“LA TERRE OÙ COULENT LE LAIT ET LE MIEL”

Houd Houd c’est moi La Huppe!

Mes chers Tono Tony, Sherazad, Cid et tous les autres, me re-voici me re-voila!!! De retour de ma première mission d’éclaireur avec un rapport bien planqué sous les ailes… Il est à classer dans la rubrique “Géographie des événements bibliques”, j’espère qu’il vous plaira.

La mission fut plutôt longue, j’ai donc décidé de me poser ici le temps de cette petite réflexion. On va parler de lait, de miel, de Terres bibliques … Ça vous dit quelque chose?


“LA TERRE OÙ COULENT LE LAIT ET LE MIEL”

Le saviez-vous? Un grand malheur vient de s’abattre en Terre Sainte : Le lait et le miel ne coulent plus en terre d’Israël! Ne souriez pas trop grand, “l’affaire” est trop couteuse, donc très sérieuse, elle a même été relayée dans Le Monde, un journal supposé sérieux, dans un article daté du 6 décembre 2013 qui titrait a l’époque, non sans humour, “Et le lait et le miel cessèrent de couler en Israël.” (1)

Il fallait comprendre que le lait et le miel avaient cessé de couler en “Terre Promise”!

Pourtant le Lévitique était très clair sur ce point, chapitre 20 verset 24 : “Je vous ai dit: c’est vous qui posséderez leur pays, je vous en donnerai la possession : Cest un pays où coulent le lait et le miel. Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples.” (2)

Ceux qui ont déjà lu le document « Al ­Hijaz, Terre d’origine d’Abraham et des Prophètes Israélites » auront bien sur compris pourquoi le lait et le miel ont déjà cessé de couler en “Terre Promise” khazare. Parce qu’il n’y a jamais coulé! Aussi simple que ca! Et si l’on souhaite encore croire aux textes de la Septante, la seule option qui nous reste est d’envisager qu’on ne parle pas de la bonne “Terre”.

Commode comme tactique non? C’est comme venir nous dire que les Patriarches ont vécu en Égypte mais cette histoire est tellement ancienne que les vents ont déjà effacé leurs dernières empreintes. Les vents du désert Égyptien bien sur. Ou bien que le temple de Salomon se trouve enfoui quelque part du coté du Mont du Temple, et qu’il suffit juste de creuser un peu plus tous les jours sous les fondations des sites sacrés pour le retrouver. Il doit bien être là, puisque la Septante le dit!

Mais revenons à notre Terre où coulent le lait et le miel…

On va d’abord faire un petit détour chez Wikipedia. On apprend beaucoup de choses chez Wiki, surtout quand c’est pas voulu. Faites une recherche gougueule avec les mots miel + lait + Wikipedia et lancez la moulinette, vous allez etre très surpris. Et pour cause, la recherche renvoie vers une page intitulée “Milk and Honey” (en anglais oui) où la longueur de l’article ne dépasse pas deux lignes. Si courtes qu’on va même les citer ici :

“Milk and Honey (en anglais, lait et miel) est une référence biblique. L’expression se rapporte à l’abondance de la terre d’Israël (« un pays où coulent le lait et le miel ») et est employée pour la première fois dans le livre de l’Exode 3:8, lorsque Moïse voit le buisson ardent1.” (3)

Ces deux petites lignes wiki nous auront donc appris trois choses, les deux premières volontairement, la troisième sans le vouloir :

  1. Que le lait et le miel qui coulent à flots sont une référence biblique : On est bien d’accord la-dessus.
  1. Que cette expression renvoie à l’abondance de la terre d’Israël : Euh…s’il s’agit de la terre biblique, pourquoi pas, par contre si c’est de l’entité scélérate voleuse de terres Arabes et arables dont il s’agit, là on n’est pas d’accord. Pas du tout même.
  1. La troisième chose qu’on aura donc appris, au final, c’est que chez Wikipedia, Terre Promise = Israël entité khazare.

