Occultisme et Franc-Maçonnerie dans les Comic Books

Les comics sont généralement bourrés de références maçonniques, explique Jérémy Lehut dans son livre « Le monde occulte des comic books ». Dans le numéro « Batman, Legends of The Dark Knight » publié en 1996, Batman se sert de ses connaissances sur les rites initiatiques maçonniques pour résoudre un meurtre commis dans une loge. Ce comic book est truffé de symbolisme maçonnique, tout comme dans « Batman : Scottish connexion » cité précédemment par Mark Millar.

Résultat de recherche d'images pour "the watchmen comic book  freemason"

Dans la BD « The Watchmen » le logo maçonnique est omniprésent. Le héros magicien Docteur Strange est un illuminé, le personnage Vandal Savage est également désigné comme faisant partie des Illuminati et de diverses sociétés secrètes.

Les références à la franc-maçonnerie sont courantes, par exemple, tous les héros ont une identité civile et ne veulent en aucun cas que le peuple connaisse leur double vie de super-héros. Ce qui rappelle les francs-maçons qui n’aiment pas faire savoir leur appartenance à la secte et qui tentent de le cacher aux yeux du peuple.

Résultat de recherche d'images pour "alan moore comics"
Alan Moore 

Deux auteurs majeurs de l’industrie des comics parlent librement de leur pratique quotidienne de l’occultisme. L’auteur Alan Moore qui a inventé l’un des comic books les plus populaires, « The Watchmen », est un magicien. Il voue un culte à Glycon.  Glycon était vénéré par certaines sectes hérétiques. C’est tout simplement un serpent. »

Résultat de recherche d'images pour "glycon"

Les propos de Moore sont clairs, « on retrouve dans ses publications des références new age qui ne sont pas sans rappeler Helena Blavatsky. Il a même rédigé un grimoire magique avec un ami. Pour Alan Moore les enfants doivent être éduqués au travers de l’art, au travers des BD, de la musique mais aussi du cinéma, il estime que son rôle est d’injecter ce qu’il sait dans son travail afin d’éduquer les plus jeunes. Si Alan Moore ne parle pas directement d’Aleister Crowley, Grant Morrison, lui, en fait l’éloge et est un adepte depuis ses 19 ans. C’est lui-même qui en parle librement.

Résultat de recherche d'images pour "Grant Morrison devil"

Dans un documentaire qui lui est consacré, « Parler avec les dieux », ce dernier et ses amis témoignent de son attachement pour la pratique de l’occultisme. Lorsque Grant Morrison avait 19 ans son oncle lui avait offert un livre d’Aleister Crowley. C’est à partir de cet ouvrage qu’il a pratiqué son premier rituel magique. Dans sa biographie, Grant Morrison raconte que ce livre n’est autre que « Le livre de Thoth ». Il reçut en plus de ce livre un jeu de Tarot de Crowley. […]

Image associéeDans les comics de nombreux personnages maîtrisent la magie. C’est une industrie pleine d’occultisme. Par exemple le comic book « Spawn » traite d’un homme qui est tué, son âme termine en enfer et Al Simmons, l’homme qui fut tué, conclut un pacte avec un démon appelé Malebolgia pour revenir sur terre afin de revoir sa femme et se venger.

Son âme est donc perdue mais il retourne sur terre sous la forme d’un soldat de l’enfer appelé Spawn. Dans une interview accordée à MTV, Todd McFarlane déclarait qu’il préparait un second film sur son héros et qu’il avait les moyens de le produire. Ce film serait « sa passion de l’Anti-Christ »… […]

Si le personnage de Spawn se rebellera contre l’enfer à aucun moment Dieu n’est présenté comme une solution. Ce qui vient du ciel sera d’ailleurs l’ennemi du Spawn et les personnages seront clairement mis en scène pour être mauvais. Afin de continuer dans l’occultisme et donc dans le culte du démon, la bande dessinée « Lucifer » publiée par DC Comics fait un tel carton qu’elle est même adaptée en série pour la télévision. […]

