAAcAAJ&pg=PA250&lpg=PA250&dq=feu+argile+sorcellerie&source=bl&ots=Jcx1qU-cZj&sig=TRf_WrNLvOUq7UPtL4LHsFYMbY0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjN48vgyvrXAhXGKFAKHcuSAXEQ6AEITDAK#v=onepage&q=feu%20argile%20sorcellerie&f=false

      Pharaon était un sorcier entouré des plus grands sorciers il ne faut pas l’oublier , cette tour en question n’est qu’une merkaba ou stargate ouvrant sur d’autres mondes , voilà la demande de Pharaon et l’image de la tour.

      Wa Allahu a’lem.

      J'aime

    2. Enfin et concernant les pyramides Allah swt nous donne un indice dans le Coran ;

      L’ÉTOILE DE SIRIUS

      L’étoile de Sirius est mentionnée dans la Sourate « L’Étoile » – « An Najm »

      Pourquoi Dieu a-t-il tenu a la mentionner ? Parmi des millions de milliards d’étoiles c’est la seule qui est citée ?

      Et Allah swt de nous rappeler  » Il est le Seigneur de Sirius »….

      Les pyramides sont construites sur l’axe d’Orion -Sirius et les pharaons adoraient les shayatines de Sirius voilà pourquoi Allah nous dit qu’il est aussi le Seigneur de Sirius afin de mettre en évidence leurs associations.

      Cette étoile est donc habitée .CQFD.

      J'aime

Lire la charte avant de saisir votre commentaire, veuillez respecter le sujet de l'article, aucun HS ne sera toléré, les commentaires hors sujet seront systématiquement effacés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s