Un autre regard sur Dhul Qarnayn et la « Barrière » de Gog et Magog

Première partie : Dhul Qarnayn

Selon le Saint Coran, parmi les signes terribles des derniers jours du monde est l’apparition de Gog et Magog, Ya’juj et Ma’juj en Arabe, une force destructrice abominable qu’Allah* le Seigneur DES Mondes dans Sa Miséricorde a tenu en échec et emprisonnée depuis l’époque de DhuI Qarnayn, le même événement, le déferlement de Gog et Magog a également été mentionné par le Prophète Muhammad* comme l’un des dix signes majeurs de la Fin des Temps.

En plus d’un royaume immense, ce pieux et noble Roi fut gratifié par Dieu d’une très grande intelligence, d’une sagesse hors du commun, de forces militaires et de richesses considérables ainsi que les moyens et connaissances pour voyager aux quatre coins du monde.

Dans la sourate 18 : Al Kahf (la caverne), Allah nous relate l’histoire de Dhul Qarnayn en réponse a une interrogation des polythéistes de la Mecque de connivence avec les rabbins de Yahtrib (ancienne Médine) au Prophète Muhammad, dans le but de le mettre à l’épreuve afin de savoir s’il était réellement Prophète.

Dans cette première partie, nous allons plus nous intéresser à ce glorieux personnage, en analysant ses caractéristiques présentées dans quelques versets de cette sourate, nous verrons alors que les hypothèses les plus répandues rapportées sur son identité sont erronées.

Qui est Dhul Qarnayn ?

Oubliez  les suppositions et affirmations faites sur l’identité de Dhul Qarnayn, il n’était ni Alexandre le Grand polythéiste, despote et dépravé sexuel, ni Cyrus II le roi perse si apprécié des juifs de Babylone, il n’a jamais été un monothéiste mais un adorateur de Marduk , autre nom de  Baal …

Un cylindre d’argile connu sous le nom de cylindre de Cyrus, et contenant une description de ses victoires et actes compatissants, aussi bien qu’une documentation de sa lignée royale a été découvert en 1879 à Babylone, et est aujourd’hui conservé au British Museum contient un passage ou Cyrus II fait mention de son polythéisme.


 Extrait du Cylindre de Cyrus :
« De Babylone à Assur et de Suze, Agade, Eshnunna, Zamban, Me-Turnu, Der, d’aussi loin que la région de Gutium, les centres sacrés de l’autre côté du Tigre, dont les sanctuaires avaient été abandonnés pendant longtemps, je retournai les images des dieux, qui avaient résidé [à Babylone], à leur place et je les laissai résider en leurs demeures éternelles. Je rassemblai tous leurs habitants et leur redonnai leurs résidences. En plus, sur commande de Marduk, le grand seigneur, j’installai en leurs habitats, en d’agréables demeures, les dieux de Sumer et Akkad, que Nabonide, provoquant la colère du seigneur des dieux, avait apportés à Babylone. Puissent tous les dieux que j’installai dans leurs centres sacrés demander quotidiennement à Bel et Nabû que mes jours soient longs, et puissent-ils intercéder pour mon bien-être. […] Le peuple de Babylone bénit mon règne, et j’établis toutes les terres en de pacifiques demeures »


Allah ne va pas tout nous dire sur son pieux et noble serviteur dans cette sourate  mais Il nous donne assez d’éléments  que nous allons examiner afin de  reconnaitre Dhul Qarnayn sous sa véritable identité…

Quelle est l’histoire de l’homme qui a atteint l’Orient et l’Occident? 

Nous pouvons retenir à travers cette question posée à Muhammad, que la véritable identité de Dhul Qarnayn était connue des rabbins de Yathrib. Le premier verset de ce récit commence par : « Et ils t’interrogent à propos de Dhul Qarnayn », pourquoi Allah ne cite t-Il pas le vrai nom mais un surnom de cet illustre personnage ?