Comme Wiki n’a pas non plus jugé utile de citer la référence biblique, on vous en fait cadeau ici dans son intégralité : “ C’est pourquoi je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire remonter de ce pays-là, en un pays bon et spacieux, en un pays découlant de lait et de miel au lieu où sont les Chananéens, les Héthiens, les Amorrhéens, les Phérésiens, les Héviens, et les Jébusiens. » (4)

Ça c’était pour la version “Wiki” des choses. Maintenant intéressons-nous au lait et au miel israélien, mais d’un peu plus près, c’est à dire sur le terrain.

Le lait israélien n’est pas le produit de “traditions agricoles”

Pour savoir s’il existe une tradition laitière en Israël, il faut poser la question à leur Agence du Lait, la “Israeli Dairy Board”. Leur réponse se trouve sur leur site internet qui, en anglais, nous dit ceci : “Israel is not bound by agricultural traditions, and Israeli farmers integrate many new ideas into their farming systems”. (5)

En français : “L’entité khazare ne dépend pas de traditions agricoles, et les fermiers khazars intègrent un grand nombre de nouvelles idées dans leurs systèmes fermiers”.

Ça ne vient pas de nous, mais de leur Agence du Lait! La question du lait étant déjà réglée, maintenant passons au miel.

Son miel industriel, couteux, est surtout un enjeu politique

Du miel on en trouve, mais comme un peu partout ailleurs. Surtout en quantité insuffisante, certainement pas à flots, sans marquage traditionnel non plus, encore moins ancestral. Bref, il s’agit plus d’une industrie comme une autre, parfois ultramoderne où certaines ruches sont même équipées d’internet!

De leur coté les Palestiniens se débrouillent parfois si bien que l’autorité khazare fait tout pour étouffer leurs exploitations, comme l’explique très bien l’agence “Reporterre” pour qui le miel est devenu un enjeu politique sioniste. (6)

Par souci d’objectivité (si si), on a pensé qu’il serait bon ici aussi d’aller demander leur avis aux israéliens eux-mêmes.

L’avis de l’Israeli Honey Board

Du coté de l’Israeli Honey Board, l’Agence nationale du miel, le discours est sans appel : “entre le manque d’eau, le désert qui occupe un tiers du pays et l’urbanisation galopante, la production de miel n’est pas évidente. Et pour répondre à la demande locale, on est obligé d’importer mille tonnes de miel par an d’Europe et des USA.” (7)

Bref, vous l’aurez compris, le miel non plus ne coule pas à flots en terres bibliques khazares.

Peu de miel, encore moins de lait, mais beaucoup de timbres!

On trouve bien des abeilles et des vaches en grand nombre en Israël, sur des timbres postaux, comme des emblèmes, à l’image des exemples qui suivent:

Pour l’abeille, c’était en février 1983 :

timbre -abei

L’opération postale est reconduite en 2009, avec toujours la même citation biblique du bas : “une terre où coulent le lait et le miel”, pour que tout le monde comprenne combien les abeilles, en Israël, c’est important…

timbre-abeille

(Une terre où coulent le lait et le miel Exode 3:8)

Gardez bien la dernière image du dessus à l’esprit, on va s’en servir plus tard…

Pour le lait, il faudra attendre février 1996 pour que la vache laitière, à son tour, fasse son entrée sur les timbres et dans les esprits…

timbrelait

Que dire face à cette stratégie de communication de la poste locale, si ce n’est que des timbres c’est bien, mais des traditions ancestrales, c’est mieux, surtout s’il s’agit de faire “couler du lait et du miel à flots”…

Il faut donc poser à nouveau la question : Ils se trouvent où le lait et le miel dans la région???

Du miel et du lait, se trouvent, en très grosses quantités et surtout, dans un environnement très approprié, fait de terres pastorales (bon pour le lait) souvent boisées (bon pour le miel) et de qualité exceptionnelle, ailleurs. Cet ailleurs n’est pas très loin non plus, un peu au Sud du Hijaz, on veut bien sur parler du Yémen.