Dans cette série Dieu est l’ennemi. Dans l’épisode pilote Lucifer déclare qu’il aime plus les hommes que Dieu lui-même. Qu’il leur offre la liberté et ne leur interdit rien. C’est Vertigo qui publie ce comic book, mais l’enseigne appartient à DC Comics. Les univers des personnages de DC comme Batman sont partagés avec ceux de Vertigo, comme Lucifer ou Constantine. La bande dessinée « Lucifer » fut initiée par le juif Neil Gaiman, dont la famille est originaire d’Europe de l’Est. Il s’agit d’une constante dans ces univers malsains que de retrouver ceux qui se disent juifs. Neil Gaiman voulait être auteur pour les comics, c’est Alan Moore qui lui a expliqué comment s’y prendre pour rédiger des comic books. […]

Les auteurs comme Grant Morrison, Alan Moore mais aussi Neil Gaiman narrent des aventures horrifiques, le retour en force de ces univers est dû à la création de Vertigo. Si certains se demandaient si le Diable existe dans l’univers des super-héros, il semble que c’est bien le cas par le biais de Lucifer. Le comic book Preacher publié par Vertigo est aussi bien étrange. L’histoire raconte comment un prêtre perd la Foi.

Image associée

Un jour il arrive malheur à son église et ses fidèles. Le prêtre se trouve étrangement affublé de pouvoirs magiques après avoir fusionné avec une entité nommée Genesis. Aidé d’un vampire et de son ex-petite amie il part à la recherche de Dieu en sillonnant l’Amérique. Ce comics fut inventé par l’irlandais Garth Ennis, un habitué de l’humour noir et des œuvres blasphématoires. Dans une interview l’auteur déclarait : « Je ne crois pas en Dieu. Et si Il existe, Il est certainement mauvais ».

Le personnage de l’écurie Marvel, Daredevil, est présenté par les fans et la maison d’édition comme super-héros chrétien car il se rend à l’église. Daredevil est avocat le jour sous le nom de Matthew Murdock, et justicier la nuit qui se déguise en démon de couleur rouge. Ce héros est une sorte de Batman pour les éditions Marvel. D’ailleurs, l’auteur Frank Miller s’est occupé des deux franchises et a marqué ces deux personnages de son empreinte.

Rendons-nous compte du sort qui est réservé à Dieu dans les comics. Il est tué, combattu ou blasphémé. A aucun moment Dieu n’est présenté comme une solution dans les comic books, Il est plutôt l’ennemi ou la cause des maux de tous les hommes.

Les trois auteurs qui sont cités dans ce chapitre, (Alan Moore, Grant Morrison et Mark Millar) ont chacun révolutionné les comics en apportant des univers magiques et sataniques.

La différence entre DC Comics et Marvel réside dans le fait que DC est représentée par Superman, l’antéchrist. Marvel pourrait être symbolisé comme étant représenté par les adeptes de cet antéchrist, les francs-maçons, des magiciens … C’est Superman qui a lancé une mode des super-héros, il est en quelque sorte le père des personnages en collant. Le comic book est un monde plein de symboles et de références.

Jérémy Lehut, extraits de son livre « Le monde occulte des comic books »


Le monde occulte des comic books


« Le monde occulte des comic books », pdf gratuit :
Sur le même sujet :

86 réflexions au sujet de “Occultisme et Franc-Maçonnerie dans les Comic Books”

    1. @ Typical,

      Par les producteurs de He-man…l’un de mes plus vieux souvenirs de môme…

      Toi tu avais le chasseur de prime Jedi et moi je jouais avec ça ;

      Et le St Graal des collectionneurs , Eternia , un exemplaire s’est vendu 16 000 dolars…

      Musclor et son tigre sous blister édition 1982 est parti 4500 dollars sur e.bay…C’est dire le charme du truc , et quand je dis charme c’est au sens premier du mot…

      Fais défiler le diapo et regarde les prix que certains sont prêt à mettre dans ces poupées vaudoux ;

      https://bfmbusiness.bfmtv.com/diaporama/10-vieux-jouets-qui-valent-tres-cher-2796/les-figurines-musclor-de-20-a-4-000-euros-2/

      J'aime

  1. Judas Maccabée dans les comics

    Traduction

    Judas Maccabaeus (יהודה המכבי) était le troisième fils de Mattathias ben Yochanan Maccabeus ((יָהוּ בֶּן יוֹחָנָן), un Kohen (priest) (prêtre juif) du village de Modi’in (מודיעי), l’ancienne Jérusalem (יְררּשָׁלַיִם).