Le vrai nom de ce souverain, puissant, sage, un grand dirigeant et un grand conquérant était connu des rabbins et a certainement laissé son empreinte dans leurs mémoires par des faits prodigieux, des dons Divins qu’ils ont gardés sournoisement secrets. Allah nous dit bien qu’Il a affermi sa puissance sur Terre, lui a octroyé des moyens illimités sur toute chose et le « quelque » dans le verset 83 ci dessous, implique que Dhul Qarnayn avait plusieurs autres faits mémorables à son actif.

Si seulement quelques-uns ont été relatés dans la sourate Al Kahf, c’est qu’ils sont la réponse en rapport à la question posée (en titre de ce paragraphe). Les rabbins n’ont pas demandé son nom qu’ils gardèrent secrètement, mais simplement le récit du voyage de cet « homme » entre l’Orient et l’Occident.

Ce surnom « Dhul Qarnayn », littéralement les deux cornes, était en rapport avec un événement unique et dans l’Histoire des Juifs de l’époque et dans la vie de ce glorieux et puissant Roi dont ils avaient connaissance. En réponse à cette question test, non seulement Allah nous relate une partie de l’histoire de celui qui a atteint l’Orient et l’Occident mais aussi le désigne par cette appellation délibérément afin de prouver aux rabbins par deux fois la véracité de la Prophétie de Muhammad et couper court à leurs stratagèmes.


83. Et ils t’interrogent sur Ḏūl-Qarnayn. Dis: «Je vais vous en citer quelque fait mémorable».
84. Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons donné libre voie à toute chose.  85. Il suivit donc une voie.

86. Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse(8), et, auprès d’elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes: «Ô Ḏūl-Qarnayn! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard».

87. Il dit: «Quant à celui qui est injuste, nous le châtierons; ensuite il sera ramené vers son Seigneur qui le punira d’un châtiment terrible. 88. Et quant à celui qui croit et fait bonne œuvre, il aura, en retour, la plus belle récompense. Et nous lui donnerons des ordres faciles à exécuter».


Dans le verset 84, Dieu nous dit bien que Dhul Qarnayn avait reçu de Sa part une puissance inégalée sur Terre ainsi que des moyens illimités, une permission Divine pour toute chose…Donc un Royaume immense et très puissant, certainement le plus puissant, ce qui implique que ce Royaume et son Souverain étaient connus dans le monde entier voir plus…

 Retenons deux éléments importants dans le Verset 86 :
– Allah communique directement avec Dhul Qarnayn.
– IL lui permet et lui laisse le choix, soit de châtier cette peuplade impie, soit de la traiter avec bienveillance.

Donc nous apprenons qu’une communication sans intermédiaire existe entre le Seigneur DES Mondes et Dhul Qarnayn. Dans les versets 87-88, nous voyons qu’il s’agit d’un Roi qui vient appliquer la Loi Divine avec droiture, bienveillance et sagesse, il refuse une rémunération proposée par un autre peuple qui ne comprenait presque aucun langage pour la construction d’une barrière protectrice en insistant sur la valeur inestimable des dons qu’Allah lui avait déjà octroyés.

Dhul Qarnayn comprenait donc leur langage, un fait à noter et à mettre dans les dons accordés par Dieu… Avec son comportement exemplaire, il mit toujours la puissance et les moyens qu’il détenait au service des plus faibles, Allah en le citant dans une vingtaine de versets nous prouve combien Dhul Qarnayn est aimé de Lui.

Dhul Qarnayn fut missionné par Allah pour stopper les ravages que Gog et Magog commençaient à perpétrer sur Terre. La technique utilisée dans la construction de ce «mur» de fer transformé en acier recouvert de cuivre à l’état liquide n’était pas connue des gens de l’époque, ( un autre fait à noter et à mettre dans les dons accordés par Dieu). Comme il le dit lui-même dans le verset 98, cette technique lui fut révélée par Allah, en Lui il exprime sa foi et sa croyance de l’Heure …


98. Il dit: «C’est une miséricorde de la part de mon Seigneur. Mais, lorsque la promesse de mon Seigneur viendra, Il le nivellera. Et la promesse de mon Seigneur est vérité».