Le Yémen, terre de lait et de miel

Le lait et le miel se trouvent en abondance dans la région du Sud du Hijaz au Yémen actuel. C’est l’Arabie Heureuse, la célèbre “Felix Arabia” des géographes Romains, comme le montre la carte du dessous :

arabia-felix-ptolemy-e1267837858140

Voici comment Wiki nous présente cette Arabia Felix: “Le terme arabe « al-yiumna » qui signifie « prospérité », expliquerait aussi l’interprétation selon laquelle le sud en général et le Yémen en particulier seraient associés à la richesse, d’où le surnom d’« Arabie heureuse » qui lui a été attribué jadis. Il se trouve, en effet, que le Yémen est l’une des zones les plus irriguées de la péninsule arabique3. »

Pour vous convaincre qu’on y trouve bien du lait et du miel au Yémen, il ne sera pas nécessaire de faire appel aux textes bibliques. Pas besoin non plus de timbres postaux pour faire entrer cette imagerie dans les mentalités collectives du moment… Il suffira juste d’aller aux faits.

Le lait Yéménite en quelques chiffres

Pour savoir quel niveau de modernisation la filière laitière du Yémen avait atteint juste avant que le pays ne sombre dans le conflit actuel, visitez ce site internet d’une usine yéménite de produits laitiers qui n’a rien à envier aux usines européennes : http://www.yemany.com/ar/# 

Capture d’écran de la page d’accueil :

lait-miel-yemen

Dans le graphique qui suit, on peut visualiser l’évolution de la production laitière yéménite, en tonnes, sur la période 2008 – 2012.

graphique lait yemen

Source: http://ysmo.org/files/O.pdf

Malgré les efforts de modernisation entrepris au cours de ces dernières années, la production reste insuffisante, et le Yémen doit importer du lait, en grande quantité :

yemenmilkimport

Source; http://ysmo.org/files/O.pdf

Du lait pour quoi faire?

Pour le transformer, et en faire du beurre, du fromage, des yaourts et en tout genres tout arômes, sous toutes les formes, dans le but de l’exporter.

Pour résumer les choses, on peut dire que la filière laitière yéménite repose essentiellement sur des petites exploitations traditionnelles, sur des pâturages naturels. Que son développement et sa modernisation est surtout (fut surtout) tournée vers l’industrie de transformation à vocation exportatrice. Pour dire les choses simplement, on peut dire que nos Yéménites se débrouillent pas trop mal. Qu’on sent quand même un certain “savoir-faire”, et surtout, une “tradition agricole”.

Il semblerait même qu’ils se débrouillaient suffisamment bien pour que la coalition saoudienne qui les bombarde aujourd’hui juge nécessaire de s’en prendre directement à leurs usines et installations laitières, comme nous le rapporte l’agence Reuters :

explosioyemenfactory

Source : http://www.reuters.com/article/us-yemen-security-factory-idUSKBN0MS3H020150401

Traduit en français, le titre de l’article donne quelque chose comme : ”Une explosion dans une usine au Yémen tue au moins 25 personnes : résidents..”

Plus loin, au fond de l’article, on nous éclaire sur l’usine en question :

explosionyemenfactory

“une explosion dans une usine laitière de la région d’Hodaida au Yémen tue au moins 25 personnes […]”.

On s’est donc trompé dans la traduction du titre, on aurait plutôt du écrire: “Les Ennemis de l’Humanité explosent une usine de lait au Yémen : bilan 25 morts”.

On en conclura donc qu’aux yeux des Shayatines, les capacités de production de lait Yéménite sont une menace quasi militaire pour ses voisins…

Rassurez-vous, les Yéménites, le lait, chez eux, c’est une véritable tradition ancestrale qui date de plusieurs siècles. Et tout porte à croire qu’ils se referont vite, insha Allah!

Justement, voici quelques vieilles photos trouvées sur le net qui nous confortent dans l’idée que le lait chez les Yéménites, c’est une vieille histoire, une tradition ancestrale, qui renvoie plus à une image pastorale faite d’exploitations familiales, de petites et moyennes tailles, liées au faire valoir direct (finir les fins de mois) qu’à une industrie ultra-moderne tournée vers l’exportation et soumise aux logiques capitalistiques du marché international du lait.

yementroupeaux

yementroupeaux2

yemen-elevages

Il n’est de plus sein breuvage que celui fait de lait chaud mélangé avec du miel… Maintenant qu’on a le lait, allons chercher le miel!