    En 167 av. J.-C., Mattathias et ses fils Judas Maccabaeus, Elazar Avaran Maccabeus (ר המכב), Simon Thassi Maccabeus (ון התסי), John Gaddi Maccabeus (יוחנן הגדי) et Jonathan Apphusaccabab (ונתןנתן), La révolte des Maccabées (רד החשמונאים) contre l’Antioche IV Épiphane (ντίοχος Ἐπιφανής), souverain de l’Empire Grec-Séleucide (ασιλεία τῶν εελεικς).

    En 175 avant JC, Antiochus promulgue des décrets qui rendent illégal le culte juif.
    La Torah (תּוֹרָה) (l’Ancien Testament) a été confisquée et incendiée.
    Le sabbat (שַׁבָּת) (jour saint de la prière), la brit milah (רִית מִילָה) (la circoncision) et le Kashrut (כַּשְׁרוּת) (les lois diététiques religieuses des Juifs) étaient interdits sous peine de mort et il a ordonné l’hellénisme (ΕΛΛΗΝΙΣΜΟΣ) comme seule religion. .

    L’hellénisme est aujourd’hui appelé mythologie grecque et était le culte des olympiens (ΔΩΔΕΚΑΘΕΟΝ): APHRODITE (ΔΙΤΗ), APOLLO (Ω), ARES (), ARTEMIS (ΑΡΤΕΜΙΣ), ATHENA (ΑΘΗΝΑ), DIONYSUS (ΔΗΜHΤΗΡ), HADES (ΠΛΟΥΤΩΝ), HEPHAESTUS (), HERA (), HERMES (), HESTIA (ΕΣΤΙΑ), POSEIDON (ΔΩΝ), TYCHE (ΤΎΧΗ) et ZEUS (ΖΕΥΣ)

    Mattathias était un prêtre guerrier qui a dirigé La révolte des Maccabées (מרד החשמונאים) pour la liberté de religion de son peuple jusqu’à sa mort en 166 av.
    Après la mort de Mattathias, Judas assuma la direction de la révolte en tant que prêtre guerrier et commandant des forces juives.
    Il prit le nom de Judah “le marteau” Maccabee (יהודה “פטיש” מכבי).

    Après la mort de Judah Maccabee, son frère a emporté son marteau pour vaincre les forces gréco-séleucides. Les Kohanim (כֹּהֲנִים) cachèrent le marteau physique de Judah Maccabee et le protégèrent.
    Le marteau a été transmis aux descendants de Judah Maccabee et de son épouse Leah Maccabaeus (מק’וס) au cours des siècles.
    Il est dit que chaque génération, en cas de besoin, un nouveau Maccabée s’avancerait et prendrait le marteau et, par la force de sa foi, donnerait au marteau le pouvoir de protéger son peuple.

    Judah Maccabee nommé pour ses ancêtres est le dernier porteur du marteau de DIEU (יש מאלוהים).
    Il a passé toute sa vie à étudier sa religion et depuis sa naissance, il a pour mission de protéger son peuple. C’est sa vocation.

    Le marteau de DIEU.
    Est l’arme ancestrale des Maccabées. Il a été transmis de génération en génération et protégé par le sacerdoce juif.
    Le pouvoir du marteau est une bénédiction de DIEU et tire sa force de la foi de l’utilisateur.
    Par conséquent, toute défaillance est considérée comme une défaillance de la confiance de l’utilisateur.
    Le marteau porte l’inscription « י שמחזיק הפטיש, וא מספיק ונה, יהיה ורך בכוח הפטיש מאלוהים »
    (« Quiconque détient ce marteau, s’il est assez fort de foi, sera béni du pouvoir du marteau de Dieu »)

    https://www.mightycrusaders.net/judah-the-hammer-maccabee/

     

    J'aime

Lire la charte avant de saisir votre commentaire, veuillez respecter le sujet de l'article, aucun HS ne sera toléré, les commentaires hors sujet seront systématiquement effacés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s