Dhul Qarnayn était en relation directe avec Dieu, après les éléments sur ce Roi que nous venons de voir et en suivant la définition ci-dessous, nous pouvons donc le désigner comme un Prophète.

« Le Prophète est une personne informée par Dieu, qui puise [l’inspiration de ses faits et gestes] dans une source divine. Si, en plus, il est envoyé à ceux qui violent l’ordre de Dieu pour leur transmettre un Message de ce dernier, il est alors appelé Messager. Mais si, en revanche, il ne fait qu’appliquer la loi de son prédécesseur, […] il est alors un simple Prophète ». Ibn Taymiyya, An-Nubuwwat, p255

Nous en concluons que Dhul Qarnayn était un Roi-Prophète, Allah lui a donné le plus grand Royaume jamais dirigé par un roi, une puissance inégalée, une notoriété mondiale ou même plus, le don de comprendre de nombreux langages, de gouverner avec justice et sagesse, la connaissance des métaux, le Fer et le Cuivre, des moyens illimités pour voyager de l’Orient à l’Occident.

Nous savons qu’il  était connu des rabbins et nous avons donc assez d’éléments pour saisir l’étrange ressemblance avec un autre illustre Roi-Prophète cité plusieurs fois dans le Coran.

Mais qui est donc ce glorieux personnage ?

Dans le Saint Coran, quel est le Roi-Prophète doué d’une grande sagesse et d’une grande droiture qui a voyagé de l’Orient à l’Occident, à qui Allah a exaucé son vœu d’avoir un royaume jamais dirigé par un roi avant lui, immense et puissant tel que personne n’aura après lui, qui possédait une armée invincible faites d’hommes, de djinns qui lui étaient soumis et exécutaient tous ses ordres, mais également d’animaux dont ils comprenait le langage, principalement celui des oiseaux, le vent lui était assujetti, il se déplaçait très facilement et très vite, où et quand il voulait, lui a été offerte la source du cuivre ainsi que la maitrise du Fer par son père lui aussi Prophète qui l’avait reçu de Dieu, qui avait connaissance de l’invisible, qui a combattu et terrassé les puissances du mal et pour terminer, qui est connu des rabbins et présent dans leurs Livres ?

Ce glorieux Roi-Prophète n’était pas très apprécié par ces rabbins, trop Bon, trop Juste, trop Pieux, trop Puissant, trop Aimé de Dieu, ils sont allés jusqu’à falsifier beaucoup de choses à son sujet dans leurs écritures…

Je pense que vous aurez compris qu’il s’agit du Roi Souleyman* / Salomon, qui pour moi, est Dhul Qarnayn.


SOURATE 34 : SABA

10. Nous avons certes accordé une grâce à David de Notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d’Allah). Et pour lui, Nous avons amolli le fer,
11. (en lui disant): «Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien les mailles». Et faites le bien. Je suis Clairvoyant sur ce que vous faites.
12. Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui Nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d’entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter au châtiment de la fournaise.
13. Ils exécutaient pour lui ce qu’il voulait: sanctuaires, statues(3), plateaux comme des bassins, et marmites bien ancrées. – «Ô famille de David, œuvrez par gratitude», alors qu’il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants.


Nous avons vu les nombreuses similitudes existantes entre Dhul Qarnayn et Salomon, dans le verset 12, Allah nous dit sur Salomon, en plus de lui avoir donné la source du cuivre, la servitude des djinns qui exécutaient pour lui ce qu’il voulait, qu’il parcourait le monde avec le vent qui lui était soumis, sur une distance en une journée de 30 jours de marche pour le parcours du matin et 30 jours de marche pour le parcours du soir.