Le Yémen, terre où le meilleur miel au monde coule à flots

Après le lait, le miel. Est-il nécessaire de parler ici du meilleur miel au monde, du miel yéménite? Le monde entier est au courant et depuis fort longtemps, le miel est une des fiertés nationales du Yémen. Par contre, ici, pas besoin de chiffres et de graphiques pour vous présenter la tradition yéménite de production de miel, elle se dévoile en photos, comme celles qui suivent, c’est tellement plus parlant!

yemen-culture-miel

yemen-culture-miel (2)On est bien loin des ruches équipées d’internet du Levant ultra-moderne…

miel-yemenNo comment

yemen-culture-miel(3)Cette photo rappelle un timbre postal non?

yemen-mielLa Terre où coulent le lait et le miel…

Le moment est venu de départager entre ces deux territoires, d’un coté le Levant, avec la Syrie, la Palestine, la Jordanie et de l’autre, le Sud du Hijaz et le Yémen, pour savoir où, finalement, le lait et le miel “coulent à flots”. On va penser que le plus logique dans cette histoire serait de demander l’avis de l’Abeille.

Et l’Abeille, elle en pense quoi?

Comme ce texte s’inscrit dans une logique sans parti pris – quoi que – on va demander à l’Abeille son avis, selon qu’elle se sent plus à l’aise dans les Pays du Levant ou en terres Yéménites. Et aussi parce que contrairement à La Huppe, l’Abeille, elle au moins, elle en connait un rayon, sur le miel!

On va donc faire appel à un organisme neutre, de préférence éloigné, en l’occurrence Français, pour départager le vrai du faux. Cet organisme, c’est aussi une revue en ligne, spécialisée dans le miel qui porte le joli nom bucolique de « L’Abeille de France ».

L’Abeille de France “à la recherche du miel le plus cher au monde.”

On est allé chercher sur le site de l’Abeille de France l’article qui nous intéresse, où il est question de classer les meilleurs miels au monde… Le résultat se trouve dans les lignes qui suivent:

abeille-yemen

« Alors! À qui revient la palme? Quelle somme maximum peut-on mettre dans un kilo de miel?
Une information émanant de cadres commerciaux faisant état d’un miel se vendant, en Arabie Saoudite, autour de 1000FF (153 euros) le kilo! Et ce produit de luxe proviendrait d’un pays, lui aussi, dans la péninsule arabique : Le Yémen!

Est-ce vrai?
Si oui, pourquoi mettre ce prix? Quel gout divin ce nectar doit avoir pour atteindre ce sommet? Nous sommes allés y voir plus clair! »

Si vous souhaitez continuer la lecture de ce (délicieux) article sur la qualité du miel Yéménite, je vous invite à cliquer ici :

http://www.apiculture.com/abeille-de-france/articles/yemen.htm

En voici justement un court passage que je souhaitais partager avec vous. J’espère qu’il vous donnera envie de lire cet article en entier, tant sa lecture est passionnante…

“Au Yémen, le miel est surtout acheté pour ses propriétés médicinales, on le consomme peu comme sucre, d’ailleurs, on ne le trouve que rarement dans la cuisine yéménite, tout au plus dans quelques desserts. A part cela, le miel est utilisé comme panacée pour soigner les maux de ventre, les coliques, les intestins, le foie, les brûlures et les blessures. Ce sont des vertus qui donnent aux miels leurs vraies valeurs. Et, leurs prix varient donc en fonction des réputations médicinales qui leur sont attribuées.” (8)

L’Abeille de France nous dit qu’au Yémen, la valeur du miel est d’abord thérapeutique. Retenez bien ce point!

Le verdict de l’Abeille est tombé et il est sans appel : Le meilleur miel au monde est au Yémen.

On a donc trouvé ces Terres où “le lait et le miel coulent à flots.” Elles se situent au Yémen, territoire que les anciens avaient justement surnommée l’Arabie Félix, heureuse car si riche en pâturages et en miels sans équivalents, et bien plus que ça en réalité quand on prend le temps de l’étudier.

Les textes bibliques nous disent qu’en Terre Promise, Israël chez wiki, le lait et le miel coulent à flots quand l’Histoire et les faits nous expliquent que NON! Le lait et le miel, c’est vers l’Arabia Félix, au Yémen qu’il faut les chercher. Ceux qui n’ont pas encore résolu cette énigme feraient bien d’aller lire le document «Al-­Hijaz, Terre d’origine d’Abraham et des Prophètes Israélites» d’un œil objectif, s’ils souhaitent réellement la résoudre, pour de Vrai.

Pour finir, et puisqu’au départ il est quand même question de textes bibliques donc de religion, on va avancer dans l’Histoire et demander au Saint Coran ce qu’il a à nous dire au sujet du lait et du miel, et de l’endroit où on les trouve réunis.

Le lait et le miel dans le Saint Coran

On les trouve associés là-aussi dans un même Chapitre, “Les Abeilles”! Dans une même Sourate, des versets qui se suivent, que voici :

Le lait
[66. “Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux: Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres, – [un produit] extrait du [mélange] des excréments [intestinaux] et du sang – un lait pur, délicieux pour les buveurs.”]

Le miel
Le Saint Coran ne mentionne pas littéralement le mot « miel », qui se dit miel-arabe, encore moins pour le rattacher à un pays ou un territoire donné. Les versets sont les suivants :

[68. [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: ‹Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font.
69. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent.] (S16:V68-69)

Comme vous l’avez lu, le Saint Coran est venu nous alerter surtout sur le fait que ce breuvage (Charaboune) possède des vertus thérapeutiques qui font du miel…« un signe pour des gens qui réfléchissent ».

Tout à l’heure c’était l’Abeille de France, maintenant le Saint Coran qui vient – 1400 ans plus tôt – insister sur la valeur thérapeutique du miel… Quand les gens vont-ils enfin finir par réfléchir ????????? (désolé mais parfois on a vraiment envie d’insister sur la question )

Conclusion

Quand à l’avenir on vous présentera une brochure touristique vous invitant à visiter des Terres dites “bibliques” où le lait et le miel coulent à flots, quelles images vous viendront en premier à l’esprit?

  1. Les exploitations laitières et apicoles khazares ultra-modernes vues plus haut, posées sur des terres volées coincées entre deux miradors et une autoroute?

  1. Des images de cultures familiales traditionnelles, ancrées sur des pratiques ancestrales, et dont les produits sont encore aujourd’hui les meilleurs au monde, comme au Yémen?

Pour “Des Gens qui réfléchissent” (S16:V69) il ne fait plus aucun doute, au Moyen-Orient, le lait et le miel coulent au Yémen.

Et Allah et Son Messager savent le mieux.

Wassalam et Paix à tous,

La Huppe


  1. http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2013/12/06/et-le-lait-et-le-miel-cesserent-de-couler-en-israel_3525986_4497186.html

  2. Sainte Bible, http://saintebible.com/leviticus/20-24.htm

  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Milk_and_Honey

  4. http://saintebible.com/exodus/3-8.htm

  5. http://www.israeldairy.com/cgi-webaxy/item?info_dairy-farming_dairy-industry.htm

  6. https://reporterre.net/Etouffee-par-la-politique-israelienne-l-apiculture-palestinienne-meurt-a-petit

  7. https://reporterre.net/Etouffee-par-la-politique-israelienne-l-apiculture-palestinienne-meurt-a-petit

  8. http://www.apiservices.biz/fr/articles/classes-par-popularite/1098-a-la-recherche-du-miel-le-plus-cher-du-monde-2004


    eschatologiablog

Publicités

9 réflexions au sujet de ““LA TERRE OÙ COULENT LE LAIT ET LE MIEL””

  1. Salam La Huppe et à tous,

    Magistral et dans la droite lignée de l’article précédent 🙂

    Pour l’anecdote nous avons eu une discussion avec Sherazad il y’a environ 2 ans ou je lui vanté les 1000 et 1 vertus du miel de jujubier du Yémen (Sidr) , étant donc un grand amateur de ce miel je confirme que pour un pot de 250grs il faut compter en moyenne 45€. Pour le reste il faut le gouter pour en parler, je vous invite à passer commande sur des sites sérieux avec certificat d’analyses laboratoire certifié à 99%, je ne fais pas de pub c’est facilement trouvable sur le net, d’autant plus que la récolte 2017 vient d’arriver, profitez en.