Le matin le soleil se lève à l’Est, le soir il se couche à l’Ouest, là aussi nous trouvons une concordance avec Dhul Qarnayn qui voyagea avec une grande facilité de l’Orient à l’Occident, mais si Allah nous apporte ces précisions, c’est que c’est important et qu’il y a un travail de réflexion à faire …

Un jour de marche équivaut environ à 40 km , donc 30 jours x 40 km = 1200 km la distance parcourue en un mois pour des gens normaux, « le parcours du matin » signifie que Salomon, porté par le vent (seul ou avec son armée) parcourait approximativement 1200 km en une période à partir de l’aube et le lever du soleil et « le parcours du soir » entre le coucher du soleil et la nuit, le crépuscule comme illustré avec cette image…

Ce qui correspond aux temps des prières musulmanes du matin entre Fajr et Chorouk et le soir entre Maghreb et Icha. Suivant les saisons, la durée de l’aube et du crépuscule est variable, entre 1 heure et 1 h 30, donc nous avons ici la preuve coranique de la rapidité avec laquelle le Prophète Salomon se déplaçait d’une région à l’autre et couvrait de très longues distances en très peu de temps,  1200 km ou plus en une heure est étrangement la valeur de la vitesse du son dans l’air qui est de 1 224 km/h ,  plus rapide qu’un avion de ligne …

Une autre concordance frappante entre Dhul Qarnayn et Salomon dans le Coran qui m’a interpellée est une réponse étrangement similaire… Je vous laisse juger par vous-même…

La réponse de Dhul Qarnayn  après l’offre de rétribution par le peuple affligé par Gog et Magog en échange de la construction d’une barrière…

94. Ils dirent: «Ô Ḏūl-Qarnayn, les Yā jūj et les Mā jūj commettent du désordre sur terre. Est-ce que nous pourrons t’accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous?»
95. Il dit: «Ce que Mon Seigneur m’a conféré vaut mieux (que vos dons). Aidez-moi donc avec votre force et je construirai un remblai entre vous et eux.

Celle de Salomon, dans la sourate 27, lorsqu’il décline l’offre du présent de la Reine de Saba apporté par sa délégation et les invite ensuite à rendre un culte pur et sincère à Dieu…

35. Moi, je vais leur envoyer un présent, puis je verrai ce que les envoyés ramèneront».
36. Puis, lorsque [la délégation] arriva auprès de Salomon, celui-ci dit: «Est-ce avec des biens que vous voulez m’aider? alors que ce qu’Allah m’a procuré est meilleur que ce qu’Il vous a procuré. Mais c’est vous plutôt qui vous réjouissez de votre cadeau.

Je pense avoir fourni assez d’éléments pour oublier définitivement Alexandre le Grand et Cyrus II. Je vais maintenant vous expliquer pourquoi le Roi Salomon fut surnommé « les deux cornes », l’événement en rapport avec cette appellation comme je l’ai écrit précédemment  n’a rien à voir avec un casque à cornes qu’il soit d’Alexandre ou d’un autre, ni d’une union de deux royaumes pour Cyrus II comme il l’est souvent faussement interprété … Pour « les deux époques » autre traduction de Dhul Qarnayn, nous l’aborderons dans une autre partie de cet article …

Les Deux Cornes 

Forcement puisque les rabbins avaient connaissance de l’identité de Dhul Qarnayn, j’ai poussé mes recherches dans leurs Livres et j’ai fini par découvrir un fait unique dans l’histoire des Rois Israélites en relation avec Salomon. Un événement très peu rapporté, ce qui nous laisse à penser qu’il a été volontairement occulté.

Dans l’Ancien Testament depuis Saül (Talut), suivant la coutume, tous les rois Israélites sont oints sur la tête avec de l’huile bénie qui était gardée dans l’Arche de l’Alliance. Cette onction était faite par un prêtre sacrificateur qui pouvait aussi être un prophète comme Samuel* avec David* et Saül.



Une fois reçue l’onction royale, ils sont ensuite proclamés roi au peuple avec le son du schofar, un instrument avec un son très particulier fabriqué à partir d’une longue corne de bélier,  l’huile bénie quand à elle était contenue dans une plus petite corne de bélier ..



De tous les Rois Israélites, Salomon a été le seul à avoir été oint et proclamé Roi DEUX fois, donc à deux reprises on lui a versé l’huile bénie, il a reçu DEUX cornes de ce liquide sur la tête et le shofar a soufflé DEUX fois aussi.

La première onction a eu lieu dans la précipitation, David était sur le point de mourir, pour déjouer le complot d’Adoniya le demi-frère de Salomon, en urgence le Roi David ordonna au prophète Nathan* de oindre Salomon et le proclamer Roi au peuple avec le son du schofar afin de mettre fin à cette conspiration :  1 Rois : Versets 33-40

La seconde onction  du Roi Salomon eu lieu lors de la cérémonie solennelle de passation de pouvoirs après que David lui ait transmis les dossiers importants : 1 Chroniques 29:22

À l’époque de la révélation de la sourate Al Kahf, seulement les rabbins avaient connaissance de cet événement unique, il était leur secret bien gardé sur l’homme qui voyagea de l’Orient à l’Occident, persuadé que Muhammad ne pourrait jamais répondre à leur question piège c’est pourquoi ils la posèrent.

Réfléchissez, pensez vous vraiment que les rabbins voulant tester la Prophétie de Muhammad en demandant le récit du Grand Voyageur faisaient allusion à Alexandre ou Cyrus II qui à l’époque étaient déjà connus ?

Bien sur que non, ce n’était pas « Question pour un champion », les rabbins ne testent pas à la manière d’un simple quizz, dites vous bien que c’était une ruse ce qui est bien normal venant de leur part. Ils ne s’attendaient absolument pas à ce que leur énième stratagème soit démonté lorsqu’Allah dévoila leur secret en le présentant comme « l’homme aux deux cornes », puis Il enchaina avec un des innombrables faits mémorables de Son Pieux et Noble Serviteur, celui qui reçu deux cornes d’huile bénie, deux onctions royales, le plus grand et plus puissant Royaume de tous les temps, qui voyagea de l’Orient à l’Occident, qui construisit la « Barrière » de Gog et Magog … Le Roi Prophète Salomon Dhul Qarnayn.

Et Allah le Seigneur DES Mondes est infiniment Le plus Savant…

* Allah le Très-Haut Pureté à Lui

*Que la Paix et le Salut de Dieu soient sur tous Ses Prophètes et Messagers

À suivre pour la seconde partie « La Barrière »

Sherazad.

eschatologiablog 

Publicités

98 réflexions au sujet de “Un autre regard sur Dhul Qarnayn et la « Barrière » de Gog et Magog”

  1. Salam ma seur on islam
    Ti di….
    Merci Plusoumoin de rappeler la notion de « métaphore » présente dans tous les textes dits « sacrés ».
    de rien ma seur je di se qe je pense…… merci tu é gentil
    22.

    J'aime

    1. À tous,

      Ce que dit Bre, le fait que les deux textes de Ezeschiel et Jean parlent de la même chose au même moment je peux l’entendre.

      C’est la version « normale » et même davantage : la version correcte de la pensée eschatologique catholique.

      Sherazad, ne t’énerve pas !

      Les religions chretiennes et musulmanes sont issues du « premier livre ».

      Ce que j’appelle la Bible des juifs. On dit « les trois religions du livre ».

      Juifs, musulmans, Chrétiens nous lisons la Bible des juifs. Je crois savoir que les musulmans ne lisent pas tous les livres de la Bible mais les Chrétiens, si. Les catholiques lisent tous les livres de la Bible de la genèse à l’annonce de Saint Jean le Baptiste.

      Donc, évidement que Ezechiel et Jean on quelque chose à voir car ils partagent les mêmes sources !!!

      Les juifs, Sherazad dans la guerre de G et M se placent en victimes mais, dans leur eschatologie les juifs ne sont pas victimes mais responsables.

      Il ne faut pas inverser. Je juif est responsable à 100% et victime uniquement se Dieu. ….!!!