    Grâce à ton éclairage mon frère La Huppe je comprend mieux maintenant 🙂 Allahi hafdek. Cette Terre est bénie à tout point de vu et tu en as largement fait la démonstration.

    Passons maintenant au lait avec une mise en garde très sérieuse ; ARRETEZ DE BOIRE LE LAIT DE MOLOCH !!!!! LE LAIT UHT ( Ultra Haute Température) et le LAIT PASTEURISE A BANNIR !!!

    Le poison au lait industriel !

    « UHT m’a tuer » ! (disait le lait cru)

    Le lait industriel, pour être conservé suffisamment longtemps et être exempt de bactérie, est chauffé, upérisé même. On utilise le terme « upériser » pour UHT ou Ultra Haute Température. Le lait est donc chauffé à 135°C pendant quelques secondes. La pasteurisation quant à elle consiste à chauffer le lait à 80°C pendant une quinzaine de secondes.

    Tous ces procédés ne servent qu’à une seule entité, le distributeur. Tous ces procédés de stérilisation et de chauffage permettent de conserver le lait plus longtemps et de le déclarer comme « sain » indemne de bactéries ou microbes en tout genre.

    Ces transformations industrielles, en somme plutôt classiques, ne sont pas anodines sur la qualité du produit fini. Vous savez très bien que la cuisson, dès lors qu’elle est excessive et à haute température, dénature la composition des nutriments de l’aliment.

    Malheureusement, l’upérisation et la pasteurisation dénaturent les vitamines A, B, C et D ainsi que de nombreux enzymes contenus dans le lait cru. Parmi ces enzymes définitivement perdues, certaines servent bien entendu à mieux assimiler le lait, comme le souligne Taty, avec le cas de la lipase pour les matières grasses.

    Au-delà de 60°C, même les protéines se dénaturent et changent de transformation spatiale en 3D, ce qui les rend « non identifiables » par l’organisme et donc non assimilables. C’est pour l’ensemble de ces raisons que le lait industriel est souvent enrichi en vitamines et nutriments de synthèses, des molécules qui ne rivalisent pas avec leurs homologues naturels.

    L’upérisation et la pasteurisation sont une chose. Mais les industries laitières et agroalimentaires doivent également fournir un produit unique, identique, standard. Pour réaliser ce genre de produit, identique d’une bouteille à l’autre, l’agroalimentaire homogénéise d’énormes quantités de lait.

    Ce procédé permet à la fois de contrôler les concentrations des nutriments, mais également d’éviter l’apparition naturelle de la crème du lait. Selon certaines théories, l’homogénéisation du lait peut entraîner la fragmentation de molécules jusqu’à 5 fois leur taille d’origine, ce qui leur permettrait de traverser la barrière intestinale et d’agir par inflammation sur le reste de l’organisme.

    Les procédés industriels dénaturent donc fortement les propriétés du lait avant même d’avoir touché du doigt l’origine du lait, les vaches laitières.

    http://www.dur-a-avaler.com/confession-buveur-lait-cru-taty-vache-pasteurisation/

    Vous comprenez mieux ce passage de l’article ;

    “L’entité khazare ne dépend pas de traditions agricoles, et les fermiers khazars intègrent un grand nombre de nouvelles idées dans leurs systèmes fermiers”.

    C’est mon 2ème conseil , après le Miel de Jujubier Sidr Yéménite optez pour LE LAIT CRU BIO, reconnaissable à son bouchon jaune dans tous les biocoop pour les citadins, pour les autres aller vous servir directement chez le producteur.

    Voici une pub sur le poison Khazar que j’ai mis sur un autre article il y’a quelques jours, subhanAllah tout est lié…et réfléchissez juste 2 secondes , il en va de votre santé et de celle de vos proches ; Notez la bande son  » STAYING ALIVE » ( Restez en vie)…

    Saha ftorkom wa salam.