      Cette notion de responsabilité est absente ou bien bien affaiblie chez les autres religions du livre.

      Cherazad, pourquoi s’énerver ? Bre n’est pas injurieux, ni moi, ni personne, ni Plusoumoin que je remercie encore d’avoir parlé de symboles.
      Le symbolisme est tres important pour les Chrétiens car c’est à travers lui qu’ils ont pu abandonner le sacrifice.

      Ce que tu appelles « science islamique » d’autres pourraient l’appeler « science catholique » ou science juive » ou « scientologie »…

      Un texte est un texte, si tu veux te lancer dans la comparaison entre Ezechiel et Jean, fais une étude comparative. La tienne vaudra autant que les autres si tu en tires des conclusions pour l’avenir.

      Mais ni plus ni moins. Et chacun ira de la sienne. Quel prof va noter ???

      En ces matières ni les uns ni les autres ne sont habilités à juger et chacun a le droit de s’exprimer du moment qu’il ne prend pas l’épée pour faire taire les critiques.

      Bien à vous tous !

      J'aime

  2. @ Wendy, salut,

    Tous les livres ne se valent pas et il est important de noter et de relever leurs erreurs et contradictions et ici c’est Bre qui part sur ce débat, je lui ai fait simplement remarquer que des experts chrétiens parlent de 2 histoires GM qui se situe à des temps différents, j’ai mis le lien, ce n’est pas notre hypothèse donc je ne vois pas pourquoi nous aurions à faire un sujet la dessus , si certains chrétiens disent eux même que Eezechiel et Jean ne sont pas d’accord c’est un constat rien de plus.

    Limite ça ne nous regarde pas partant du principe que le Coran nous suffit largement pour notre travail.

    Notre étude se base uniquement sur le Coran et la Sunna avec une interprétation qui diffère de ce que l’on peut lire habituellement sur le net. Ce n’est pas un traité de théologie comparative et le moindre des respects est de rester sur notre sujet et arrêter de venir nous expliquer ce que nous avons réfutés de manière très détaillée et complète.Voilà ce qui a été reproché à Bre.

    Je prend un hadith par ci par là avec 2 ou 3 versets bibliques qui m’arrange tout en omettant les Verset Coraniques qui parlent des mondes multiples ? Non ça ne suffit pas à étayer une thèse et ce fil n’a pas pour objectif de rameter les fan boys d’Imran Hosein avec ses khazars mais s’adresse aux gens qui résonnent.

    T’es pas d’accord ? Ok tu as le droit de t’exprimer mais pas de nous harceler alors que l’on t’a démontré tout le contraire en long et en large.

    Concernant « Plusoumoin », va falloir arrêter le foutage de gueule 2 minutes aussi, se faire passer pour un muslim avec une écriture à la Chalgoumi pour nous endormir alors que c’est un kabbaliste notoire, non et non…pourquoi ils nous l’a fait à l’envers ? Parce que leur devise est  » par la ruse tu vaincras », mais avec nous il est mal tombé et tu peux toujours le remercier pour sa numérologie , en ce qui nous concerne nous la condamnons et la rejetons fermement, les bidouilles occultes n’ont pas leur place ici , roublards et hypocrites inclus.

    En dehors des satanistes,tout le monde est le bienvenu, juifs, chrétiens , musulmans et même athée , on discute volontiers et en toute transparence.

    Bon dimanche.

    J'aime

  3. Salam

    Reflexion interessante.
    Observation : Ma contre argumentation à cette thèse (je n’ai pas tout lu) faisant de Salomon et de Zul Qarnayn une seule et même personne, c’est le fait que Zul Qarnayn n’ai pas demandé au djinns de construire la barrière, mais la main d’oeuvre a été ce peuple affligé par les yajuj wa majuj.

    J'aime

Lire la charte avant de saisir votre commentaire, veuillez respecter le sujet de l'article, aucun HS ne sera toléré, les commentaires hors sujet seront systématiquement effacés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s