    J'aime

    1. Wa aleyk Salam Tony 😉

      Oui je me souviens très bien de cette discussion, Honey, Honey 😉 , je connais tes goûts en matière de miel, étant un fin connaisseur, ton préféré est bien le miel de jujubier du Yémen, un pur délice, bon j’arrête c’est Ramadhan…

      Merci à toi pour tes précieux conseils ( Tony est aussi un spécialiste en nutrition), en plein dans le mille avec ton « UHT m’a tuer! » (disait le lait cru) » , on ne peut être plus clair…

      Je me souviens ma grand mère , Paix à son âme, jamais tu ne lui aurais fait boire « du lait en carton » disait-elle et combien elle avait raison, elle avait son propre pot à lait comme sur la photo et allait elle même le chercher à la ferme …

      En fait les anciens étaient beaucoup plus intelligents que nous, ils savaient ce qui était bon et ce qui ne l’était pas , aujourd’hui nous sommes tous devenus des portes-monnaies, on paye pour se faire empoisonner …

      Saha ftorkoum …

      J'aime

    2. @ Sherazad, salam,

      Allahi rham ta mamie et paix aux âmes de nos anciens qui étaient beaucoup plus éclairés que nous , c’est une évidence et en témoigne le pot à lait que j’ai connu étant môme et pendant les vacances au bled tout en ayant eu la chance d’être allaité au sein assez longuement , juste ce qu’il faut pour être en bonne santé et pour la vie par la grâce d’Allah swt et la patience de ma mère…, et pour ne pas faire de H.S nous ne parlerons donc pas du lait industriel pour bébé 1er et 2ème âge…pov’ gosses…Ce monde est un cauchemar.

      La Paix et les Bénédictions d’Allah swt sur toi.

      J'aime

  2. Felix Arabia le retour ;

    Sidna Muhammad aleyhi salat wa salam a déclaré ;

     » Par Dieu ! L’heure ne sonnera qu’après que la péninsule arabique deviendra très verdoyante ,avec des fleuves et des cours d’eau abondants  »
    (cité par Al Bukhari et Muslim)

    Le renversement de la tendance est donc inexorable ! L’occident a connu l’abondance mais ils n’a pas su les exploiter au profit de l’humanité ,ils préfèrent brûler les récoltes pour maintenir les prix ou pour en extraire l’éthanol à l’heure ou des millions d’âmes crèvent de faim sous leur yeux ! Tout en continuant à empoisonner leur propre population…

    Toutes les études et données scientifiques qui confirment cette tendance sur les 10 dernières années ;

    http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/article-signes-et-miracles-d-allah-121-le-desert-d-arabie-redeviendra-prairies-et-rivieres-92012154.html

    J'aime

  3. Felix Arabia le retour , suite ;

    Plusieurs hadiths annoncent une abondance sans précédent de récolte et de marchandises, qui seront toutes distribuées sans limite sous le règne du 5ème Khalif bien guidé Al Mahdi.

    Au cours de cette période, ma Oumma (communauté) mènera une vie aisée et sans souci qu’elle n’a jamais connue auparavant. Le travail de la terre donnera les produits avec des rendements trop élevés… (Ibn Majah)

    À la fin des temps, il y aura un califat qui distribuera les richesses sans même les compter. (Muslim)

    Les habitants des cieux et les habitants de la terre seront heureux. Différentes variétés de plantes seront produites par la terre au point que les vivants souhaiteront que les morts reviennent à la vie. (At-Tabarani et Abu Nu’aym)

    La terre sera comme un plateau en argent dans lequel pousse la végétation… (Ibn Majah)

    Le lait et le miel couleront à flots bi idnillah.

    J'aime

  4. Salam Tono Tony,

    Merci pour ton feedback et tes eclairages sur le lait UHT, j’ai bien aime le « UHT m’a tuer »..et puis le « Staying alive », fallait vraiment l’oser celle-la..

    Je suis entierement d’accord avec toi, ces terres n’ont pas dit leur dernier mot, c’est evident, leur « charge » religieuse et historique est bien trop forte, imagines ca: elles auraient vu naitre le monotheisme pur… C’est donc qu’une question de temps pour qu’Allah devoile Ses plans.

    Oui, le lait et le miel se remettront a couler a flots insha Allah, toujours au Yemen.

    J'aime

    1. Salam La Huppe et à tous 🙂

      Houd Houd , je tiens à te féliciter pour ton premier rapport , si j’ai aimé ? époustouflée je suis , ta démonstration , ton éclairage , tes arguments sont tout simplement incomparables, jamais rien lu d’équivalent auparavant , oui comme l’as dit Tony , pour ceux qui réfléchissent, pour les autres il est encore temps de se réveiller, il ne fait aucun doute que c’est de l’Arabie jadis Félix (heureuse) qu’il est question dans la Bible, la Terre où coulent le lait et le miel ne peut être que le Yémen …

      Cette Terre Bénie que la coalition internationale des shayatines (démons parmi les djinns et les humains) est en train de détruire, d’exterminer son peuple par tous les moyens possibles, ils lâchent des bombes mais aussi des bactéries…

      http://fr.euronews.com/2017/05/15/grave-epidemie-de-cholera-au-yemen-letat-durgence-decrete
      C’est pas pour rien que l’un des dix signes majeurs de la Fin du Monde est « un feu venant du Yémen » , tout finira par là où tout à commencé …

      J'aime

  5. @ La Huppe et Sherazad, salam,

    J’aimerais attirer votre attention et celle de nos lectures sur un sujet connexe et donc en rapport avec le Yemen et plus précisément son vortex marin qui s’est élargit en 2008.

    Nous avons consacré un dossier sur le sujet et la pièce la plus importante a été censurée par Youtube…tiens donc…

    Le témoignage du militaire Mc Collum en 2010 ; il a vu juste notamment en ce qui concerne la guerre au Yemen, Il affirme que des opérations « false flag » auront lieu en fin 2010 et qu’il y aura beaucoup de morts. Il nous prévient de ne pas aller au moyen-orient et surtout pas au Yémen qui sera le « ground zero » des opérations.

    https://eschatologiablog.wordpress.com/2016/04/29/recit-de-tamim-ad-dari-et-le-vortex-daden-1/

    Sous le prétexte que ces forces navales ont été nécessaires pour protéger le Golfe d’Aden des pirates de Somalie, l’Amiral Maksimov dit, dans ce rapport, que cette accumulation de forces militaires est la plus grande de son genre dans l’histoire humaine et que la Russie est «préparée» à se joindre aux Américains dans ce que les responsables du monde considèrent comme une attaque sur notre planète par des «forces» jusque-là inconnues, mais décrites comme pouvant être ”inter-dimensionnelles” …

    La plus grande accumulation de forces militaires dans l’histoire de l’humanité…rien que ça…

    Ce sont la Royal Navy australienne, la Marine belge, la marine bulgare, la Marine canadienne, la Marine populaire de Libération (Chine), la Marine royale danoise, la marine française, la marine allemande, la marine grecque, la marine indienne, la marine de la République islamique d’Iran, la marine italienne, la marine japonaise, la marine de la République de Corée (Corée du Sud), la Marine royale malaisienne, la Royal Navy, la marine des Pays-Bas, la marine du Pakistan, la marine portugaise, la Marine royale saoudienne, la Marine de Russie, la marine de la République de Singapour, la marine espagnole, la marine suédoise, la Marine royale thaïlandaise, la marine turque, la British Royal Navy et la Marine des États-Unis.

    https://freewiseman.com/2015/03/28/le-vortex-du-golf-daden-yemen-somalie-interview-de-aaron-mccollum/

    Le Yemen a vraiment la côte 🙂 ou peut être que les pirates somaliens sur des barques sont effectivement très très très redoutables :)…

    Comme par hasard le LHC du CERN a été lancé en 2008 et le vortex interdimensionnel a commencé à s’élargir en 2008.

    Tout est lié…et cette terre ancêstrale n’a pas encore livrée tous ses secrets… le Yémen sera le « ground zero » des opérations.

    Peut être le feu annoncé pour la fin des temps dont parle Sherazad…wa Allahu a’lem.

    J'aime

    1. C’est bon je l’ai retrouvé sur Dailymotion, écoutez attentivement à partir de 12’50, la mise en garde date de 2010 ; Un véritable lanceur d’alerte et le temps lui a donné raison …; par contre sa théorie des gentils E.T…miskine il va bientôt déchanté…

      J'aime

Lire la charte avant de saisir votre commentaire, veuillez respecter le sujet de l'article, aucun HS ne sera toléré, les commentaires hors sujet seront systématiquement effacés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s